Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Le désertique mois d’aout (enfin, tout dépend où vous vous trouvez)…

aoutLes terroristes ont-ils réussi leur coup, en mettant notre pays KO ????

Non, c’est le mois d’août… J’ai déjà gueulé en 2009 au sujet du mois d’août, mais cela ne fait qu’empirer.

Si que j’avais été dans le coma jusqu’au 1er août, j’aurais pu me situer dans l’année, en me réveillant, rien qu’en regardant le parking de ma résidence. 3 voitures sur 4 manquent à l’appel, ça fait vide. Moralité on perd l’habitude de faire un créneau et à la rentrée on conduit comme une quiche… Tous les commerçants sont fermés PARTOUT, sauf U, c’est grandiose.Depuis la mort de papa, je ne suis jamais restée aussi longtemps sans poster. C’était ma grève à moi, ex juillettiste, se reconvertissant en 14 juillet/15 août.

Je ne vous parle pas de la semaine du 15 août, la pire de l’année.

Sur les petites routes, quasi personne. On arrive dans un petit village qui semble désert. Supérette fermée, pharmacie fermée, boulangerie fermée, café/tabac également depuis que le petit des patrons est d’âge scolaire (avant, ils se faisaient des couilles en or à rester ouverts en août). Là encore, les rues sont quasi désertes, les volets fermés partout, on se croirait dans “the day after”, destruction de la faune et de la flore en moins.

Se ravitailler en bonne viande est mission impossible pour ceux qui n’aiment pas l’acheter en grandes surfaces : tous les bouchers des alentours sont fermés. Maman désormais seule, ne sait plus à quel saint se vouer pour se trouver du poisson frais, son journal (le U de chez moi n’adapte pas ses commandes en fonction du mois d’août et dès 9 H 30 il n’y a plus son journal du jour, ce qui lui ruine le moral).

On a beau le savoir, année après année le mois d’août devient un mois au cours duquel on entend régulièrement : c’est un scandale.

Surtout quand il s’agit de la santé…

Je passe sur celle qui accouche en boulet de canon avec votre aide tremblante, les pompiers sont toujours en action EUX. Mais quelle idée d’accoucher en août. On hallucine…

Car il y a le reste.

Faut pas tomber malade au mois d’août. Surtout pas. Le seul médecin en exercice par chez moi est débordé, et un seul autre a pris un remplaçant en son absence. Moralité, mon médecin prépare une dépression nerveuse, et les urgences sont débordées par ce qui n’est pas forcément l’urgence telle que définie par la loi, mais à soigner tout de même. Et le personnel est réduit, on en a eu la preuve pendant la canicule de 2003… Devoir aller aux urgences pour une angine, otite purulente du petit, gastro du nourrisson, c’est tout de même exagéré…

Les statistiques prouvent d’ailleurs que le taux de mortalité chez les vieilles personnes, est supérieur en août, par rapport aux autres mois… Est-ce normal que l’on refuse un “entrant” faute de “lit de disponible”, pour l’accueillir quand il est trop tard ? Peut-être que c’est un truc pour résorber les problèmes des retraites…

22 coups de téléphone pour une angine, avant de trouver un médecin qui n’est pas parti en congés… Il est à 32 km, c’est juste un détail… Car la personne qui est totalement seule et ne conduit pas, est également un détail…

Mrs Bibelot choisit bien évidemment le mois d’août pour avoir une rage de dent. Cabinet voisin avec 4 dentistes : fermé. 18 coups de téléphone pour trouver une dentiste qui débute et n’est donc pas fermée, et accepte de la prendre en urgence. D’ailleurs elle ne fait que cela, des urgences, et elle construit sa clientèle car tous ceux qui ont une chique comme ça, lui sont reconnaissants. Dans 4 ans, elle aura suffisamment de clients patients pour les planter au mois d’août…

Ne peuvent-ils tous s’arranger entre eux, comme cela se faisait il y a quelques années, où l’on n’avait pas totalement l’impression que toute vie s’était arrêtée pendant ce fichu mois ?

CAR TOUTE VIE S’ARRETE : J’EN AI EU LA PREUVE L’ETE DERNIER, quand après la mort de papa, les paperasses ont pris 2 fois plus de temps à se régler, et que l’on me précisait d’un ton scandalisé “mais madame, nous sommes en août !” Pas de bol, moi, j’ai toujours bossé dans des boîtes qui restaient ouvertes 12 mois sur 12…

Il y a 9 ou 10 ans, Rambouillet, ville assez conséquente tout de même, s’est retrouvée avec une seule boulangerie d’ouverte. La mairie a été dans l’obligation de s’occuper du pain pour les quartiers les plus éloignés de cette boulangerie, de ravitailler les vieilles personnes, et désormais le maire prend un arrêté annuel pour obliger chaque quartier à avoir une boulangerie d’ouverte.

Et je me demande toujours : pourquoi août ? Perso j’ai toujours préféré partir en juillet, et une fois les filles sorties du circuit scolaire classique, en juin ou en septembre. C’est moins cher, il y a moins de monde, le temps n’est pas forcément moins beau (je me souviens de 2007 où Truchon m’avait imposé 3 semaines en août où il n’a fait que pleuvoir, alors que septembre avait été magnifique).

Parfois c’est le serpent qui se mord la queue : la municipalité de mes parents (!) assure un service de car pour les gens se rendant à la gare. Ce service s’arrête en août, donc certains sont dans l’obligation de prendre leurs congés à cette période, contraints et forcés, car tout le monde n’a pas 2 voitures. Du coup la pharmacie voit son chiffre d’affaire baisser, la supérette aussi, et hop : tout le monde ferme en août… La mairie assume donc le pain, mais pas le dimanche…

Et ne parlons pas des entreprises qui se voient dans l’obligation d’assurer services et dépannages toute l’année : leurs fournisseurs ne suivent pas… Je n’ai jamais été aussi tranquille que quand je travaillais en août pour Truchon, c’est le rêve, on se demande pourquoi il n’y a pas plus de monde à vouloir en profiter… Naturellement j’occulte la colère de l’ingénieur à qui on a livré une pièce défectueuse qu’on ne peut pas changer dans les délais les plus brefs parce que c’est le mois d’août, et qui frappait sur son bureau en hurlant : “putain, on dirait que la terre s’est arrêtée de tourner !”. Dans le traitement des eaux, la mise en service c’est généralement en août…

Enfin quoi que je dise, je ne changerai rien à l’affaire, mais bon c’est un mois que je finis par appréhender. Dès le 14 juillet, maman gémit qu’elle va devoir aller dans les bourgs voisins pour avoir au moins son journal (ne pas lui parler d’abonnement car on ne livre pas le dimanche).

Je suis tombée sur un article intéressant : les forçats du mois d’août. Comment se fait-il qu’il y ait des personnes qui travaillent en août  ?

Arrêtons tout, réglons le problème, faisons cesser ce scandale :

  • Plus de médecins
  • Plus d’urgences
  • Plus de pompiers
  • Plus de dentistes
  • Plus de dermatos (dans mon secteur faut pas avoir un problème dans ce genre…)
  • Fermeture des hôpitaux
  • Plus de gynécos
  • Plus d’accouchements (avec implantation d’une puce dans le cerveau pour sanctionner la copulation de novembre prohibée désormais)
  • Plus de SAMU
  • Plus de pharmacies
  • Plus de cinémas
  • Plus de restaurants
  • Plus d’achats possibles OU que ce soit ! Et pour QUOI QUE CE SOIT !
  • Plus d’essence en vente
  • Plus de garagistes
  • Plus de serruriers
  • Plus d’huissiers (OH OUI !)
  • Plus de syndic
  • Plus de Pôle emploi
  • Plus de poste, exit la distribution de courriers
  • Plus de connexion internet : car plus de téléphone et plus personne pour gérer les sites
  • Plus de banques et de distributeurs
  • Plus d’impôts (vous remarquerez qu’en août ils sont silencieux de manière louche)
  • Plus de notaire : on n’achète pas en août
  • Plus de CRS ou sauveteurs sur les plages ou ailleurs (ah non, en 2016 c’est le contraire, et personne pour trouver scandaleux qu’on leur impose un tel rythme)
  • Plus de flics d’ailleurs, mais comme il n’y a plus d’essence, ce n’est pas grave !
  • PLUS RIEN ! INTERDICTION DE TRAVAILLER EN AOUT SOUS PEINE DE… BEN NON, PLUS DE TRIBUNAUX, PLUS DE PRISONS, J’AI DIT : PLUS RIEN !!!
  • TOUT LE MONDE EN CONGES, PAYES OU NON, NOM DE DIEU ! (qui s’en tape mais à un point qu’on ne peut même pas imaginer…)

On se démerde tous du 31 juillet minuit, au 31 août idem. Après avoir fait des réserves…

Ah non, j’oublie la fameuse période 14 juillet/15 août… LA PIRE !

A la TV les congés d’été démarrent désormais au 15 juin pour perdurer jusqu’au 15 septembre… C’est l’exemple à suivre. Je ne me souviens pas dans ma vie lointaine, de salariée, d’avoir eu autant de congés (parce que c’est idem pour la Toussaint, Noël et jour de l’An, etc…)

Malgré la crise, on a l’impression d’y aller direct ! Dans la crise du mois d’aout dont tout le monde se fout. Sauf que depuis quelques années, les ministres sont priés de rester à proximité (vu ce qu’ils sont payés, ils voulaient la place, qu’ils l’assument !). Moi je me sens isolée sur ce coup là, mais ça me gave, alors je m’insurge…

Je fais ce que je veux ici, les bloggeurs sont en Congés Forcés AUSSI… Enfin c’est l’impression que cela donne, malgré les bonnes volontés qui font comme si on était déjà en septembre…

Sinon, je n’ai rien contre une ambiance “estivale”. Mais entre la TV qui rediffuse et le néant ailleurs, et une ambiance qui ne mérite plus son nom, il y a un gouffre… Ce n’est plus une ambiance estivale, c’est l’ambiance post apocalypse…

Celle  du mois d’août… (au pif, c’est un sondage, donnez moi MON mois préféré…)

:-)

Posté le 14 août '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Dans la série Diabolique.
Tags : , , ,

10 commentaires »

Comment par Lilly
2016-08-15 13:49:45

Je me souviens lorsque j’avais passe une entrevue telephonique pour un poste aux USA, le monsieur m’avait dit en rigolant “par contre ici on travaille au mois d’aout”, notre reputation a donc franchi l’atlantique…
Sinon pour le journal, je me souviens que ma maman commandait au buraliste de la gallerie marchande mon hebdomadaire et il me le mettait donc de cote donc pas de penurie… Peut etre quelquechose de ce genre peut se faire avec U pour ta maman?

 
Comment par pauline Subscribed to comments via email
2016-08-17 10:12:06

Et bien je me bats tous les ans pour prendre mes congés en juillet et assurer au mois d’aout.Paris au mois d’aout c’est un rêve: pas de stress , d’entassement, les ballades au milieu de la rue sans voitures, le silence, les salles de ciné et commerce sans bousculade, le bus qui met en temps record à traverser Paris….et j’en passe . Au boulot seulement les urgences..Je vois arriver avec appréhension le retour de la horde la semaine prochaine.

 
Comment par Calpurnia
2016-08-21 11:46:56

Lilly : ce mois d’aout c’est de pire en pire… Pour maman de toutes manières elle n’a pas d’autre choix que d’aller acheter son pain avec sa voiture, donc elle en profite pour prendre son journal… U a fait le grandiose le WE dernier : PLUS de journal le dimanche, mais lundi 15 aout, le journal du dimanche.
On cherche celui du lundi…

 
Comment par Calpurnia
2016-08-21 11:49:42

pauline : qu’est-ce que j’ai pu bosser en aout (quand j’avais un job) car c’était calme, merveilleux, tranquille, et tout et tout.
Dès que les filles ont été sorties du système scolaire, j’ai même eu une préférence pour septembre. Comme je voyageais beaucoup, pas d’importance pour les jours plus courts (au niveau de l’équateur), et le PLAISIR de partir APRES tout le monde !

 
Comment par Madame Patate
2016-08-22 09:52:34

Moi je suis en congés de blog depuis avril, hé hé hé :-)

 
Comment par Calpurnia
2016-08-23 18:11:05

Madame Patate : j’ai remarqué, je m’inquiétais… KEZAKO ???

 
Comment par Christelle
2016-08-31 07:37:54

moi j’aime bien quand tout est mort au mois d’août (mais suis d’accord, il ne faut pas avoir d’urgence ;)

 
Comment par Gisèle
2016-09-02 15:51:21

Ici c’est le contraire… Hautes-Alpes, région essentiellement touristique ! L’été on envoie les touristes au diable car on fait la queue partout.
Sinon, quand j’étais salariée sans enfants, on partait en vacances du 14 juillet au 15 août, puis quand je me suis arrêtée de travailler pour les élever (6 ans), tant que mon fils était à la maternelle je venais dans les Hautes-Alpes du 1er juillet au 30 septembre : j’adore la montagne en septembre ! et déjà j’appréciais de ne plus avoir les touristes (même si j’en faisais partie à ce moment-là… quoique… en fait je me suis toujours considérée chez moi plus dans les Alpes qu’à Marseille). Ensuite les enfants étaient Scout et Guide, donc camp en juillet et on n’avait plus d’autre solution que de prendre nos vacances en août. Ma mère se chargeait d’eux le reste du mois de juillet.
Maintenant je pars juste une semaine avec ma fille et ma petite-fille (je suis le chauffeur)… et au mois d’août évidemment, pour nous éloigner un peu de nos envahisseurs… tant pis si c’est nous qui envahissons d’autres régions mdr

 
Comment par Calpurnia
2016-09-04 11:44:15

Christelle : il ne faut effectivement pas tomber malade. Déjà que papa, dixit le RSI “avait mal choisi son moment pour mourir”, un 26 mai… (pas étonnant qu’ils n’aient pas de guichet tiens…)

 
Comment par Calpurnia
2016-09-04 11:46:36

Gisèle : dans les lieux touristiques c’est tout à fait différent,ce que je comprends.
Par contre, ce que je ne comprends pas, c’est, sans enfant, de prendre tout de même juillet ou surtout aout.
Avec Albert nous prenions juillet parce que mes parents louaient une grande maison aux St Maries de la mer, mais dès que cela a été possible, je suis partie fin juin ou début septembre. Travailler en août me semblant être déjà (ou à nouveau) des vacances…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI