La ligne d’arrivée.

Je suis totalement crevée, vannée, ma soeur cadette aussi.

Ma soeur travaille la pauvre et elle n’est donc pas en meilleur état. Nous avons eu de l’aide d’une de ses amies, de tatie chérie qui a déménagé elle, il y a peu, de neveux et nièces, mais bon c’était tout bonnement l’horreur pour tout le monde.

Surtout LE GRAND JOUR, lundi, où même les déménageurs ne savaient plus qui ils étaient.

Me reste à vivre avec maman et son bras en Louis XV, avec une bronchite par dessus le marché, ce qui n’arrange rien, dans une maison très mal foutue, ce qui n’arrange rien non plus.

Je passais en vitesse.

Des bise à tous !!!

3 réponses sur “La ligne d’arrivée.”

  1. Bonjour.
    J’espère que le plus dure est derrière vous et que vous allez pouvoir souffler un peu même si j’ai cru comprendre que votre maman (re)déménageait dans quelques mois.
    Des bises d’encouragement
    Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *