Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les idées lumineuses des enfants…

baguette9Les enfants sont bourrés d’imagination, je ne le répèterai jamais assez. Le temps passant, on passe de la connerie de gosse faite sur un coup de tête, à la connerie de gosse murement réfléchie et préparée, pour en déduire plus de 20 ans après que les enfants restaient DES HEURES sans surveillance dans la mesure où l’ampleur de la bêtise semble proportionnelle au temps passé à la faire.

Bien sûr il sera beaucoup question de mes filles, mais elles n’ont pas l’exclusivité de la connerie faite en 5 minutes ou DES HEURES de non surveillance.

Pour mes filles, Pulchérie n’était pas seule, Delphine avait ses idées lumineuses également malgré son air innocent. Pas le même genre d’idées. Bien soeurs, mais facétieuses de manière différente.

Dans la série “idées lumineuses”, il y a aussi les blagues ou farces, drôles quand on regrette ce bon vieux temps.

  • Me mettre une brosse à cheveux dans mon lit. Quand je me suis couchée j’ai fait un bon de 3 mètres en hurlant (testez la brosse à cheveux dans le lit, vous allez voir l’effet que cela fait). La fois d’après elles ont choisi de répandre dans les draps mes sachets de lavande. Cela partait d’une bonne idée : parfumer mes draps mais… Secouer les draps par la fenêtre, et le reste à  23 H 30 “Thérèse je suis ravie”.
  • Intervertir mon shampoing avec mon après shampoing en prétendant se laver méticuleusement les mains “t’inquiètes maman” répondait-elle en laissant l’eau couler.
  • On demande “tu veux des tomates ?” On répond “oui”. Au moment où la mère innocente va verser les tomates dans l’assiette, retirer la dite assiette en disant “sploutch” : une nappe blanche de fichue (ma belle-soeur priée de sortir de table, cela se faisait DANS LE TEMPS de priver un enfant de la fin du repas, l’envoyer au lit avec une claque devant des invités se retenant de pouffer)
  • A l’arrière de la décapotable conduite par le père, devant 7 gendarmes en alerte rouge, hurler “au secours, au secours, un vilain bonhomme m’enlève“. Trois heures au poste pour justifier que c’est bien sa(ses) fille(s) avec témoins de moralité devant se déplacer et moi au téléphone pendant 2 heures pour justifier que oui, s’il a une mèche blonde dans la nuque et s’appelle Albert, c’est bien le père… (Ben oui, Albert très brun a une mèche blonde dans la nuque, l’hérédité frappe comme elle le peut). Curieusement mon ex belle-soeur avait fait le coup à son père. Mes filles auraient-elles entendu l’anecdote ? Je n’ose l’imaginer…
  • Ma mère s’échine comme une malade à récurer sa terrasse tout un samedi après midi. Delphine décide de décorer la terrasse et se donne un mal fou à écrire “terrasse” avec les buches. Elle nous appelle pour nous présenter toute fière son chef d’oeuvre, bien lisible de la fenêtre. La grand mère s’évanouit (enfin presque). Bon OK cela partait d’un bon sentiment…
  • Une anonyme qui décide qu’il est ridicule de payer une fortune pour un pot de crème à la vitamine C dont sa mère ne veut pas lui prêter un échantillon, parce qu’à 8 ans, il n’est pas encore temps de se préoccuper des rides. Qui fait fondre un comprimé de 1000, s’en tartine le visage, laisse reposer. Le colorant s’incruste, elle reste orange pendant 5 jours. Les parents d’élève au grand complet (pour une fois) demandent l’éviction de la gamine, en cas de maladie infectieuse inconnue mais peut-être sournoisement contagieuse
  • La mère de la même (tant pis pour elle) qui essaye de se détartrer les dents au Viackkal car le dentiste, elle ne supporte pas
  • “Je suis à vélo, mon dieu quelle belle surface noire et lisse, je m’en vais rouler dessus”. Cassage de gueule, bitume TOUT FRAIS plein la tronche, vélo de la mère vrillé (mon père). Ma grand-mère n’était pas une tendre, et il eut droit à la brosse en chiendent pour tout nettoyer et le lendemain à une claque monumentale quand la mère (toujours elle) se cassa la gueule en montant sur le vélo vrillé.
  • Pulchérie et sa copine écologiste Vivie qui décident de ratisser tout le village (heureusement pas trop grand) de toutes ses cochonneries, et nous ramènent toutes fières 5 sacs poubelles pleins et des mains pas possible (même pas mis de gants, et il y avait 2 seringues) (et pourquoi ramener les sacs poubelles chez mes parents et pas ceux de Vivie ??? )
  • Delphine qui réussit à attraper les ciseaux à bouts ronds de la trousse de sa soeur, et se coupe les cheveux, uniquement sur le dessus bien sûr, pendant les 4 H de non surveillance de ma part (en fait elle était partie faire pipi soi-disant, ayant pris les ciseaux à l’avance, et je trouvais qu’elle tardait bien). Le coiffeur n’a pu rattraper la chose qu’en la tondant, j’en ai pleuré. Puisque nous venons d’en parler avec les filles, je me demande maintenant quelle responsabilité Pulchérie pouvait bien avoir dans cette affaire, car la semaine précédente, avec les mêmes ciseaux, Delphine avait coupé la queue de tous les poneys, et les cheveux de toutes les barbies (elle avait le syndrome du coiffeur je pense). En venir 30 ans après à se demander si Pulchérie n’avait pas laissé sa trousse bien en évidence me laisse perplexe. Elle-même trouvait louche d’ailleurs, de n’avoir aucune responsabilité dans ce coup là !
  • Mes deux filles entassant petit à petit des petits trésors (la carte bancaire de papa(à l’époque on s’en servait peu, et moi je n’en avais pas trouvant cela inutile, il a fallu qu’en 1995 quand je travaillais chez mon avocat tordu qu’une de mes collègues, lassée de me donner du liquide en échange d’un chèque insiste gentiment pour que j’en prenne une, je la remercie encore), du vernis à ongle, de la poudre, quelques 33 tours, un mascara, etc… Vous vérifiez vous, tous les jours que tout est bien à la place dans les bons tiroirs ? Pour en 5minutes 4 heures de non surveillance ouvrir le portail, tout mettre en vrac sur une caisse avec le panneau “a vandre”. Le premier client qui s’est pointé dans les 5 minutes, c’était leur père. Heureusement pour nous, mais pas pour elles…
    Je précise qu’elles étaient redoutables, préparant leurs coups à l’avance, j’en voyais toujours une sur la balançoire pendant que l’autre merdait, et inversement, comme elles hurlaient comme pas possible, tout semblait normal.
  • Un jour Pulchérie a voulu faire un beau dessin sur la moquette de sa chambre. La poudre rose de Mrs Morgan fut mélangée à de l’eau et répandue sur la moquette. C’est aussi indélébile qu’une pisse de chien, et adieu ma poudre !!!
  • Détruisons définitivement le mythe de la Delphine trop sage (ce n’est pas parce que sa soeur a le pompon de la connerie de môme qu’elle était innocente). Le top du top c’est Pulchérie qui se lève le matin à la sonnerie de son réveil (elle était tout de même au collège et sa soeur aussi), suit ses petites habitudes, se prépare donc un plateau petit déjeuner, arrive dans le salon avec, allume la télé pour regarder “morning live”. Tiens, ils ont changé le programme. Ingurgite le programme, passe une demie heure à émerger comme tous les matins, et dérive vers la salle de bain. Là un post it de sa soeur sur la glace de la salle de bain “tu peux retourner te recoucher j’ai avancé ton réveil de 3 heures

Tous ces faits sont rigoureusement authentiques. Fort heureusement à l’adolescence bien entamée, mes filles se sont calmées (j’ai encore en réserve des conneries de mes parents, à une autre époque), et je ne sais pas si mes menaces avaient été suffisantes, mais je n’ai jamais eu à les récupérer au poste de police pour quoi que ce soit (ou à la gendarmerie, je ne voudrais pas être à l’origine d’une guerre des polices)

Je me souviens encore de mes  menaces “SI UN JOUR JE DOIS vous récupérer au poste de police POUR QUOI QUE CE SOIT, vous n’aurez qu’à numéroter vos abattis, et VOTRE PERE sera obligatoirement informé”.

Je pense qu’elles ne savaient pas ce qu’étaient les abattis, ou alors cela leur semblait comme perdre les OS, alors elles se sont tenues à carreau.

C’est une petite victoire de ma part, mais après tant de négligences de ma part, je pense que je peux tout de même en retirer une petite fierté, tout comme je sui fière de mes filles. Mais cela, vous le saviez déjà : la 7ème merveille du monde est sortie de mon ventre en deux coups

Car la vie n’est qu’un long calvaire…

PS : pour une petite détente, pendant que certains pensent que s’abstenir est un moyen efficace pour on ne sait quoi, c’est cela qui fait peur….

Posté le 29 avril '17 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Dans la série Diabolique, Faites des gosses !.
Tags : , , , , , ,

2 commentaires »

Comment par Petronille Subscribed to comments via email
2017-04-30 23:34:29

Merci pour ces rires au milieu de l’actualité lourde. On VEUT les conneries des parents !!!

 
Comment par Princesse Strudel
2017-05-02 14:10:13

Je ris toute seule devant mon écran… Que d’imagination! Merci pour ce billet plein d’humour et d’affection, Coraline.

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI