Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Archive pour octobre, 2017

2017 : année chouette…

Je viens de relire et de corriger pas mal de posts (bonjour les fautes…) et je suis tombée sur celui où je voulais faire rimer 2017 avec “année chouette”.

Du coup, je pleure, ce que je me refusais depuis pas mal de temps, je ne sais pas quand je vais arrêter de pleurer… Je sais qu’entre la date anniversaire où maman s’est cassé le bras  droit (1er décembre) et le 28 août, date de sa mort, je vais revivre fatalement le bon (rare) et la mauvais (nettement plus présent que le bon).

Si vous pouviez me trouver un truc vraiment moche pour rimer avec 2018 et conjurer le sort, vous aurez le droit à ma reconnaissance éternelle.

Je reviens bientôt pour du plus drôle, ma mauvaise humeur habituelle, mes râleries perpétuelles…

Posté le 27 octobre '17 par , dans Coup de blues. 4 Commentaires.

J’aime bien mon médecin… (bis)

Visite_chez_le_m_decin_53272152Comme je dois le voir une fois par mois, c’est tombé la semaine dernière.

Coup de bol pour moi, le RV d’après s’était décommandé, et donc, nous avons pas mal discuté, pendant qu’il m’examinait sous toutes les coutures, ce qu’il n’a pas toujours le temps de faire. Depuis la mort de maman ma tension me joue à nouveau des (petits) tours, et j’ai souvent mal au ventre (douleur baladeuse) mais RAS mon abdomen est normal, si l’on fait abstraction de la graisse superflue qui vient se loger justement là après un certain âge…

J’étais un peu au fond du trou, et il m’a expliqué gentiment que “faire son deuil” ne voulait rien dire, qu’il ne s’agissait pas de faire un tricot, en suivant un mode d’emploi.

(Lire la suite…)

Posté le 23 octobre '17 par , dans Dans la série Diabolique. 4 Commentaires.

La tête à l’envers…

sanglotsC’est un truc qui peut arriver facilement,  plus facilement que l’on ne le pense : avoir la tête à l’envers, à savoir ne plus l’avoir correcte (si tant est qu’elle le soit de temps à autres).

Là deux cas de figure :

  • Soit on l’admet et on va même jusqu’à pousser l’insolence à le dire, dans un monde où l’on devrait être théoriquement toujours au top,
  • Soit on ne l’admet pas, faisant du “il faut bien” à la question “comment ça va ?, un mode de vie.

L’avantage du premier cas c’est que généralement on se retrouve avec un réseau amical qui prend, même uniquement par téléphone, des nouvelles régulièrement, et essaye de nous remonter le moral. Si certains jours le moral est bon, ou passable, on passe à d’autres choses.

L’avantage du deuxième cas est que l’on passe pour une personne formidable, quitte à se retrouver quelques mois plus tard, dans le fond de son lit, avec plein de trucs psychosomatiques (mais on est  tout de même réellement malade), à se demander ce qu’il nous arrive tout à coup, vu qu’on a été tellement formidable…

(Lire la suite…)

Posté le 16 octobre '17 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !. 5 Commentaires.

Des retrouvailles qui font plaisir…

6222-000049Actuellement je suis plutôt dans le creux de la vague par tempête de force maximale sur l’échelle du dauphin. N’empêche QUE…

Il y a quelques semaines, peu en fait, car maman n’est jamais morte que depuis à peine 1 mois 1/2, j’ai réalisé que je n’avais pas prévenu Evelyne.

Evelyne est une fille d’une petite cousine de mon grand-père maternel, côté Benoist (le coureur automobile), sa mère étant la nièce de ce dernier.

La dernière fois que je l’avais vue, avec maman, c’était pour les 100 ans de son père en 2012. Je n’avais pas son adresse, mais son n° de téléphone, et je l’ai donc appelée pour lui apprendre la triste nouvelle.

(Lire la suite…)

Posté le 12 octobre '17 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire. 2 Commentaires.