Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les livres “foutage de gueule” (et ça se vend en plus…)

Mal de têteAprès le départ d’Albert, une amie m’avait proposé de mettre à mon service gratuitement une amie à elle, qui pratiquait l’astrologie.

J’ai donc reçu un beau jour mon thème astral, et les interprétations qui allaient avec (toutes fausses). Il n’empêche que ma curiosité avait été piquée au vif, et que j’ai décidé de m’y mettre moi-même, et acheté ce qu’il me fallait comme livres. Maintenant sur n’importe quel site vous trouvez votre thème astral, mais je parle d’un autre siècle et d’un autre millénaire…Comme tout néophyte, je me suis enthousiasmée rapidement devant la justesse de certains aspects dans mon thème. L’astrologie c’était super ! Puis il y a eu des loupés, et je suis passée aux tarots non sans succès, sans me vanter, quand j’ai arrêté de les tirer deux fois par jour. Que j’ai abandonnés quand papa avait subi l’opération de la dernière chance, que tous les espoirs nous ont été permis, et que j’ai fais le pire tirage de ma vie le soir même d’un retour de l’hôpital où il allait plutôt bien.

Tout y était, de négatif : la mort du père me narguait via 5 lames de mon tarot de Marseille, et j’ai arrêté de consulter les cartes (dont j’ai une collection impressionnante que je ne renie pas).

En rangeant mes livres, j’ai retrouvés ceux que Charles Hubert m’avait gentiment achetés, pour en relire un qui est à prendre au premier degré (livre comique, et j’ai oublié le nom de l’auteur).

LE VOYAGE ASTRAL.

  • Comme son nom l’indique, vous pouvez faire un voyage dans les étoiles, les astres, ce que vous voulez, il suffit d’y croire assez fort, de lire le livre deux fois avant de se lancer.
  • Seule préparation demandée, inutile d’être à jeun, ou d’avoir mangé du bolet Satan ou fumé du H avant.
  • En gros votre esprit va sortir de votre corps, traverser les murs, les plafonds, et voyager où vous voudrez bien le mener à condition de surveiller un cordon ombilical qui vous reliera à votre enveloppe charnelle. Quand il est doré tout va bien, vous pouvez continuer, quand il vire à l’argenté, attention : quand l’argenté se ternit, il vous faut rentrer dans votre  corps illico presto (pour éventuellement faire l’argenterie).
  • Sachez d’ailleurs que vous allez croiser au cours de votre voyage (oh combien inoubliable !) des âmes en peine qu’il vous faudra ignorer superbement.
  • Munis de ces importantes informations, vous pouvez vous lancer.
  • Habillez-vous chaudement, car il va vous falloir vous coucher sur votre lit de manière confortable mais sans couette (vous allez pouvoir traverser les murs, mais pas la couette synthétique ou pas).
  • Prévenez vos proches si vous n’êtes pas seuls : s’ils vous voient traverser un mur et sortir par la porte fenêtre vitrée sans la casser c’est normal (à mon avis il serait plus plausible de dire “si vous me voyez traverser un mur, arrêtez de picoler”.
  • Evitez ce genre d’exercice s’il y a un chat dans la maison. Les chats sont très sensibles aux esprits en règle générale et vous allez en devenir un pour quelques temps. Enfermez le vôtre dans la cave, ou flanquez le à la porte, et allez vous coucher.
  • Concentrez-vous bien, vous devez sortir par la tête (il y a un schéma pour bien vous montrer)
  • CA Y EST, vous êtes sorti de votre corps, à vous la joie d’aller terroriser la voisine qui vous emmerde, d’aller faire coucou à une copine qui habite loin, ou de monter au ciel pour voir si la couche d’ozone se porte bien. Le mode d’emploi ne précise pas si vous disposez automatiquement d’un GPS ou non, mais il est sous entendu que OUI, car il n’est jamais question de “comment faire si je me perds et que je ne retrouve pas la terre ?”.
  • N’oubliez toujours pas de regarder votre cordon ombilical. Posez-vous sur la lune, faites un bras d’honneur à une âme en peine qui ulule de regrets, remords, tout ce que vous voulez, cela ne vous regarde pas, engager la conversation avec elle peut être dangereux. Montez encore plus loin. Si vous vous sentez bien et que votre cordon ombilical est correct, allez jusqu’à Jupiter ou Pluton, vous êtes assez grand pour savoir. Certains peuvent paraît-il visiter d’autres galaxies…
  • Bon il est temps de réintégrer votre corps. IL y a juste à y penser, cela va se faire tout seul et vous allez vous réveiller un peu comateux (on le serait à moins). Dans le salon, l’homme qui ne vous a pas vu traverser un mur parce que vous avez choisi de traverser le plafond, continue à regarder le foot, ou bien toute la famille mate un DVD abominaffreux en buvant de la bière. Tous bourrés je vous le dis moi…
  • Vous allez récupérer le chat et vous vous faites une verveine pour le prochain voyage (important la tisane) et vous allez prendre un bain  parce que vous êtes vraiment gelé.
  • BIEN FAIT !
  • Fallait vous couvrir plus, même en pleine canicule, le voyage astral est idéal pour arrêter de transpirer.
  • Assez curieusement aucune autorité compétente ne fait donner de cours sur ce truc idéal pour ne pas faire un coup de chaleur

Bon vous avez compris en gros ce que je pense du voyage astral. Peut-être que certaines personnes sont douées pour un tas de trucs. Il y a des yogis qui maîtrisent les battements de leur coeur, qui peuvent rester 90 jours sans manger ou boire, il y a les chamans, les aborigènes qui font des trucs curieux (pour nous), mais bon, c’est autre chose, d’autre croyances, d’autres FORMATIONS…

Vous présenter le voyage astral qui existe peut-être, comme un truc à la portée de tout le monde c’est du foutage de gueule. Je n’empêche personne de se couvrir chaudement pour en tester un mais si l’un de vous arrive vraiment à en faire un en étant certain de ne pas s’être endormi à force de se concentrer, qu’il  me fasse signe.

Ah il y a aussi l’interprétation des rêves (merci Freud que j’emmerde à pied, à cheval et en voiture).

  • Bien sûr que nos rêves ont une signification dans certaines situations. Généralement vous n’avez pas besoin d’un psy pour savoir pourquoi vous cassez la gueule à Truchon toutes les nuits, le plus affreux étant que vos coups semblent porter dans du mou…
  • Certains rêves sont totalement farfelus, mais ce serait dû à notre boîte à mémoire qui engrange les souvenirs en en faisant ressurgir d’autres en ouvrant un tiroir non sollicité depuis longtemps. L’esprit ferait un amalgame du tout pour en faire un scénario cohérent (il ne l’est pas).
  • Je me souviens de l’interprétation des rêves en philo, en terminale. Celle qui avait rêvé qu’il y avait peut-être un cambrioleur chez elle et descendait l’escalier avec un fusil se réfugiait derrière un symbole phallique. J’avais rétorqué que pour moi un fusil était une arme, donc une défense, et que le phallus n’avait rien à voir là-dedans.  Nous avions eu un zéro pointé quand nous avions rétorqué elle et moi que s’il s’était s’agit d’un TOUT PETIT révolver, où était le symbole du phallus ????
  • Perdre une dent serait la peur de la mort : pas le fait que vous grinciez des dents, ce que votre dentiste vous signale vu l’usure anormale de vos molaires depuis l’année passée. Et puis qui souhaite perdre une dent, sauf la dent de sagesse que l’on doit vous arrachez et qui ELLE, ne tombe jamais ????
  • Rêver d’un chien cela veut dire ceci ou cela. OUAIS. Différent à mon sens (c’est mon avis et je le partage)  si vous avez été élevé dans une famille où tout le monde a un gentil toutou, ou bien si vous avez été sauvagement mordu par un roquet ou un  gros chien dans votre enfance.
  • Idem pour les chats qui vous ont peut-être griffé, ou toujours fait des calins, les oiseaux… Tout dépend du contexte éducatif, de l’enfance et de l’expérience. J’ai eu une collègue qui faisait régulièrement des cauchemars d’incendie ou même de feux de cheminée beaucoup plus sympas, ce qui l’a amenée à consulter. C’était grave paraît-il… Jusqu’au moment où une de ses tantes lui a révélé que quand elle était enfant, le feu s’était déclaré dans la cabane du jardin où elle jouait (avec des allumettes), et qu’elle avait été tirée de là de justesse. Elle n’avait pas de souvenirs de cet épisode, mais son inconscient si.

Je veux bien que l’on s’intéresse à l’étrange, le paranormal, l’anormal, etc. Je veux bien. J’aime bien enquêter là-dessus, cela m’intéresse.

Mais que l’on vous donne le mode d’emploi d’un truc qui va forcément marcher si vous suivez bien les conseils, j’appelle cela du foutage de gueule.

C’était la grande mode quand j’étais en première et terminale. Depuis  mon bac j’ai arrêté le foutage de gueule.

Certains pourraient bien en prendre de la graine…

 

 

 

 

Posté le 4 décembre '17 par , dans Coup de gueule, Crise de nerf, Dans la série Diabolique.
Tags : , , , , , ,

2 commentaires »

Comment par Louisianne
2017-12-05 08:46:44

Hihi tout à fait vrai ! Aujourd’hui ce qui marche c’est le ” développement personnel “. Conseils bidons que l’on aurait trouvé seuls par ex : évitez les personnes toxiques !
On voit plein de ces panneaux de conseils sur FB à longueur de journée !

 
Comment par Sabrina
2017-12-07 09:49:36

Marion Montaigne, du blog “Tu mourras moins bête” avait fait une note très intéressante sur les rêves, je recommande chaudement !
Psycho vs science !

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI