Delphine et la fleur à Horloge…

Depuis qu’elle était petite, Delphine savait que la fleur maudite qui poussait n’importe où, s’appelait « la fleur à Horloge ».

Elle n’est pas très calée en botanique, ce n’est pas un truc de la famille : la botanique. Donc,  nous n’avons pas pu seriner les noms latins et l’historique du prunier venant au départ de Chine, à ma descendance (ni aux autres d’ailleurs). Ils ont au moins échappé à cela…

Donc nous avons :

  • La fleur à horloge dont Mrs Bibelot a eu l’inconscience d’en récolter des graines pour les planter chez son père. Maintenant c’est l’envahisseur devant lequel chaque année nous avons lutté parfois vainement… je ne sais pas si les actuel propriétaire (de notre ex) maison sont encore envahis, ou s’ils ont tout fait raser…
  • La fleur à RORO. Une horrible fleur orange et bien moche, qui défigurait la cour, et qui s’appelle comme cela car c’est ma première belle mère qui a gracieusement fait cadeau à mes parents du premier plan (un coup du furoncle : un !). Je me demande toujours pourquoi mes parents avaient pris le risque de planter cette horreur où elle se trouvait…
  • Les haricots Philibert… Ceci parce que le premier à en donner des plans à mon arrière arrière grand père, portait ce prénom. Chez mes parents on mangeait des Philibert, c’est comme ça, mais inutile d’en demander au marché…
  • Dans l’ancienne maison, il y avait « l’arbre à Nénesse ». C’était l’arrière grand père des filles du côté de leur père, via leur grand mère. Le nom scientifique nous a toujours totalement échappé, sauf que nous savions que c’était un poison pour les chevaux. D’un autre côté, comme nous n’avions que des chiens et des chats, PFFFFUIT !
  • C’est sans fin…

En mythologie ou histoire de France nous sommes très calés, en écriture aussi et ornithologie, mais sur le plan botanique c’est zéro pointé de A à Z…

Et donc Delphine, rancunière, me raconte qu’elle est allée se promener dans le parc de Vincennes avec une copine, et qu’elle voit tout à coup des fleurs à Horloge…. dont j’avais alors connu le vrai nom

« Tu es sûre demande la copine suspicieuse-on-se-demande-pourquoi, que c’est le nom de cette plante ?

  • Affirmatif ! on en cause dans ma famille depuis que je suis toute petite !
  • Ah bon ! On dirait pourtant des impatiens sauvages de l’Himalaya…
  • MEU NON, ce sont des fleurs à Horloge.

Mise au point avec mouth (c’est moi)

  • DIS DONC MAMAN, C »EST QUOI LES FLEURS A HORLOGE ?
  • Ben des Impatiens sauvages de l’Himalaya, pourquoi ?
  • Parce que je suis passée pour une conne dans le parc de Vincennes avec une copine…
  • Mais non ma chérie… Bon, si tu fais le marché de temps à autres, ne demande pas des haricots Philibert, c’est privé, c’est un truc de famille…
  • Et le muguet c’est le vrai nom ?
  • OUI (OUF !)

Parce que sinon, il y a aussi un champignon que nous appelons le « raboteux », et qui est un dérivé du cèpe de Bordeaux. Sauf qu’un cèpe c’est un cèpe, et un raboteux, un raboteux…

Tout comme le « suiiiiit » est un troglodyte mignon…

La vie n’est qu’un long calvaire et nous éduquons mal nos enfants.

D’un autre côté, ils ne gardent pas des souvenirs éblouis des moments où nous les avons VRAIMENT éduqués…

Pendant longtemps ma nièce, toujours traumatisée par mes cours d’histoire que ce ne soit pas Vercingétorix qui ait fondé Rome, répond toujours « je ne sais plus les noms », quand je lui évoque la savoureuse (pour moi) légende de la naissance de Rome. Je crains le pire : à 25 ans, elle dira au recruteur que c’est Vercingétorix qui a fondé Rome. Et il lui mettra 10/10 parce qu’il sera d’accord…

Bon, laissons tranquillement Delphine digérer l’impatiens sauvage du bout du monde…

La vie n’est qu’un long calvaire…

13 réponses sur “Delphine et la fleur à Horloge…”

  1. Encore des histoires de fleurs, et pourtant je les adore !
    Mais perso je préfere les cueillir, les acheter ( non pas vraiment), les renifler tel mon gros chat Airnest…. Mais lire l’encyclopédie des fleurs …..!
    A propos , comment il va le beau gros chat tueur de lézards,-j’ai le meme-, ? Vous aviez fait un beau portrait de celui qui n’aimait pas la neige?!

  2. Mon homme quand il etait petit et qu’ils allaient je sais pas ou avec l’ecole est passe devant un campement de gens du voyages. La maitresse explique qu’il s’agit de gitans et mon homme de repondre « mais non c’est pas des gitans, c’est des cagnagnous! ». Ouais c’est comme ca qu’on dit dans sa famille…

    1. C’est venu de voisins de mon grand père qui s’appelaient « Horloge », et qui avait une petite haie de ces trucs le long du mur de leur propriété.
      Ma mère a eu l’idée de prendre quelques graines pour en semer chez son père, ignorant qu’elle ouvrait grande la porte à des envahisseurs.
      En effets, dans la ruelle, le long du mur, les trucs machins, n’arrivaient pas à percer…

  3. Je crois que chaque famille a des histoires comme ça. Chez nous nous avons les orties de Bom (surnom de ma mere) car elle a ramené une bouture un jour et maintenant nous avons une haie. Ca pousse comme du chient-dent et ça s’essaime comme les orties (d’ou leurs nom). Ca fait de belle fleur jaune au printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *