Le deuil et la paperasse… (1)

Bras cassés copierDans les sociétés primitives (chez les SAUVAGES en gros), en ce qui concerne le deuil, tout est clair. Vous avez le droit de vous recouvrir la tête de cendres, de vous rouler par terre en hurlant et de ne plus rien faire (liste non exhaustive). Quelqu’un viendra toujours vous apporter à manger et s’occuper de vos enfants et de votre maison (si c’est nécessaire), en attendant que cela passe. Car on sait bien qu’un beau jour vous émergerez de l’abîme pour vous remettre à vivre normalement. ON tolérera même que vous ayez des hauts et des bas. J’hallucine, pourquoi ne les avons nous pas tous exterminés (les SAUVAGES). Continuer la lecture de « Le deuil et la paperasse… (1) »

C… comme Contraception (1/3)

ContraceptionJ’avais fait un post sur la contraception en juin 2011 (désolée, je n’arrive plus à faire  les liens, mais si vous voulez savoir comment je l’avais traité, vous trouverez plus facilement), et j’en avais un autre sous le coude, mais Pulchérie m’a coupé l’herbe sous le pied en publiant un article fort intéressant sur la pilule en ce qui la concernait et j’ai lu tous les commentaires, en notant au passage  avec stupéfaction dans son post que j’arrivais en tête des personnes étant contre sa décision. Je précise que ma fille ayant 33 ans est assez grande pour faire ce qu’elle veut, et que, sans vouloir la vexer, sa méthode de contraception ne m’intéresse absolument pas (alors que quand elle prend l’avion, cela m’intéresse de le savoir pour bien flipper)

Continuer la lecture de « C… comme Contraception (1/3) »

Mes cheveux « Vert Irlande » (je n’en avais pas rêvé, il l’a fait…)

Cheveux vert IrlandeIL c’est un coiffeur. Je crois que depuis ma mémorable aventure que je m’en vais vous raconter, il a préféré transporter ses pénates ailleurs, probablement à l’autre bout du monde, jugeant plus prudent de mettre au moins un océan entre lui et moi…

C’est en participant chez Shalima, à un concours,  que je me suis souvenue de cette horrible mésaventure capillaire (qui m’a d’ailleurs permis d’être une des deux gagnantes de ce concours, juste retour des choses), que j’avais préféré enfouir au plus profond de ma mémoire. Continuer la lecture de « Mes cheveux « Vert Irlande » (je n’en avais pas rêvé, il l’a fait…) »

Toutes mes confuses…

Lumières Noël 2J’espère que vous avez passé un Zoyeux Noyelle. Pour moi cela a été, mais sans mes filles, Delphine étant à Berlin dont elle va rentrer bientôt (chic, elle et gendre n° 2 ne s’y sont finalement pas sentis si heureux que cela, et je n’aurais pas l’hypocrisie de prétendre que cela m’attriste pour eux, ils ne me croiraient pas) et Pulchérie renonçant à aller chez son père ne s’étant pas manifestée car voir son oncle, non merci.

Je me sens honteuse de vous avoir abandonnés depuis  le 18 décembre, mais j’avais des tas de trucs merdiques à régler et ce n’est pas fini… Promis, ma seule bonne résolution pour 2015 est de tenir ce blog de manière plus régulière.

Pour le reste je prends désormais de mauvaises résolutions, je suis certaine de les tenir…

J’ouvre néanmoins un petit appel aux commentaires, et j’attends beaucoup de votre participation. Continuer la lecture de « Toutes mes confuses… »

Joyeux anniversaire Pulchérie…

DODIEIl neigeait ce vendredi 18 décembre 1981, depuis le mardi soir où le travail avait commencé.

3 jours pour la chier, ma pastèque…

A l’heure où j’édite, j’attendais la mort tellement je souffrais, mais à 17 H 05 elle est enfin arrivée, étonnée de ce qu’il venait de lui arriver.

Pour s’en remettre elle a décidé de pioncer 24 H d’affilée…

BON ANNIVERSAIRE MA GRANDE PUCE !

(Vous avez vu, je suis achement forte, je me souviens de la météo de décembre 1981 ET AUSSI D’AILLEURS d’octobre 1984)

La Grande Motte 2014 : le retour (2)

Femme désespéréeJ’ai pu décoller à 8 H 22, mais comme il fallait s’arrêter pour acheter la baguette du déjeuner, nous n’avons quitté la Grande Motte qu’à 8 H 30.

C’est en remontant dans la voiture avec sa baguette, que maman s’est aperçu qu’elle avait oublié le beurre pour les sandwiches. Mais en croisant mon regard dans le rétro, et vu que l’homme de l’art était reparti avec les clefs et le bip ouvrant le portail du parking, elle a préféré ne rien dire du tout… (je crois que c’était plutôt le coup de l’homme de l’art reparti que mon regard qui avait joué).

J’étais de très mauvais poil, ayant mal dormi, un scandale + l’intervention des pompiers vers 1 H du matin m’ayant réveillée, mauvaise humeur qui est rare, donc cela se sent tout de suite, et cela marque. Du coup, papa s’est abstenu de me faire des remarques sur MA conduite. Continuer la lecture de « La Grande Motte 2014 : le retour (2) »

La Grande Motte 2014 : LE RETOUR ! (1)

Femme désespéréeJe pense que 2014 restera pour moi l’année merdique de A à Z (mais comme cela a commencé en septembre 2013, je vois se pointer une petite lueur d’espoir, et en plus il faudrait que je vous raconte TOUT, après MURES REFLEXIONS… pour que vous compreniez bien).

Bref, depuis septembre dernier, je n’ai eu que des emmerdes, mais plaie d’argent n’est pas mortelle, disent ceux qui n’en manquent pas. Plaie de santé peut l’être par contre, et il y a un moment que je comprends le « et surtout la santé ! » que se disaient les anciens pour le nouvelle année. Continuer la lecture de « La Grande Motte 2014 : LE RETOUR ! (1) »

La Grande Motte 2014 : Comment se faire couillonner dans les grandes largeurs *…

DisputePapa et maman passent leur temps à faire et refaire le sketch « dialogue de sourds », maman ayant largement la palme concernant la baisse d’audition.

Je me suis aperçue de ce problème la concernant, en mai 2008, alors que nous allions au muguet et qu’à 6 mètres de moi, elle n’entendait déjà plus grand chose…

Je m’en suis ouverte à elle très franchement, car, quelques années auparavant, elle n’avait pas arrêté de me dire que telle amie (désormais appareillée) était « ridicule », de ne pas vouloir admettre qu’elle faisait répéter tout le temps, et passait son temps à dire « hein? » ou « quoi ? », que c’était PENIBLE POUR LES AUTRES. Continuer la lecture de « La Grande Motte 2014 : Comment se faire couillonner dans les grandes largeurs *… »

La Grande Motte 2014… (2)

DisputePapa, furax de n’être pas champion de tétris, et d’avoir en vain prédit que « tout » ne rentrerait pas dans le coffre (maman refusant subitement, vu qu’elle allait passer tout le voyage à l’arrière, de voir s’abaisser le 1/3 des sièges ou pire, les 2/3 ne lui laissant qu’1/3), fut consterné le matin du départ de constater que non seulement le peu qu’il restait à maman à caser l’avait été aisément (après un interrogatoire musclé dans la cuisine la veille au soir j’avais prévu le coup : « MOA il me reste juste mes deux vanity » (dont un m’appartient, c’est le vanity que l’on m’a offert pour la naissance de Pulchérie. Il a 33 ans, mais j’y tiens. Et ma mère encore plus. Comme ils sont bien hauts (les vanityyyyes) ils contiennent plein de trucs, dont les médocs. Entre papa et maman, comptez bien… Continuer la lecture de « La Grande Motte 2014… (2) »