Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

'Coup de blues'

Ma première chanson…

Pour la première fois de ma vie,  hier soir, j’ai pleuré en apprenant la mort d’un chanteur.

“L’eau vive”, c’était la chanson que papa chantait également si bien en s’accompagnant de sa guitare désormais muette, la première chanson que j’ai chantée, avec la bonne musique, mais sans les paroles, j’avais 9 mois…

“L’eau vive” et “une chanson douce”, étaient nos deux berceuses du soir.

Depuis hier au soir, la voix de papa me trotte dans la tête…

PS : une fois de plus je ne suis pas foutue de mettre en page ce PDBDM de lien, mais cela, vous l’avez vu de vous-même…

Posté le 17 septembre '15 par , dans Coup de blues. 6 Commentaires.

Quand la mort s’invite chez vous (5) : l’inconnu du cimetière…

Il était une fois dans l'ouestJe ne sais plus qui, en feuilletant le livre du souvenir pour y apposer sa note perso, est tombé sur un nom inconnu et a posé la question fatale : “qui c’est ce Nicolas Roudine ?”.

Tout le monde est passé à l’interrogatoire, mais personne ne savait qui était ce Nicolas Roudine. Non ce n’était pas le Jules de l’ex belle-soeur de l’Arlésienne. Non ce n’était pas son fils non plus (au Jules). Quelqu’un avait-il vu une personne à part ou totalement inconnue et ne parlant à personne ? Non. Les portables sont entrés en action, et les smartphone également car Nicolas Roudine avait laissé son adresse, à Plaisir… avec ses condoléances… (Lire la suite…)

Posté le 9 septembre '15 par , dans Coup de blues, Dans la série Diabolique, Nos grands moments de solitude. 14 Commentaires.

Quand la mort s’invite chez vous… (4)

200405784-001Nous sommes rentrés en silence, et je m’efforçais de ne penser qu’à une chose : conduire correctement.

Je n’ai pas dû prendre la bonne route, le corbillard était arrivé avant nous, et il y avait déjà du monde. J’étais totalement tétanisée, anesthésiée, incapable de pleurer. Je suis restée assise quelques instants dans la voiture, et Mélodie est venue me voir. Elle avait vraiment cru que j’allais tourner de l’oeil au funérarium… De plus, vu la manière dont tout le monde la renvoyait vers moi, l’arlésienne s’occupant de faire des allers et retours à la gare, je semblais être devenue le chef d’orchestre de la cérémonie qui allait se dérouler. Je n’avais pas besoin de cela… (Lire la suite…)

Posté le 6 septembre '15 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 6 Commentaires.

Quand la mort s’invite chez vous… (3)

200405784-001Rentrée CHEZ MES PARENTS, je vais prendre ma douche et me laver consciencieusement, pensant avoir vécu le pire très bien finalement. Je n’ai pas relié ce que j’ai vu comme ossements à mes grand-parents… On va nettoyer les bijoux, reste la mise en bière, à 14 H, l’enterrement étant prévu à 15 H.

Je ne sais pas ce qu’il se passe : un regard de Mélodie sur moi, une intuition forcément déclenchée par quelque chose. Une fois propre et bien habillée, je nettoie les bijoux, personne d’autre ne voulant y toucher, parce que cela sort d’une tombe… (chacun sa manière de voir les choses, je ne juge personne). Je remets les alliances, la bague de fiançailles à mes deux tantes qui ne se disputent pas pour savoir qui prendra quoi, et nous laissons en place au nettoyage, le bijou mystérieux, qui comporte du cuivre qui mérite un traitement spécial, mais ce sera pour un autre jour… (Lire la suite…)

Posté le 2 septembre '15 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 14 Commentaires.

Quand la mort s’invite chez vous… (2) (Si vous venez à mourir, la TVA c’est 20 % abstenez-vous, et les séries TV allez vous rhabiller)

200405784-001Le jeudi, nous nous sommes rendues avec l’arlésienne à notre deuxième RV avec Mélodie.

Maman avait choisi les vêtements de papa, en prenant ceux qu’il préférait + de jolies chaussures qu’il adorait (comme si c’était important). Nous avons filé avec les vêtements, pour le deuxième RV avec pour consigne de nous renseigner sur la gravure à mettre sur la pierre tombale, du même style bien sûr que pour l’arrière arrière grand-mère et mes grands parents.

(Lire la suite…)

Posté le 31 août '15 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 11 Commentaires.

Quand la mort s’invite chez vous… (1)

200405784-001Le soir de la mort de papa, maman m’a demandé de tout retirer de la cuisine qui pouvait évoquer tout ce qui pouvait lui faire penser à ce dont papa avait pu souffrir depuis 2011, et m’a abandonné le téléphone, dès la réception de l’appel fatal, comme elle le faisait depuis le 2 mai, lorsque j’étais arrivée chez mes parents en catastrophe. Je crois que pendant 24 jours elle n’a décroché le téléphone que lorsque j’étais sous la douche ou aux WC (et encore me reprochait-elle parfois de ne pas emmener le téléphone avec moi).

Il y avait ceux qui savaient que papa était hospitalisé avec des hauts et des bas, et il y avait ceux qui ne savaient pas, car nous n’avions pas battu le rappel des amis et de toute la famille dès l’hospitalisation. : le pauvre nous en avait déjà tellement voir que ce n’était pas forcément grave… (Lire la suite…)

Posté le 27 août '15 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 10 Commentaires.

Le retour…

Parents 1955Mes parents, été 1955…

Me voici de retour chez moi, après 3 mois et 21 jours d’absence, et ce n’est pas facile. (Lire la suite…)

Posté le 21 août '15 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 24 Commentaires.

BLOG EN DEUIL…

Papa 1949Papa en 1949

Posté le 27 mai '15 par , dans Coup de blues. 44 Commentaires.

Des nouvelles du front… (10)

Blonde rétro 2Vous l’avez constaté, je suis pas mal absente de mon blog ces derniers temps.

Aucune envie de le lâcher bien sûr, mais j’ai de très gros soucis, avec la santé de papa à nouveau, et je ne suis plus chez moi que de passage pour relever mes boîtes à lettres et mails depuis samedi, car je suis installée avec Mrs Bibelot depuis une nouvelle hospitalisation de papa.

(Lire la suite…)

Posté le 5 mai '15 par , dans Ah ces parents !, Coup de blues. 13 Commentaires.

Le rigolo du dimanche : la liste de Schindler (qui passe ce soir)

Pulchérie était en CM2. J’étais allée voir ce film avec mon copain du moment, Monsieur le toujours en retard en retard, dans des conditions qui ne m’avaient pas convenu du tout. (Lire la suite…)

Posté le 1 février '15 par , dans Coup de blues. 4 Commentaires.