Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

'Chroniques d’une vie ordinaire'

Mon opération de l’appendicite…

Pulch_rie_est_malade_55948987Autant vous faire rire, car si maman est championne actuellement en tant que “médecin” pour savoir ce qu’elle a ou non, elle n’a pas toujours été à la hauteur (comme maintenant d’ailleurs, même si sa culture médicale est assez bonne).

Rien que de voir cette femme contemplant un thermomètre me ramène 48 ans en arrière…

Comme le temps passe…

A sa décharge elle ne pouvait pas savoir que certains de ses enfants tiendraient de papa qui ne faisait de la température qu’exceptionnellement. Je suis du lot, et seuls les virus me font grimper le thermomètre. Devant une infection balèze, je résiste, à la grande surprise des médecins qui constatent l’infection, mais pas de fièvre. Papa était pareil et sa dernière infection, sans température, l’a tuée au bout du compte… S’il avait eu les 40° que cela méritait, on n’aurait jamais perdu autant de temps.

De plus, je l’ai découvert en faisant des courbes de température quand je voulais concevoir, j’ai une température de base assez basse (à peine 36). 37,5 le matin, c’est pour moi de la fièvre. (Lire la suite…)

Posté le 28 janvier '17 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire. 18 Commentaires.

Demain je rentre chez moi !!!

femme-heureuse-copierDemain, je rentre chez moi. C’est moche, pas pratique, mais j’y suis chez moi. J’ai hâte de rouspéter contre mon four qui n’a plus que la plaque du bas qui fonctionne, contre mes plaques HS, mon bordel que j’avais commencer à ranger avant de m’occuper de celui de maman…

JE SERAI ENFIN CHEZ MOI. à vivre à mon rythme, même si maman n’a pas l’impression que je ne fais que ce que je veux ce qui est totalement faux. ADIEU LES CLOCHES DE L’EGLISE ‘(50 m) pour moi qui suis si sensible au bruit, et qui passent leur vies à pourrir celle de ceux qui entendent trop bien (le coup de minuit c’est le top).

Si je dis adieu les cloches ce n’est pas pour rien. J’ai des problèmes graves de sommeil, alors, ne dormir qu’en pointillés, en attendant le seul coup de la demie, pour transpirer au moment de l’angélus de 8 H, j’ai donné. Maman s’en fout, elle retire ses appareils et du coup, elle est quasi sourde.

Ah, de l’ancienne maison, la nôtre, que nous avons perdue, les cloches n’étaient que dans le lointain, comme une berce rassurante, mais là… (les contres-poids qui se mettent en route 10 mn avant, et 10 mn après, bref…).

Il parait que l’on s’y fait, pour moi c’est impossible.

Terminée la maison pourrie où maman n’est qu’en transit, terminée la baignoire ridicule devant laquelle on se demande si l’on va faire cradouille ou pas., Terminé le froid dans la chambre, terminées les corvées imposées par maman que j’ai petit à petit abandonnées, pour qu’elle se sente enfin indépendante et moi avec après mon départ (je vous raconterai).

Enfin, terminée la fille indigne qui en a fait de trop, mais c’est une autre histoire…

Le chat peut crever, ma mère se blesser à nouveau (bien entendu je plaisante) je rentre chez moi. ET je peux vous dire qu’il y aura toujours une autre solution que moi, trop facile pour tout le monde, mais qui est responsable de ne pas avoir senti le piège se refermer petit à petit, coup de téléphone après coup de téléphone (ma chérie, tu n’es pas venue aujourd’hui, que ce passe-t-il ? (papa, en 2009)

J’en ai assez fait, j’en ai trop fait, depuis trop longtemps, en pensant bien faire. Mais il faut du temps justement pour réaliser et mettre ses idées en ordre.

Demain, je rentre chez moi, à pied, s’il le faut. Je pourrai mettre de l’ordre chez moi, comme j’en ai mis dans mes idées, donc, c’est dire…

BONNE ANNEE !

Posté le 25 janvier '17 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Des nouvelles du front. 16 Commentaires.

Des nouvelles du front (X sur X)

Femme horrifiéeBen comment dire, cela ne va pas être le top.

2015 n’a pas été l’année du blog rapport à la mort de papa, 2016 ne fera guère mieux… Pourtant je voudrais TELLEMENT pouvoir me consacrer à vous…. Et donc à moi également, mais je suis d’un égoïsme monstrueux.

  • En gros maman s’est fracturé l’humérus droit, mais cela vous le savez, ce qui lui a immobilisé son bras moteur pour au moins trois semaines. Priez avec moi, mes frères et mes soeurs, et si j’avais un marteau, que le 22 décembre prochain on puisse lui annoncer une consolidation certaine, à rééduquer avec modération (avec elle on ne le répètera jamais assez).
  • Donc j’ai fait garde malade, avec fracture le 2, déménagement le 5 et signature de la vente le 7. Si l’arlésienne n’existait pas, je pense que je l’aurais inventée…
  • J’étais en effet totalement épuisée de supporter et d’aider maman nuit et jour. Ma soeur qui bosse, ELLE, a fait tout ce qu’elle a pu pour me ménager des heures de sommeil.
  • Et puis lundi, on était quel jour du mois de décembre lundi ? Maman s’est totalement écroulée de souffrance rapport à sa sciatique, et il m’a fallu appeler le SAMU et passer avec elle 6 heures aux urgences.
  • Après des débats pas possibles avec le médecin qui la voyait LUI, Très BIEN, rentrer chez elle (qui est devenu mon chez moi contre mon plein gré), il a (le médecin) décidé de la garder car même l’emmener pisser ce n’était pas possible.  J’avais en effet, suggéré, de ma voix la plus sirupeuse possible qu’IL l’accompagne lui-même aux chiottes. Il n’a pas apprécié, mais bon il n’a pas eu le choix. Je suis très désagréable quand il le faut… (Lire la suite…)

Posté le 17 décembre '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule. 10 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse” qui saute généralement une génération… (1)

fouillis-copierVous remplacez le bordel par des bouquins, et vous éviterez ainsi de venir m’agresser en me demandant comment il se fait que les livres de ma mère ne sont toujours pas triés (Pulchérie avait un jour mis en illustration une photo de 2 bibliothèques de mes parents, mais je ne l’ai pas retrouvée…)

Et évitez-vous de sauter une page, ce serait dommage…

Si je dis que le “j’entasse” saute généralement une génération, ce n’est pas pour rien.

En effet, j’ai pu constater que la grand-mère maternelle d’Albert jetait un peu tout et n’importe quoi. En réaction sa fille gardait tout, et en réaction ses filles jetaient un peu tout et n’importe quoi et Albert idem.

(Lire la suite…)

Posté le 26 octobre '16 par , dans A lire, à relire, à découvrir, Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Crise de nerf. Pas de commentaire.

Puisqu’il nous faut te dire adieu…

Maison 4

Papa définitivement parti, nous ignorions encore, qu’en plus de pleurer la mort d’un être très cher, nous allions voir notre monde imploser, exploser, qu’importe le bon terme.

Ce n’est pas juste un homme qui meurt en laissant une femme qui l’aimait depuis 60 ans, 4 enfants, 8 petits enfants, c’est tout un monde qui va mourir, mais graduellement, après lui. C’est une famille qui va perdre son âme et qui n’y avait pas pensé.

(Lire la suite…)

Posté le 4 septembre '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 14 Commentaires.

Le désertique mois d’aout (enfin, tout dépend où vous vous trouvez)…

aoutLes terroristes ont-ils réussi leur coup, en mettant notre pays KO ????

Non, c’est le mois d’août… J’ai déjà gueulé en 2009 au sujet du mois d’août, mais cela ne fait qu’empirer.

Si que j’avais été dans le coma jusqu’au 1er août, j’aurais pu me situer dans l’année, en me réveillant, rien qu’en regardant le parking de ma résidence. 3 voitures sur 4 manquent à l’appel, ça fait vide. Moralité on perd l’habitude de faire un créneau et à la rentrée on conduit comme une quiche… Tous les commerçants sont fermés PARTOUT, sauf U, c’est grandiose. (Lire la suite…)

Posté le 14 août '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Dans la série Diabolique. 10 Commentaires.

Le fils imaginaire… (1)

Chromosome XYC’est assez joli à regarder, mais c’est le reflet d’une triste réalité : naître XY dans notre monde, c’est mieux que de naitre XX.

Loin de moi de vous parler de tout ce qui peut être négatif qui attend les XX (parfois la mort dès la naissance), sauf qu’encore maintenant, dans les pays développés, on prend en règle générale les femmes pour des connes, dès qu’elles ne sont pas accompagnées d’un HOMME.

(Lire la suite…)

Posté le 21 juillet '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule. 12 Commentaires.

Un BEAU jour… (le blues du dimanche)

Roland captivité retouchée recadrée

Ce devait en être un de beau jour, mais cela ne l’a pas été… Simplement un jour qui peut faire comprendre pourquoi je ne fais jamais dans la dentelle quand je parle de la mort, même avec le médecin conseil de la SS (la Sécu !) (celui qui s’est glissé dans une bouche d’égouts après mon départ, zavez qu’à suivre) ou  psy chérie qui me disait parfois que je suis très forte pour flinguer le moral de n’importe qui quand le sujet me vient aux lèvres (généralement après un enterrement, sauf que depuis celui de papa tout est devenu différent, mais pas dans le bon sens).

Un beau jour qui fait que pour moi, les mots qui veulent écraser la réalité : la mort, je ne les utilise pas.

(Lire la suite…)

Posté le 1 mai '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de blues. 4 Commentaires.

Ma mobylette et moi… (bon OK, sur l’illustration c’est un vélo mais c’est par lui que tout a commencé)

Gendarme Meilleure amie est repartie ce jour, vers 18 H 30,  après 6 heures d’une visite qui me nous requinque toujours. C’est une longue histoire entre elle et moi… Au delà d’une fraternité qui est je le pense, désormais indestructible.

Tout a commencé quand j’ai connu meilleure amie en redoublant ma cinquième, qui l’est toujours, après 46 ans de concubinage notoire, d’amitié. Ma première victoire avait été de pouvoir aller au collège/lycée à bicycleeeeeettte au lieu de prendre le bus. Je gagnais un temps fou pour y aller car cela descendait tout le temps, par contre je faisais pas mal de marche à pied pour en revenir, quand je me sentais les mollets ruinés, parce que là, vous ne devinerez jamais, mais cela montait tout le temps sauf 1 km de plat avant d’arriver à la maison. (Lire la suite…)

Posté le 8 mars '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire. 25 Commentaires.

La vengeance ne nous appartient pas toujours…

6222-000049J’en ai un peu marre pour le moment, de la CNAV qui est actuellement dans mon collimateur (mais je j’ai pas de bazooka), qui vous raccroche au nez dès que vous demandez des explications-j’attends, bref, on reviendra aux papiers plus tard (car ce n’est pas terminé).

Après Truchon qui m’avait remerciée après 9 années de bons et loyaux services, et sur lequel je reviendrai, pour les nouveaux, j’avais eu la chance extrême de retrouver du travail au bout de 8 mois. A 50 ans, c’était un exploit…

(Lire la suite…)

Posté le 20 janvier '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Dans la série Diabolique. 14 Commentaires.