Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La mort n’est rien… (*)

Maman 1956La mort n’est rien,
je suis seulement passée, dans la pièce à côté.
Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas un ton différent,
ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,
pensez à moi,

Que mon nom soit prononcé à la maison
comme il l’a toujours été,
sans emphase d’aucune sorte,
sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

* Poème lu non sans émotion par ma nièce “Cosette”, avant ou après, je ne sais plus, le petit texte de Pulchérie qui viendra très bientôt.

Posté le 1 septembre 2017 dans Coup de blues.
5 Commentaires et vous ?

Blog en deuil…

Maman 1956Maman en 1956

Posté le 28 août 2017 dans Coup de blues.
22 Commentaires et vous ?

Notre boîte mémoire (Fin)

72196972Notre boîte mémoire nous joue néanmoins des tours, cela a été la conclusion de l’expérience, avant le goûter de remerciement à notre participation.

Il y a les faux souvenirs en premier lieu. (Nous n’étions pas que des cobayes, mais aussi là pour nous instruire)

Généralement, ils se construisent par rapport à ce que l’on nous a raconté. Parfois, un tiroir merde et mélange un peu. On peut en être conscient car l’horrible maîtresse de CM2 n’a jamais pu être AUSSI le prof d’histoire de 3ème. Encore que les faux souvenirs viennent plutôt de la petite enfance. (Lire la suite…)

Posté le 25 août 2017 dans Dans la série Diabolique.
1 Commentaire et vous ?

Notre boîte mémoire (2)

72196972Le premier jour de l’expérience, nous étions 8, hommes et femmes, assez décontenancés devant un thé à parler un peu de nous en nous demandant ce que nous allions devoir faire.

Mais nous étions très curieux, quand on nous a emmenés dans une salle où nous avons été installés devant chacun un ordinateur, et que l’on nous a mis un casque sur les oreilles.

Honnêtement, je m’attendais à des tests très poussés, mais on nous a demandé tout simplement de faire des parties de “Freecell” en écoutant de la musique. On nous avais simplement demandé une playlist de notre choix, ce que nous avions donné. (Lire la suite…)

Posté le 20 août 2017 dans Dans la série Diabolique.
Un truc à dire ?

Notre boîte “mémoire” (1)

72196972A l’époque où j’ai fait une dépression assez sévère, j’étais suivie par une psychologue et une psychiatre, l’une pour la causette, l’autre pour les médicaments à prendre aucazou, ce qui m’a permis d’apprendre que je faisais partie des 30 % de personnes chez lesquelles les antidépresseurs ne sont d’aucune efficacité. L’une une fois par semaine, l’autre une fois par mois, le tout dans un centre où les soins étaient gratuits.

J’y avais été envoyée manu militari par le médecin conseil de la SS (la Sécu !). En effet, je travaillais à l’époque chez mon avocat tordu, et suite à 20 mois d’arrêt de travail post opération de l’épaule (droite bien sûr, puisque je suis droitière), opération suivie d’une complication maintenant plus connue, j’avais rencontré cet homme charmant (le médecin conseil) qui m’avait avertie à sa première convocation, fort aimablement “une algoneurodystrophie dure en moyenne entre 9 et 24 mois, mais vu l’état de votre radio(graphie), je m’attends plutôt à 20 mois.

(Lire la suite…)

Posté le 17 août 2017 dans Dans la série Diabolique.
4 Commentaires et vous ?

Mamannnnnnn !

Roland captivité retouchée 2Le prisonnier me disait toujours que ce qui l’avait le plus frappé pendant la débâcle de 40, c’était le cri que certains hommes touchés à mort, poussaient : “‘Maman !”.

Ou bien que d’autres avaient prononcé avant de mourir dans le stalag “Maman !”

Quand nous avons eu une mère qui nous a aimé, qui a soigné nos maux, qui a été la compagne de nos maladies, c’est “maman”.

Peut-être le premier mot réel que nous avons prononcé, seriné par la “maman”, pressée de se sentir reconnue. (Lire la suite…)

Posté le 15 août 2017 dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude.
5 Commentaires et vous ?

Des nouvelles du front… (2)

ClaudeC’est pour moi “fini” quand je sors de la radio, sans rien dire à maman. Je l’ai trouvée si vulnérable, si propre sur elle, si… Tellement ma maman… Il lui faut encore attendre. Une vieille dame de 80 ans n’est pas prioritaire sur les angines en train… On a oublié de lui faire sa prise de sang. On l’embarque, et je ronge mon frein, tout en avertissant l’arlésienne.

Maman attend quelque part toute seule, sur un brancard. Je commence à taper l’incruste auprès des internes, et de guerre lasse on me laisse rentrer, ou alors je suis rentrée à reculons pour faire croire que je sortais, je ne sais plus…

(Lire la suite…)

Posté le 4 juillet 2017 dans Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de blues, Crise de nerf.
13 Commentaires et vous ?

Des nouvelles du front… (1)

ClaudeC’est dans un “Angélique”, qui reste ma saga préférée et qu’il faut réellement lire, que j’ai lu “quand le mauvais se met en route, rien ne peut l’arrêter”.

Comme c’est vrai. Je m’en veux de vous avoir délaissés, mais je m’en veux aussi de ne pas respecter mon propre contrat “blog”.

On peut dire que les choses mauvaises ont commencé avec la mort de papa (j’en ricane tellement c’est CON à dire).

(Lire la suite…)

Posté le 25 juin 2017 dans Ah ces parents !, Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de blues, Coup de gueule, Dans la série Diabolique, Des nouvelles du front.
10 Commentaires et vous ?

Ma petite maman…

ClaudeMaman est très très très gravement malade.

Je ne vous oublie pas, je suis juste un peu absente…

Des bises.

Posté le 13 mai 2017 dans Ah ces parents !, Coup de blues.
23 Commentaires et vous ?

Les idées lumineuses des enfants…

baguette9Les enfants sont bourrés d’imagination, je ne le répèterai jamais assez. Le temps passant, on passe de la connerie de gosse faite sur un coup de tête, à la connerie de gosse murement réfléchie et préparée, pour en déduire plus de 20 ans après que les enfants restaient DES HEURES sans surveillance dans la mesure où l’ampleur de la bêtise semble proportionnelle au temps passé à la faire.

Bien sûr il sera beaucoup question de mes filles, mais elles n’ont pas l’exclusivité de la connerie faite en 5 minutes ou DES HEURES de non surveillance. (Lire la suite…)

Posté le 29 avril 2017 dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Dans la série Diabolique, Faites des gosses !.
2 Commentaires et vous ?