Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La vie en dent de scies…

Parents 1955Si l’on savait à l’avance, nous ne pourrions pas vivre, c’est ainsi qu’il est écrit (et c’est moi qui vous dit cela ! ) : “tu ne sauras ni le jour ni l’heure”.

Heureusement !

Il n’empêche qu’il faut faire avec ce que la vie nous donne jour après jour. Un deuil, c’est toujours douloureux, perdre ses parents est peut-être normal, dans l’ordre des choses, mais n’empêche…

(Lire la suite…)

Posté le 25 septembre '17 par , dans Coup de blues. 7 Commentaires.