Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Mamannnnnnn !

Roland captivité retouchée 2Le prisonnier me disait toujours que ce qui l’avait le plus frappé pendant la débâcle de 40, c’était le cri que certains hommes touchés à mort, poussaient : “‘Maman !”.

Ou bien que d’autres avaient prononcé avant de mourir dans le stalag “Maman !”

Quand nous avons eu une mère qui nous a aimé, qui a soigné nos maux, qui a été la compagne de nos maladies, c’est “maman”.

Peut-être le premier mot réel que nous avons prononcé, seriné par la “maman”, pressée de se sentir reconnue. (Lire la suite…)

Posté le 15 août '17 par , dans Coup de blues, Nos grands moments de solitude. 5 Commentaires.