J'AI HONTE D'APPARTENIR A L'ESPECE HUMAINE !!!

chien_abandonn_Je pense que vous l’avez compris dès l’instant où mon titre vous a sauté aux yeux. Aujourd’hui je suis la méchante sorcière, qui vomit du vert, éructe, dit des gros mots (honte à moi), et déteste tout le monde (des sorts, des sorts, des sorts, efficaces pour une fois, merci).

Hier, j’ai eu un coup de cafard. Ca m’arrive même si j’écris drôle (enfin je m’efforce de l’être). Contre cela deux remèdes : aller me tremper ou aller me promener en forêt (exit « la maison assasinée » qui m’achève généralement, et pour mon premier jour de vacances, point de syndrôme serpillère). J’ai choisi la deuxième option, vu l’heure. J’ai marché longtemps comme toujours en respirant mieux (important la respiration).

Un cri bizzare soudain. Personne dans la forêt, je commence à baliser un peu, on dirait une voix d’enfant. J’ai peur mais je me dirige vers le bruit. Cela ne sert à rien de fuir, j’ai toujours un couteau sur moi (du genre efficace) quand je me promène seule en forêt,  et quelqu’un peut avoir besoin de moi.

Et là… Après avoir cherché d’où venait le cri,  un chien, un épagneul, attaché à un arbre, une oreille en sang, efflanqué et affolé. Un chien abandonné et de la pire des façons. Attaché à un arbre par un maître bien aimé pour crever de faim et de soif (vu le secteur). Un membre de ma famille avait recueilli une chienne dans les mêmes conditions : elle l’avait mordue de trouille, de faim, de désespoir. Il l’a gardée 10 ans jusqu’à sa belle mort, mais elle ne l’a jamais quitté, et toujours refusé d’aller en forêt…

Me voilà perplexe : je sais ce que j’ai à faire mais comment ?. Pas de souci pour ramener le chien il y a une laisse pour l’accrocher à l’arbre, donc pour le prendre (je ne me ballade pas avec une laisse en règle générale). Reste à l’approcher. C’est un épagneul, chien gentil normalement, mais là il est mort de trouille et complètement paniqué, et un chien qui a peur mord systématiquement. Je m’approche en lui parlant doucement : il grogne…. Me v’la bien sans portable pour appeler la SPA dont je ne connais pas le n° ou les pompiers qui se déplacent même pour un chien (vu le coin de forêt d’ailleurs, pas évident que les pompiers trouvent)

Fort heureusement j’ai mis un jean avec une ceinture. Je me souviens de la manière dont le vétérinaire muselait ma chienne, malinoise fort aimable pour tout intrus et chez le vétérinaire (toutes dents sorties, un vrai loup montrant son peigne, personne ne s’y risquait). Je retire ma ceinture, je la boucle comme faisait le véto, je m’approche. Grondements affolés : il va me mordre, mais je ne peux pas le laisser là. J’arrive du premier coup à museler la bête qui s’affole encore plus. Je regarde l’oreille : tranchée net par un rasoir ou autre pour qu’on ne retrouve pas le tatouage (reste 2 lettres). C’est propre, non infecté. Je caresse la petite bête (une fille), et en avant on quitte ce lieu de malheur. Du mal à ce qu’elle me suive au départ, , elle résistant à la laisse et moi tirant de l’autre côté, mais bon, c’est moi le chef et il y a urgence.

Sur la route une rivière. En entendant l’eau couler elle s’affole. « Je sais que tu as soif ma fifille, tu vas boire ». Je la fais rentrer dans l’eau et je retire la muselière, pas le temps de me mordre, elle se précipite pour boire, boire, boire, et boire encore. J’en avais les larmes aux yeux. Pour mon moral c’était réussi !

Après avoir bu elle est venue vers moi et m’a léché la main avant de se blottir contre moi en tremblant de toutes ses pattes, j’en ai encore pleuré, mais exit la muselière. Nous étions copines et moi déjà coupable.

En effet j’ai toujours connu des chiens dans ma famille, mais en pavillon. Je trouve déjà que Diabolos, mon chat noir, n’est pas à sa place en appartement, alors un chien… Non, pas question. J’ai déjà eu ma Chloée qui m’a tenu compagnie pendant les périodes noires mais qui ne supportait pas l’appartement : j’avais dû la confier à mes parents chez qui elle avait vécu 4 ans avec moi, elle y était bien, mais je lui manquais. Donc cette petite bête rescapée du pire, je ne pouvais pas la prendre en charge, gros au coeur, car déjà je sentais qu’elle me prenait pour une amie. Un chien a besoin de repères, j’étais le premier depuis l’abandon.

Quel être dégueulasse, quel salaud a pu abandonner ainsi sa petite chienne pour des vacances ?

Et que je te prends un chien, et qu’il est mignon le bébé. On le gâte, on le chouchoute, mais il grandit. Et la contrainte est la même tous les jours. Eh oui un chien cela sort au minimum matin et soir (vous arrivez vous à rester 12 heures sans faire pipi ?). Et les vacances arrivent. Si je n’ai personne moi, pour s’occuper de Diabolos, je ne pars pas et point barre. Lui infliger un abandon de plus (il vient de la SPA) ? Jamais !

Et lui, il pense quoi le chien qui est bien et qui vous aime ? Lui il ne vous abandonnera jamais !

Je hais le maître de cette chienne qui a eu le cran atroce de lui couper l’oreille après l’avoir attachée à un arbre, alors qu’elle batifolait très probablement, toute contente, et de partir, en la laissant complètement paniquée, ne comprenant rien, et souffrant en plus. Lui je le tuerais sans scrupules : on n’est pas humain quand on fait cela.

Je milite déjà contre le chien à manger en Chine, que l’on écorche vif pour que la viande soit meilleure (ne vomit pas méchange sorcière) ! Je déteste les femmes avec de la fourrure, et ceux qui achètent de l’ivoire en contrebande (qu’ils se fassent piquer : bien fait ! je ne signerai pas la pétition pour qu’ils sortent de tôle)

Je suis rentrée à la maison en panique. La petite mère a bien voulu des croquettes pour chat qu’elle a dévorées (Diabolos a juste fait KCHIIIIT et s’est barré dans l’ex chambre des filles, elle ne l’a même pas vu). Et me voilà partie avec elle pour la SPA de Plaisir. La SPA pour le moral c’est ultra super !!!! J’étais mal. Pourvu qu’on ne pense pas que c’était mon chien que je venais abandonner là… Non tout le monde a été sympa. On m’a suggéré de la prendre. Je suis absente de 8 H à 18 H 30 : ce n’est pas une vie pour un chien. On a compris. On m’a promis qu’elle ne serait pas euthanasiée. Restaurée et abreuvée elle était toute mignonne et câline cette petite mère… J’ai laissé tout de même mon numéro de téléphone au caz’où (je pense que Jean Poirotte et Mrs Bibelot pourraient la prendre pour le cas extrème, vu qu’ils ont déjà une épagneule qui s’ennuit et prend de la bouteille (14 ans tout de même))

Je suis repartie en pleurant, car elle a chouiné en voyant que je m’en allais, j’étais son premier et seul repère depuis l’horreur… J’avais honte d’être un être humain. J’ai passé une super soirée ! à faire la serpillère sur mon fauteuil en pensant à cette pauvre petite bête.

Félicitations à tous les salauds, et ils sont légion, qui abandonnent leurs animaux parce que les vacances sont là ! J’espère que tout se paye un jour !

2 réponses sur “J'AI HONTE D'APPARTENIR A L'ESPECE HUMAINE !!!”

  1. C’est un peu tard mais si cela t’arrive encore une fois de retrouver une pauvre petite bête abandonnée, il y sur le net RESCUE c’est un site de protection animale où tu peux lancer un SOS d’adoption. Les membres de ce forum feront tout ce qu’ils peuvent pour trouver une bonne famille au pauvre loulou.
    Je n’ai découvert ton blog qu’il y a 2 jours, j’aime ton écriture mais là je suis vraiment heureuse d’apprendre que comme moi la cruauté des hommes envers les animaux te révolte au plus haut point.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.