Mon frère est inventeur

Mixer_6542_000123Farpaitement messieurs et mesdames, mon frère est un inventeur. J’espère qu’il sera breveté.

Il a inventé le « mélangeur/touilleur », (le mot « mélangeur » n’existant pas dans la langue française, avant lui, on disait « mixer »…)

Si ? le mot existe ? pourquoi avons nous donc des « blender » ou « mixer » ?

Bref lui n’en avait pas, et ras le turban de touiller la pâte à crèpes… Le voici donc, contemplant le « fouet » de ma belle soeur (la deuxième, suivez un peu…) (et un bête fouet de cuisine bande de sadoo-masoos…) et se demandant comment s’en servir sans se ruiner le poignet. Il s’en va inventer le « mélangeur ».

Il a trouvé. Pas de mélangeur à la maison : ce n’est pas un problème, il va adapter le fouet de ma belle soeur à sa perceuse. Il faut un marteau et adapter le bout du fouet à la perceuse. Mais la pâte à crèpes se fera toute seule NDD !

Ca marche ! Youpee ! Léonard de Vinci et lui c’est copain copain… Sauf qu’il y a une perceuse dans la cuisine. Ca fait curieux, mais pour le coup du « mélangeur », c’est top classe, et finalement très original…

Il faudrait peut-être qu’on lui prête (je le sens bien sur ce coup là) un « mixer » tous terrains pour qu’il pique des hélices à quelqu’un ou les copie, avant de les adapter à la perceuse et finir par avoir un robot complet (avec sa perceuse).

Ca marche c’est bien. Dégainer la perceuse dans la cuisine pour faire un « mélange » quelconque, ça peut faire peur… Et les voisins de se demander ce qu’il perce « encore »… (j’ai une illumination soudaine concernant un de mes voisins justement qui use de la perceuse de manière anormale et dont je pensais qu’il voulais transformer un mur en gruyère…)

Je dis ça, je ne dis rien, sauf que mon frère a inventé le mélangeur… Et ça c’est important… D’un autre côté il a donné dans la perceuse et ça reste soft, car il aurait pu avoir une idée de génie avec une tronçonneuse, et faire aux voisins « massacre à la tronçonneuse » de manière régulière à chaque envie de crêpes ou de mélanges à touiller…

Je vis dans une famille de bricoleurs (hommes, les femmes non, sauf Pulchérie), et c’est pour cela que la vie n’est qu’un long calvaire quand j’ai une douille à changer…

J’ai retrouvé un double de « mixer » qui hélas ne bat pas les blancs en neige. Donc la perçeuse n’a pas terminé sa carrière.

La vie… Et cette histoire est 100 % authentique. A la longue je ne voudrais pas passer pour une menteuse de première (rapport à Delphine qui a vérifié après de son oncle l’histoire des pétards dans le remonte pente… Et toc !)

Edit du samedi 17 H 30 : la perceuse du voisin fonctionne une fois de plus, il y a de la mousse au chocolat dans l’air…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.