Le portail automatique (et électronique)…

SourireJ’avais fait une vague allusion au portail automatique de mes parents lors de mon post sur les beautés du progrès (ici). Portail qui s’ouvre avec un bip. Pratique quand on part et quand on revient : pas la peine de descendre de voiture, d’ouvrir le portail, de re-descendre de voiture pour refermer le portail… Un truc achement bien. Permet en plus de filtrer les visiteurs via une sonnette et un interphone. Hyper top.

Qui tombe en panne il y a 3 ou 4 semaines.  Reste à ouvrir le portail à la main et à appeler l’électricien qui est parti en vacances, ce rat.

Donc on peut refermer le portail à la main, mais ça grippe un peu. Aquisition d’une grosse chaîne et d’un cadenas pour fermer le portail et grosses angoisses de Mrs Bibelot qui a pris l’habitude de se sentir en sécurité chez elle…

Mon frère suggère une panne de fusibles. Jean Poirotte ouvre un boîtier : point de fusibles. De l’électronique, c’est ça qui merde, c’est certain. Tout le monde sait que l’électronique ça se détraque un jour ou l’autre…

Dans la famille on est du genre têtu, (mais pas buté, je vous rassure). Jean Poirotte n’avait pas vu de fusibles à changer éventuellement, parce qu’il n’y en avait pas dans le boîtier qu’il avait ouvert.

Et voiloù les parents partis passer leur mois de septembre à la Grande Motte, les veinards. C’est mon frère et ma belle-soeur qui gardent chien et chat, et la maison. Et mon frère est têtu, comme son père. Il a décidé qu’il y avait des fusibles, il y a forcément des fusibles, il trouvera les fusibles, il changera les fusibles avant le retour de l’électricien en vacances (ce rat).

Dimanche 2 septembre, me voici me pointant : portail fermé. Eux ont décidé de le coincer, même si ça grippe et de mépriser le cadenas et la grosse chaîne apparement. Je sonne. Ma belle soeur (coraline bis) sort pour m’ouvrir et hop, voiloù le portail qui s’ouvre car elle vient d’actionner le bip. Fugitivement, je pense que l’électricien est rentré de vacances, qu’il s’est déplacé le samedi et qu’il est bien sympa ce gars…

Ben non. Mon frère a ouvert la bonne boîte (il y a des fusibles NDDD !) sur les deux s’occupant du portail, trouvé les fusibles dont l’un était visiblement fondu dans un coin, est allé en racheter des neufs, et youpee, le portail remarche (et il y a un fusible de rab, pour 2 euros la réparation, ça valait la peine de les chercher les fusibles).

Appel aux parents à la Grande Motte.

  • Oui c’est Coraline Bis, l’électricien est rentré de vacances, il a fait un devis à la louche, il y en a pour environ 400 euros de réparation

  • Consternation de Jean Poirotte : c’est quoi le problème ?

  • Un composant électronique qui a grillé… Compliqué… On fait quoi ?

  • Bah faut le réparer, donc on répare, on vous envoie un chèque dès lundi pour réparation le plus vite possible, 400 euros ça fait suer…

  • Ah, ne quitte pas je te passe ton fils.

  • Allô papa ? Tu me dois 2,50 euros pour les fusibles du portail que j’ai changés…

  • Quels fusibles ?

Là ce n’est pas chrétien du tout, mais on rigole doucement, parce qu’il est certain qu’à 800 km de là, Jean-Poirotte se torture l’esprit pour savoir où sont ces fichus fusibles qu’il a loupés. Il faut savoir qu’il est très bricoleur, mais pour ce qui est électricité, il n’est pas du tout à son top. La preuve.

Mrs Bibelot connaîtra-t-elle la vérité ? Lui a-t-il dit « le portail refonctionne à nouveau c’est à n’y rien comprendre ? » « il y avait bien des fusibles, changés ça a tout arrangé »… Mystère. Parce que sur le coup des fusibles, elle va rouspéter Mrs Bibelot qui avait acheté une méga chaîne et le cadenas qui va avec…

Enfants indignes de rire de nos parents et de leur portail électrique (une clef, il n’y a que ça de vrai…)

La vie n’est qu’un long calvaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.