Bon anniversaire Pulchérie !

Elodie_6297261Bon, je vous le dis comme ça en passant, mais c’est la quatrième fois que je rédige ce très important post, Canablog ayant décidé de me faire dans la série « the page was not founded », ou un truc dans ce genre, inutile de me préciser que l’anglais et moi ça fait 3 : je sais.

Donc ma chérie, je t’avais déjà souhaité ton anniversaire sur mon blog l’an passé (ici) sans me douter une seule seconde que mon blog serait encore de ce monde un an après…

A l’heure où paraîtra ce post (je n’aurai pas la sotte idée d’attendre les 17 H05 précises, heure à laquelle tu as pointé ton nez d’un air étonné et curieux), il y a 26 ans, j’étais cramponnée aux barreaux d’un lit de clinique en faisant « l’exorcisme » avec ton père à mes côtés s’apprêtant à manger des trippes pour son déjeuner au bout de mon lit (c’était divin) (pas de péridurale à l’époque pour ceux qui atterrissent)…

Le coup du temps qui passe trop vite et du « carpe diem », c’était pour ta soeur. Toi tu m’a fait un sale coup cette année, sans le savoir et sans le vouloir.

Déjà que l’année dernière tu m’avais fait le coup de « je passe le quart de siècle »… Bon j’ai pardonné avec abnégation. Mais là cette année j’ai eu « la totale » (je mets «  » parce qu’il y a pire tout de même).

Je parle d’un(e) interview (désolée je ne sais jamais si c’est masculin ou féminin et là internet me gave…) passé(e) dans le « fig-mag ». Où j’ai lu avec stupéfaction « cette jeune femme »… C’est de ma fille que l’on cause ? La jeune femme c’est moi et la chipie dont il est question je lui talque toujours les fesses. Elle braille de 20 H à 8 H du mat, s’apprête à grimper dans les plantes vertes en buvant du produit pour lave vaisselle, avant de faire des cascades en Crète… (et j’en passe). Bon d’accord, elle tient un blog à succès et sponsorise le mien, mais c’est un à côté…

Donc je précise : la jeune femme c’est moi, car non je ne suis pas une mémée en train de faire une capture écran sauvage de l’inverview pour en gaver mon blog…

Deuxième interview sur un blog : me revoici me prenant le « cette jeune femme » en pleine tronche. Le coup de vieux c’est comme cela que ça vient… Et en plus on ne s’y attend pas du tout, c’est traître !

Ma fille est une jeune fille pure et chaste, innocente, un peu turbulente, mais pas « une jeune femme ». Préciser au prochain interview « ma mère est très susceptible, merci de préciser « la gamine ».

Bon Delphine va se demander pourquoi elle se prend le « carpe diem » et « vive le temps qui passe » et pas toi, mais bon, le jour où l’on me parlera d’elle en précisant « cette jeune femme », j’irai me coucher avec une bouillotte sur la tête.

Parce que moi j’attends du coup le « la vieille » qui va me faire un immense plaisir… D’ailleurs c’est en route.

Bon ma petite jeune femme (tu noteras le « petite » qui minimise les choses), ma petite chérie, je te souhaite un très très joyeux anniversaire, et tout ce que tu souhaites pour l’année à venir ! Moins un voeu pour qu’il t’en reste pour l’année d’après !

A déguster à partir de 17 H 05… C’était un vendredi, il neigeait et n’oublie pas : Carpe Diem !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.