Comment disposer les meubles…

SourireBon ce n’est pas le tout, l’essentiel est commandé, ou acheté (sauf des verres à pieds moches mais non en plastique, suivez…). Mais à partir de 18 heures samedi 8 il faut que tout soit en ordre, bien préparé, nous compris…

Je sens bien venir la douche en catastrophe à 17 heures, le collant qui file pendant que les filles téléphonent qu’elles arrivent à la gare dans 5 minutes et le coup de mascara dans l’oeil… + bien sûr les critiques des filles sur ma tenue et mon maquillage…

Le vendredi, Jean-Poirotte a un taboulé et un pâté à faire (edit du 5) + le punch (15 litres). Pour le punch c’est rapide généralement. Il ne faut pas qu’il s’y mette trop tôt « goutez donc et dites moi ce que vous en pensez » – quinzième test : « il est farpait hips ! mais le jus de fruit est superflu hips ! » – parce qu’il faut que l’on pousse les meubles.

Il a déjà commencé tout seul, en l’absence lundi 3 de Mrs Bibelot et moi-même parties non acheter des verres à pied en plastique… Il avait décidé qu’il bougerait la précieuse vitrine : sa femme ne voulait pas qu’elle soit bougée sans la vider au préalable. Comme il est aussi peu têtu que le reste de la famille, il a profité de notre absence pour passer aux actes. On n’ose songer à ce qui se serait produit s’il avait cassé quelque chose.

Bref vendredi 7, faut bouger les meubles. Rentrer la table du jardin voire les deux. Deux copains costauds viennent aider papa et là, ça va chouiner un maximum. Car sur la disposition :

  • J’ai mon avis et je le partage. Mais on va se débarasser de moi en m’envoyant chercher les pains suprises (m’en fous, j’en ai pour 1/2 heure maxi)

  • Jean-Poirotte a son avis qui diffère de celui de sa femme (et du mien) et ils le partagent aussi (leurs avis)

  • Les deux costauds vont avoir leur avis également. Ca sent la chaise qui vole…

  • Mon frère va se pointer avec un avis différent de celui de sa femme (et des autres, c’est fatal), qu’il partage également.

  • Ma soeur va arriver après la bataille en suggérant de tout inverser (ce sera le moment de faire goûter le punch)

  • Pulchérie le lendemain va regarder cela de son regard de designer et hausser vaguement les épaules

Les parents sont persuadés avoir assez de chaises…. Cela sera le moment après le punch, de compter à nouveau le nombre de convives et de constater qu’il manque de quoi s’asseoir. J’ai donc préalablement sorti les 4 chaises pliantes que Delphine a oubliées à la maison, et qu’ils dédaignent depuis plusieurs semaines…

Après les meubles définitivement en place pour deux jours, restera à mettre les nappes. Hélas dans une maléfique boutique, Mrs Bibelot a vu de très bonnes idées pour faire de très belles tables (maman, c’est un buffet froid !) donc fritage en vue. Puis restera à disposer la vaisselle (jetable). Ceci après avoir kidnappé les clefs de voiture de Mrs Bibelot, pour éviter qu’elle ne parte acheter les 30 verres à pieds qu’elle convoitait le lundi… Pour l’instant elle n’a pas évoqué la possibilité de plier des serviettes en forme de chou-fleur, mais ne nous décourageons pas : cela peut venir (elle a admiré dans la maléfique boutique)

Ne pas veiller trop tard le vendredi, parce que le samedi s’annonce un peu chargé malgré nos précautions… Je ne sais donc pas si je pourrai vous faire un compte rendu vendredi soir de l’état des lieux, mais si je peux, promis, ce sera fait !

Sinon vous attendrez le compte-rendu global en 5 épisodes (au moins) que je rédigerai… Quand je ne serai plus déliquescente !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.