Le coup de la vaisselle jetable…

SourireLa vaisselle jetable, passé un certain nombre de convives que l’on ne peut pas installer autour d’une table, c’est très pratique. En règle générale ma mère est contre (et même dans les cas particuliers…)

Première étape : Jean-Poirotte traîne sa femme dans une boutique spécialisée. Mrs Bibelot fait la grimace devant les assiettes (elles sont moooches), les flutes à champagne en plastique véritable (alors que j’ai du cristal véritable), les nappes en papier (elles sont moooches), bref rien ne trouve grâce à ses yeux, sauf une assiette… Manque de bol, il n’en reste que 20, qu’elle prend parce qu’ils vont bien être relivrés avant les fêtes… Jean-Poirotte n’a pas suggéré de couverts en plastique : elle en aurait fait une attaque…

Deux jours après dans une autre boutique, d’autres assiettes trouvent grâce à ses yeux : carrées mais tout à coup ça ne la dérange pas d’avoir du dépareillé. Son oeil a dû s’y faire : elle prend également des flutes à champagne (en plastique véritable).

Expédition du lundi 3 décembre avec liste précise :

  • Verres en plastique (?)

  • Verres (????)

  • Tasses à café

  • Décorations (allons bon…)

  • Pains surprises

Pour les pains surprises, chez le traiteur c’est hors de prix par rapport aux surgelés de chez Piiccard par exemple. Donc ce n’est pas gagné, car elle a ratissé tout le secteur : personne n’a de place dans son congélateur (je ne sais pas si vous avez remarqué, mais plus ils sont grands, et plus ils sont pleins (les congélateurs)). Hors elle tient à ses pains surprises…

Nous voici parties. Vicieusement elle m’entraîne dans une boutique pour acheter des verres à pied tout bêtes alors qu’elle en a des tonnes. Je lui fais remarquer qu’ils sont moches, et que va-t-elle en faire après ? Insidieusement je l’emmène à la vaisselle jetable : rien à faire les gobelets sont moches, les tasses à café aussi, d’ailleurs le plastique c’est fantastique c’est moche. Elle soupire en abandonnant les 35 verres à pieds moches qu’elle était disposée à acheter.

Pains surprises maintenant. Le marchand de surgelé est sympa : elle paye aujourd’hui, ils les lui gardent jusqu’à vendredi, c’est toujours ça de fait. Restent les gobelets. Elle est têtue et moi aussi, je la traîne donc dans une autre boutique (il y a de tout en plastique, y compris des verres à liqueur). Elle veut des verres en plastique à pieds. Y’en a pas. Finalement elle prend 50 gobelets tout simples, en plastique transparent, exactement les mêmes que ceux que son époux lui a proposés l’autre jour, et que ceux qu’elle m’a refusés il y a 1/2 heure. Elle prend des assiettes également : toutes simples (à mon avis il y avait mieux, mais je me suis bien gardée de le dire). Quand Jean-Poirotte les découvre, il lève les yeux au ciel : elle a refusé exactement les mêmes il y a deux semaines…

Pour les gobelets, je trouve ma victoire bien rapide et suspecte… Je crois ma mère capable d’aller toute seule dans la première boutique y acheter 30 verres (moches) à pied, qui pourront toujours servir…

Elle a jusqu’au vendredi 7 pour sévir… A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.