Pourquoi Pulchérie ?

Parfois on me pose la question, comme ça au passage. Pourquoi avoir choisi pour ma fille ainée, sur mon blog, le pseudonyme de Pulchérie ?

J’avais rencontré ce prénom tout à fait par hasard. Je travaillais chez un avocat qui avait deux avocates stagiaires, dont une avec laquelle j’avais vraiment des atomes crochus. Et sa fille s’appelait Pulchérie. Cette gamine passait son temps à gerber la nuit et je ne sais pas combien de fois j’ai pu entendre que le mari avait super bien dormi alors que Pulchérie avait vomi. La mère elle, avait la mine de celle qui a tout nettoyé et fait une lessive à deux heures du matin. N’empêche que… Je la voyais bien la Pulchérie, avec ses nattes blondes et une tête de chipie. Elle trônait en photo sur le bureau de sa mère, et je m’étais dit que si j’avais la chance d’avoir une fille, ce serait une Pulchérie.

J’étais allée regarder d’où cela pouvait bien venir. En fait du latin Pulcher, l’enfant normalement. A l’époque j’avais juste le gros dictionnaire latin/français de Mrs Bibelot. Maintenant si vous écrivez « Pulchérie » sur google, vous allez même tomber sur une sainte. Ma fille est une sainte, merci mon dieu, il ne me manquait plus que ça !

Le prénom est plus que très peu répandu. Genre, 544 personnes ont été prénommées Pulchérie en France depuis 1900, d’après mes dernières sources (dont une Pulchérie que je connaissais par ouïe dire). Moi qui voulais un prénom à connotation latine, comme le mien (Calpurnia était la femme de Jules César et mon vrai prénom est totalement latin d’origine), rare, original, j’avais touché le gros lot. Sauf qu’en l’entendant Albert eut les zieux qui s’exzorbitèrent. J’en avais un autre en réserve : Azalaïs (prononcer AZA-LA-IS). Pour l’achever pensa-t-il. Les femmes enceintes sont de graves malades mentales, c’est bien connu.

Albert méprisa Pulchérie (boîte à outils) pour me préciser avec quoi rimait Azalaïs (femme à p..is). Albert était un spécialiste du « avec quoi que ça rime » et, ricanant devant mon « Valentine » (trou à p.ne) me présenta le vrai prénom de Pulchérie comme une aubaine, sauf que le vrai rimait comme avec celui de Pulchérie. En plus le diminutif de Pulchérie était tout trouvé non ? Mais Albert était un irréductible : il faudrait lui passer sur le corps avant que sa fille ne s’appelle Pulchérie. J’ai hésité, mais il avait encore au moins une fille à me faire, et ce n’était pas le moment de lui passer sur le corps pour la bonne cause.

Je suis donc une femme frustrée. En effet quand j’arrivais à l’école et criait « ELODIE ! », il y avait 12 merdeuses pour répondre « OUI ! », sauf ma fille (qui elle était un trésor en sucre et non une vulgaire merdeuse). Avec « PULCHERIE », elle aurait sû que c’était bien d’elle qu’il s’agissait et pas fait semblant d’être dissimulée dans un pommier (où elle était d’ailleurs généralement pour traumatiser toute l’école). (Pulchérie a révélé son vrai prénom ici la première, donc, n’est-ce pas, bien sûr, mais elle restera Pulchérie dans mon blog, c’est ma satisfaction à moi, et sinon, vous allez vous perdre, ne me remerciez pas).

Pour Delphine, j’ai re proposé Azalaïs et Pulchérie un soir où Albert ne me semblait pas avoir toute sa tête, après avoir trop réfléchi avec son beau frère aux mérites comparés du bordeau face au bourgogne. Echec total. Il avait encore assez de neurones en fonctionnement pour ne rien signer, alors que j’avais préparé papier et stylo. C’est ainsi qu’il m’arracha le « Delphine » dont je ne voulais pas, tellement je tombais raide de fatigue parce qu’une femme enceinte est une dormeuse en puissance, c’est bien connu.

Fort heureusement j’accouchais dans la douleur, et devant la mienne, en me conduisant à la maternité le klaxon à fond, Albert me déclara, cet inconscient : « finalement on l’appellera comme tu le voudras ». J’ai donc opté pour le deuxième prénom choisi, le premier (Delphine) m’insupportant quelque peu, et comment j’avais pu dire oui ? Klaxon coincé ou pas et col ouvert ou non, pour Pulchérie ou Azalaïs, il se serait arrêté en disant, « faut qu’on parle ». Pour obtenir l’un ou l’autre prénom, j’aurais dû chier ma pastèque sur le parking de Rauchan, je me suis dégonflée car il y a des moments où l’on ne pense pas que l’homme traumatisé ne mouftera quand on déclarera en hurlant aux pompiers « elle s’appelle Pulchérie/Azalaïs ».

Je suis donc une femme frustrée. Moins pour Delphine il me faut le reconnaître, mais juste au sujet du prénom. En fait elle s’appelle Estelle et en ce jour, je vous bénis le révèle. Mais pour vous elle sera toujours Delphine.

Dans le midi où nous avions beaucoup d’amis, quand je l’ai présentée, tout le monde m’a dit « ça c’est un prénom de chez nous ». Oui dans le sud est, non avare en Marius, César et autres prénoms romains, Estelle était la bienvenue.

Tout le monde aimait Elodie bien sûr, depuis sa naissance également. Mais je pense que Pulchérie aurait remporté un franc succès. J’aurais eu la chérie et la belle, en ces terres où le surnom est très important.

C’est pratique un blog. Mon prénom choisi a son succès ici.

Et Azalaïs reste la troisième fille que je souhaitais tant, et qui n’est jamais venue.

Parce que la vie et ses Albert, n’est qu’un long calvaire (les filles arrêtez de dire « ouf, je ne m’appelle pas comme ça ! » finalement je suis certaine que cela aurait fini par vous plaire)

Et puis le principal, c’est que ce sont mes filles et que je ne voudrais les échanger pour personne d’autre, que je n’imagine pas ma vie sans elles, et que grâce à elles, je ne vis jamais le « si c’était à refaire », parce qu’il me faudrait absolument les refaire pour être heureuse.

La seule chose que je voudrais refaire, c’est moi à la mairie en les déclarant sous le prénom que je veux et Albert : POUET !

Et bon WE à tous que vous partiez ou pas !

19 réponses sur “Pourquoi Pulchérie ?”

  1. je crois que pulcher, ça veut dire « beau » (et l’enfant, c’est puer ; mais mon latin date…)
    Azalaïs, je ne connaissais pas, c’est très beau! ça me fait penser à azalée, ça a un petit côté breton, je retiens, pour le jour où…

  2. Oui chère mère, pulchérie vient du latin pulcher adjectif qui veut dire beau. Enfant c’est puer, i qui veut dire enfant (d’où puéril).
    Rhaaaa hiiiii à 26 ans je peux encore la ramener avec mon latin, et pouêt !! On va pouvoir bien se fiche de toi avec mrs Bibelot !

  3. Hé bien, tu m’apprends (encore) quelque chose, je croyais que Pulchérie était un charmant diminutif ! sinon, question bête : ça se prononce pul, ou poul ?

  4. Réponses en vrac.

    C’est très bien, il y en a 3 qui suivent…

    Mo : c’est la définition qui m’avait été offerte à l’époque, comme un gentil petit nom style « bambin » etc… Après je n’ai pas vérifié, sauf pour constater qu’il y avait quand même une sainte…

    Pulchérie : Pouêt ! moi aussi j’ai appris à décliner (hélas). Sinon, voir plus haut…

    shalima : je ne sais pas. Moi je dit pul. Quand j’ai appris (vaguement) le latin on nous disait pourtant que les u se prononçaient ou… Mais POULE CHERIE, je trouve que ça fait moche…

  5. Estelle, c’est un très joli prénom, ça me fait penser à étoile..
    Moi je m’appelle Wendy, et j’aurais bien aimé m’appeler Estelle, Delphine, Pulchérie, ce que tu veux mais pas ça.. pour conclure à la gentille sorcière : la vie n’est qu’un long calvaire !

  6. Ah, tu prononces donc « pull cheri » ? Un amour de pull-over…ben pourquoi pas. C’est pour ca que la demoiselle adore les fringues. Elle est predestinee par son prenom virtuel.
    AMA, la pronciation de ce prenom classique (orthodoxe il semblerait) est [poulkri]. Le h et le e (sans accent) ne se prononcent pas.
    Mais comme il y a eu une grande mode de prenom a la prononciation deformee, Ghislaine prononce [jislenn] au lieu de [guilenn’] ), Joachim prononce [joichin] au lieu de [yoakim]…[pulcheri] ne m’etonne guere. Apres tout, on prononce comme on veut.
    En fait, au debut, je pensais que c’etait les vrais prenoms, Pulcherie, Coraline… et que seul Calpurnia etait un pseudo.

  7. Réponses en vrac !

    Unutma : Etoile c’est tout à fait la définition du mot Estelle… même si j’aime le faire rimer avec « ma belle ». Wendy j’adore !!! Cela me rappelle mon dessin animé préféré : Peter Pan. Wendy rime avec jolie, comme Pulchérie et Elodie… Je trouve que tu as un super prénom !

    kuri : non, Pulchérie, Delphine, Coraline et Calpurnia, sont des pseudos. Seul mon prénom reste pour l’instant et pour un moment secret, et interdiction aux filles de le révéler…

    Marcus : par Toutatis, en français dans le texte, on peut se dire que c’est PUL-CHERIE et non pas POULE-CHERIE, sinon, j’aurais laissé tomber…

  8. bin moi je suis encore frustrée (un peu… ) d’une Gaëlle de 26 ans que je voulais prénommer Valentine… La seule remarque a été « pourquoi pas ripo.in tant que tu y es »…

  9. Je ne connaissais pas l’origine du prénom, mais Pulchérie, je l’ai déjà entendu ! Moi ce qui m’étonne c’est que dans ton blog, tu choisis un premier pseudo original mais pas pour Delphine !

  10. re bonjour Gentille Sorcière 😉

    Ha les prenoms des enfants, c’est tout de même la grosse galère !
    J ai réussi, en desespoir de cause de trouver autre chose et même
    si il y avait les minimoys et cui de la télé à faire adouber ‘Arthur’
    pour notre fils (le premier, j espere q il y en aura d autres (enfin, 1 ce serait bien, madame est sujette à gémellité eek !!!)

    Bref… tout ca pour dire que ceux de tes filles sont finalement mignons et que au final, tu le dis bien, peu importe le prénom, une fois qu on l a bien utilisé et que les enfants sont aimés et choyés
    on ne les verrait plu avec un autre (non ????)

    Ah oui, si j avais un autre truc a dire… pour juger du bon choix des prénoms, le nom de famille q on y accole et tout de même important je trouve !!! (moi je suis tout en S : prenom et nom de famille… et comme je zeuzeute un peu, je te raconte pas quand je le donne… mon nom arf !)
    Mais en plus de ton prénom, je crois (sauf si j ai mal suivi ce qui est tout a fait possibleuh !) ton/votre (ton ex) nom de famille il est toujours secret non ?

    Et puisque j en suis aux questions : ta deuxieme fille, elle n a pas un blog/une vie sur le net elle aussi ???

    Je t envoie plein de gentils sorts (ou a defaut des prières) pour que tu retrouves rapidos un taf et qui cette fois te comble 😉 :p
    Tchouss

  11. sebseb : donc, effectivement, le choix du prénom doit parfois tenir compte du nom de famille (dans mon secteur il y a un Lacourt Martial qui doit bénir ses parents, et j’ai eu une copine s’appelant Claire Rivière, moins méchant…). Pour l’instant je garde effectivement mon anonymat concernant mon nom de famille, même si par déduction d’après certains posts, on peut deviner mon prénom.
    Et Delphine ne blog pas, elle subit avec dignité les blogs de sa mère et de sa soeur (en nous donnant parfois des idées…)
    Merci pour les voeux… :-)))

  12. Quand ma cliente du Cameroun m’appelle, elle se présente comme « Pull chéri », voilà pour répondre à la question de la prononciation (d’après mon humble expérience).

    Pour les prénoms, le géniteur potentiel oppose « Léontine » à mon « Cassandre » (mais je crois, j’espère, qu’il me fait marcher), et veut Apollon ou Oscar pour la version masculine… Je le tue tout de suite?

  13. Quand ils étaient à la fac, mes parents avaient une copine qui s’appelait Aude Vaisselle! Vé-ri-di-que!
    Et le fils du poissonnier du quartier s’appelait Guy Chalert! La faute à son père qui un soir de cuite, a déclaré que si c’était un garçon, il l’appellerait Guy… Le pauvre gars, surtout qu’il a repris la boutique de son père où il a inscrit bien lisiblement sur la devanture « GUY CHALERT »…………. Il avait de l’humour!

  14. Même sans ce genre de jeu de mots, on peut être allergique à son prénom… « Pourquoi vous m’avez appelée Alizée???? Tout le monde me chante « aux champs-élysées » à l’école! » Il m’a fallu attendre d’avoir 20 ans pour apprécier mon fichu prénom! Et ma nièce s’appelle Léna! Perso j’adore, mais j’en connais une qui va sûrement en vouloir à ses parents quelques années! Et encore, ma soeur voulait l’appeler Heidi au départ… Là elle va remercier son père d’avoir mis son droit de veto!

  15. Alizée : tu fais la lecture de mon blog ? Bon courage ! Mon père avait un copain qui s’appelait LACOURT Martial… Lui n’a pas d’humour, sur son camion était précisé « Martial LACOURT »… J’ai connu une Claire Rivière, mais là, ça allait…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.