A l'attention de mes collègues hommes et de mon patron

Eh oui, encore une rediffusion… (vous savez comment se portent les statistiques actuellement ?)

A l’attention des chefs en général et des patrons en particulier

  • Cela me dérange effectivement de rester « un peu plus tard ce soir »
  • Non, cela ne « m’arrange » pas de ne pas prendre ma pause déjeuner d’une heure et demie. Depuis le temps que je le dis qu’elle est trop longue cette pause déjeuner et que j’aimerais arriver plus tard le matin (ne parlons pas de partir plus tôt le soir)
  • Serait-il possible que ce que vous me donnez à taper soit lisible ? Moi mec bourré deuxième langue je n’ai pas fait…
  • Essayez de réfléchir à l’orthographe. Quand je trouve un fax avec un post-it écrit « faxé », je le classe. S’il y a écrit « faxer », je le faxe
  • Prenez vos agendas au lieu de me téléphoner 10 fois par jour pour me demander le numéro de téléphone de trucmuche
  • Non je ne peux pas décaler mes vacances d’une semaine, je pars en Turquie demain, et puis quand bien même…
  • Je sais que vous ne prenez pas tous vos congés mais vous êtes payés 4 fois plus que moi (je ne parle pas du big boss)
  • Mettez vous bien dans la tête que je ne peux pas photocopier votre dossier qui fait 8 classeurs, en 8 exemplaires en une journée, en plus du reste
  • Essayez de comprendre que vous n’êtes pas unique : tout le monde est globalement débordé et prioritaire.
  • Non je n’ai pas « eu trucmuche ». S’il avait appelé j’aurais laissé un message
  • Arrêtez de hurler « Coraliiiinne ! » sur un sale ton : j’ai l’impression d’avoir fait une connerie pour découvrir qu’en fait vous avez une super idiotie reçue par mail à me faire voir puisque vous ne savez pas faire « transférer »
  • Eh oui, vous venez à 6 H 30 le dimanche matin : c’est votre boîte non ? Et quand bien même ce serait la mienne, il faudrait que je sois zynoptizée pour être au bureau à 6 H 30…
  • Arrêtez de me téléphoner alors que vous êtes à 4 mètres : déplacez vous

A l’attention de mes collègues hommes en général

  • Vos commentaires sur le match de la veille me saoulent et les autres filles aussi. Foot ET rugby. Quant à la formule 1 et au tour de France…
  • Vos fantasmes sur la voiture idéale me gavent profondément
  • Votre idée de la femme parfaite, comme vous avez tous des goûts différents finissent par m’indisposer
  • Pour ceux qui savent faire « transférer » : vos mails cochons ne m’intéressent pas
  • Si je chuchote avec Laurence on se raconte des trucs de filles on ne dit pas du mal de vous. Pour dire du mal de vous on s’appelle le soir de chez nous
  • Cessez de dire que les femmes sont toutes des cancanières : on vous entend très bien ricaner sur qui peut bien coucher avec qui (et on sait que vous avez tout faux)
  • Les toilettes étant partagées, merci de viser juste et de remettre la lunette en place. Si vous n’avez pas visé juste, nettoyez.
  • Dans la même rubrique, les hommes aussi peuvent remettre du PQ quand il vient à manquer, merci si vous aimez vous servir du carton, de vous le garder et de penser aux autres en leur laissant du papier…
  • Toujours dans la même rubrique, arrêtez de tambouriner en demandant s’il y a quelqu’un. Evidemment qu’il y a quelqu’un. Et arrêtez d’attendre à la porte pour voir qui c’était….
  • Tout le monde sait se servir d’une cafetière, alors arrêtez de prendre la dernière dose et de vous tirer en laissant à une femme de préférence, le soin de remettre du café en route
  • Je ne sais pas ce que c’est que d’avoir des couilles. Désolée du terme. Mais moi pour remettre en place mon soutif j’attends d’être hors de vue. Alors arrêtez de vous les remettre en place sous mon nez quand je suis assise et vous debout devant mon bureau
  • Comment polir un pot d’échappement ? M’en fous…. Avec de la farine et un chiffon devant la télé ? Je note que vous vous polissez le pot devant la TV avec de la farine
  • Vous êtes plus costauds que moi : alors montez les cartons de papier pour le copieur sans qu’on ait à vous le demander
  • Vous trompez votre femme ? Merci d’être discret je l’ai tous les jours en ligne au moins une fois
  • Vous aimez bien qu’il y ait des bonbons sur mon bureau. Vu votre salaire vous pourriez de temps à autre regarnir la boite…
  • Ce n’est pas parce que vous faites 1 m 85 et que vous criez que cela vous rend plus crédible. Même pas peur… En plus plus vous criez plus vous avez tort
  • Je sais que ma voiture est une poubelle, mais la vôtre est une voiture payée par la boîte…. J’accepte la même aux mêmes conditions
  • Pour certains (pas tous) arrêtez à 17 heures de dire « ça sent l’homme le vrai ». Ca pue et l’usage du déo n’a jamais castré un homme (même un vrai, puisqu’il y en a des faux sans doute…)

Et il paraît que les femmes sont des chieuses…

0 réponse sur “A l'attention de mes collègues hommes et de mon patron”

  1. Nous sommes trois femmes et sept hommes dans mon entreprise; si on parle maquillages ou chiffons, on a droit à un sourire supérieur dans le meilleur des cas, à un air exaspéré le plus souvent; mais eux ont le droit de parler sport ; je le leur ai fait remarquer (avec le sourire) mais çà ne les frappe pas.

  2. Je n’ai pas grand chose à rajouter, tout est vrai et carrément réjouissant à lire (mon préféré c’est quand même le « faxé/faxer », l’orthographe des patrons m’a toujours hallucinée). Merci pour les 5 minutes de grand sourire !

  3. Ne pas oublier la fameuse sentence « LAISSE FAIRE L’HOMME! » lorsqu’une femme est supposée, d’avance selon le monsieur, ne pas parvenir à résoudre un problème d’ordre physique, l’apanage masculin: LE BRICOLAGE!

  4. Réponses en vrac :

    Marie-Christine : voyons, tout le monde sait que les conversations masculines planent très haut !

    Caroline : l’orthographe des patrons est souvent hallucinantes… Quant à l’écriture…

    Mogère : bienvenue. Au « laisse faire l’homme », on peut pourtant souvent craindre le pire !

  5. Alors là, je me lève et j’applaudis des deux mains ! J’ai l’impression que tu parles de mon chef et de mes collègues, c’est fou !!

    Merci pour ce moment de franche rigolade !

  6. On est pas sorti de l’auberge! Pour ma part, je travaille avec 90% de femmes et je t’assure que c’est encore plus galère que les hommes!!
    Alors au secours, elles me saoûlent!!! Heureusement que demain c’est le dernier jour avant qq jours de vacances!

    Bonnes fêtes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.