Halloween…

J’en ai entendu hier sur Halloween, fête américaine qui nous est revenue (je dis bien revenue car c’est une fête celte à l’origine, que les irlandais nombreux ont exportée là-bas).

Truc à fric ! N’importe quoi ! Ce qui n’a pas empêché les mecs du boulot de se ruer sur les bonbons que j’avais apportés…

Hier soir, peu d’enfants dans les rues, peu de citrouilles vraies ou fausses allumées. Halloween meurt une deuxième fois.

Ce n’était pas le nom que lui donnait les anciens, à cette veille de la Toussaint, que beaucoup confondent avec la fête des morts qui a lieu le lendemain. La Toussaint, c’est la fête de tous les saints, de tout le monde. Et c’était une vraie fête.

J’ai connu assez de grands parents et d’arrières grands parents. Bien avant qu’Halloween ne débarque chez nous, ils en parlaient de cette fête du 31 octobre au soir.

  • Pour éviter la venue des esprits on allumait une bougie qui ne devait pas s’éteindre d’un coup de vent, à poser sur la parfois unique fenêtre donnant sur la rue.
  • Alors pour ne pas qu’elle s’éteigne, on la mettait dans un légume ou un fruit découpé : rave, betterave, potiron, grosse pomme, qu’importe. Le légume était creusé soigneusement, et laissait apparaître deux yeux et un sourire.
  • La maîtresse de maison mettait dans une assiette à la disposition des esprits, quelques gâteaux au miel, quelques caramels maison, des douceurs sortant de l’ordinaire.
  • Et les enfants se déguisaient en esprit pour aller tout manger. Et les parents faisaient semblant de ne pas savoir que les enfants avaient quitté la maison en douce, pour rentrer à minuit, heure où les vrais esprits risquaient de se manifester.

Ils portaient des galoches, des sabots, rarement des chaussures de cuir. Ils portaient leur blouse de tous les jours, leur tablier, et un mauvais manteau. Et pour faire l’esprit, rien ne valait mieux que le vieux drap refilée par l’aïeule s’amusant à l’avance, et dans lequel on avait découpé de quoi voir clair… Que de fantômes alentours…

Ils étaient du siècle d’avant le mien, nés pendant la grande guerre, d’un autre millénaire. De cette tradition, ils parlaient tous avec nostalgie, parce que tout se perdait pour eux, quand j’étais petite… Et qu’ils trouvaient dommage que leurs arrières petits enfants ou petits enfants, ne se déguisent pas en fantôme pour aller prendre des friandises partout, en faisant faussement peur à la maîtresse de maison…

Témoignages du Béri, de Bretagne, d’Alsace, du Vaucluse, de Savoie, d’un peu partout sauf du nord, parce que je n’ai pas d’ancêtres du nord.

Alors c’est un peu en pensant à eux que j’ai allumé ma fausse citrouille ce soir d’Halloween.

Et que j’ai acheté des bonbons pour les morfales de mon nouveau taf !

Ce que je trouve dommage c’est la tradition qui s’est perdue, qui est revenue via une poussée « consommation ». C’était la tradition d’une vraie/fausse crainte des esprits, une complicité parents/enfants ignorée par les enfants, un lien qui durait depuis longtemps, venu des Celtes. C’était une tradition qui avait défié le christianisme et dieu sait qu’il était risqué de défier l’église à certaines époques, Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la Toussaint a été instaurée le 1er novembre, pour faire oublier la fête des esprits.

Maintenant on nous a tellement fait « la promotion » de cette « nouvelle » fête, que nous commençons à la mépriser.

C’est peut-être dommage…

20 réponses sur “Halloween…”

  1. C’est vrai que la Toussaint quand elle tombe un samedi, c’est un peu moins la fête quand même…

    Pour halloween, ça ne me touche pas du tout, je me suis fait la réflexion dans la semaine que ça devait être bientôt et hier soir, il y avait un peu le bordel en ville à cause de ça.

    Mais que cela soit celte ou américain, rien à battre. 🙂

  2. c’est un peu comme pour Noël, non? toujours la même histoire: les fêtes traditionnelles sont reprises par des commerciaux et on en oublie un peu l’origine…

  3. Les traditions se perdent… Toutes les fêtes perdent de leurs valeurs je trouve… et on dirait que bien souvent en vieillissant la magie n’est plus vraiment de la fête… c’est triste quand on y pense 🙁

  4. Oh, que j’aime ta façon de raconter cette fête… ici on s’accroche, on continue. Il y avait moins de monde que les autres années, moins de décorations, mais du coup, elles étaient + jolies, je trouve, moins plastoc !

    Booo gentille sorcière !!

  5. Oui, c’est toujours pareil, toujours avide d’encore plus de gain « la société » invoque n’importe quel prétexte pour presser toujours plus le citron, tant que ça rapporte… Après : les fêtes, la tradition, le pays d’origine, la religion on s’en tape : faire fonctionner le tiroir-caisse !

    Les fêtes « officielles », halloween ce n’est pas complètement mon truc, ce n’est pas dans ma culture. Mais si celà vous plaît, ce n’est que plus savoureux : si le succès commercial est un moins présent, ce sera plus authentique et moins vulgaire, non ?

    Bleck

  6. Premières réponses en vrac !

    Qu’est-ce que vous fichez ici, au lieu d’aller voter pour moi chez Holàlà !!!!!

    Je rigole, mais ce concours commence à me prendre la tête, je vous répondrai demain, et merci de votre visite !

    Et si vous voulez savoir pourquoi ça me prend la tête, écrivez moi perso… Je vous répondrai entre deux cliques et trois envie de donner des claques…

  7. effectivement je trouve dommage qu’on perde le sens des fêtes en vieillissant, comme si prendre du plaisir était « mal »…. je suis sure que pour beaucoup sans les enfants même noël.. tomberait en désuétude…

  8. Hou la la, j’avais oublié de retourner voter, j’y vais !!

    Pour halloween, ma contribution se résume à quelques bonbons achetés, et offerts aux enfants assez téméraires pour taper à ma porte.
    Je n’aime pas les fêtes commerciales, halloween, Noël, ce que nous en avons fait.
    j’aime le solstice, l’équinoxe, les grandes dates que la nature nous fixent de manière très visible.

    Bon, je file voter,
    biz

  9. Comment on fait pour te trouver sur Holàlà?? parce qu’en cherchant un peu au pif, j’ai cru avoir trouvé un article de toi (sorcière bien aimée oblige :p ), mais en fait, non! et j’ai comme l’impression que la miss qui a rédigé cet article s’inspire beaucoup des blogs de tout le monde!! (moi, parano?? mais non!!)

  10. Double otite oblige on a fait la sourde oreille (ou les sourdes oreilles) quand les monstres ont sonnés… J’aime pas Halloween. Mais ce que tu racontes sur l’origine de cette fête me plait beaucoup.

    Allez, flanque leur quelques claques (et 2 ou 3 clics aussi !!) 😉

  11. je confirme vos souvenirs de famille : mon arrière grand mère, bretonne pur beurre, déposait la veille de la toussaint dans son jardin des lumières dans des betteraves creusées et j’ai à peu de chose près votre âge gentille sorcière.
    (c’est la première fois que je laisse un commentaire mais ça ne m’empêche pas d’apprécier véritablement votre humour et tous votre délicieuse galerie de portraits.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.