Les envahisseurs…

fleur-a-horlogeMa guerre personnelle est cette année ouverte contre des envahisseurs particuliers chez Mrs Bibelot et Jean Poirotte : des fleurs.

Nous avons connu un jour le nom savant de cette fleur : « impatiens sauvage » (si le nom latin vous intéresse ainsi que l’orthographe exacte, vous vous démerdez, moi je la gerbe l’impatience sauvage). Et je rigole en allant voir sur certains sites qu’il est précisé que c’est « un peu » envahissant dans « certains » départements… Dans le mien c’est certain, c’est tout ce que j’ai (aigrement) à dire, votre honneur.

Elle bordait jadis le mur d’un voisin Monsieur Horloge, sagement canalisée par le macadam et les murs alentours. Enfants nous nous amusions en août et septembre, à toucher ses gousses qui explosaient, envoyant leurs graines jusqu’à 2 mètres. Sauf que dans un pourtours de 2 mètres, elles n’avaient pas le loisir de pousser…

Et un jour Mrs Bibelot trouvant ces horreurs fleurs fort jolies, a voulu en importer chez son père, chez elle maintenant. Pour y voir un petit massif de ce qui reste pour nous « la fleur à Horloge ». Quelle innocence de sa part : ces fleurs ne sont pas conçues pour faire des massifs, mais tout envahir et tout étouffer, telles l’armée nazie ou un serpent constricteur.

C’est une véritable calamité. Chaque graine sautant des gousses trouve chaussure à son pied un endroit idéal pour pousser et maintenant cour et jardin sont littéralement envahis par ce que nous appelons également « cette saloperie« . Poussant assez haut, l’an passé elles avaient réussi à masquer quasi totalement les hortensias, et j’avais passé 2 bonnes heures à les arracher (les fleurs mercenaires, pas les hortensias, suivez un peu, vous êtes nuls !).

Cette année, j’ai décrété qu’il y en avait marre. Sur la pelouse ce n’est pas dérangeant : elles sont tondues au fur et à mesure qu’elles poussent. Mais des pousses qui font maintenant une vingtaine de cm, il y en a partout, même entre les dalles quand il y en a, bref, c’est une vraie plaie, où que porte notre regard, il y a forcément une fleur à horloge qui nous défie en se foutant de nous.

La guerre est déclarée : pourtant je sais qu’elle m’aura (la saleté de fleur) et je vais comprendre pourquoi les hommes ont fait des guerres inutiles dans le passé (où la fleur à horloge vous rendant philosophe…)

A chaque fois que je me rends chez mes parents, outre la tonte de la pelouse et le ratissage, je choisis un petit coin pour arracher les pousses de cette maudite fleur. Il y en a des milliers, on a l’impression que l’on a vaincu le carré, mais de plus tardives vous narguent quelques semaines après : c’est la résurrection de la 5ème colonne, ou je ne m’y connais pas…

Elles prolifèrent avec autant de vigueur que les orties, tout jardinier même en herbe comprendra. Et en parlant d’orties, il y en a toujours quelques unes, bien planquées derrière des fleurs à horloge pour nous faire faire un bon en arrière. Enfer et damnation !

En plus elles poussent même avec un minimum de lumière, sous d’autres plantes. J’essaye d’éradiquer un par un les lieux où elles se voient, mais la tâche est rude. Seul avantage, à l’arrachage cela vient tout seul…

Elles semblent piquer du nez quand elles sont en plein soleil, mais retrouvent toute leur vigueur quand le soleil se couche (vous pensez bien qu’on ne les arrose pas !), et frétillent au petit matin au soleil levant (aux dires de Mrs Bibelot, car moi au petit matin, je me couche…). Je dois reconnaitre avec un certain sadisme que les fleurs à Horloge se plaisent moins en plein soleil toute la journée, mais que cela ne les éradique pas pour autant…

Je sais que je viendrai à bout du maximum visible avant la fin juillet, et je l’espère parce qu’après ce sont les gousses qui commencent à exploser jusqu’à fin septembre, mais le top du top c’est la dernière fois que j’ai tondu la pelouse. Maman est venu me montrer dans le fond du jardin, le long de la cabane, une rangée de FLEURS A HORLOGE en me précisant : « ça tu ne le tonds pas ma chérie, ça fait plutôt joli non ? ».

Ma mère en train de créer une association de sauvegarde de la fleur à Horloge alors qu’il y en a 40 000 pieds (et le pouce) à arracher.

Je ne les ai pas tondues, juste arrachées en rangeant la tondeuse. JE LES HAIS…

Sinon si votre voisin est votre pire ennemi, je peux vous faire parvenir quelques graines (ce sera suffisant, et magnanime je vous offrirai le timbre) pour lui pourrir son jardin pour les siècles à venir… En effet il y aura bien quelques plants qu’il trouvera joli, conservera, ou qui se planqueront derrière des buissons, et qui essaimeront en 5 ans maximum, jusqu’à tout envahir.

Oui je sais, c’est joli, mais quand cela envahit tout, cela perd de son charme, et la canaliser est chose quasi impossible…

D’un autre côté chez mes parents en tous cas, elles pourraient symboliser la continuité de la connerie des hommes politiques.

Mais ne vous inquiétez pas, il en restera, pour le symbole… Et le maire s’en contrefout, pour une fois qu’il pourrait être utile…

30 réponses sur “Les envahisseurs…”

  1. AAAAAAHHHHH !!!

    euh, finalement, non, y a pas de mur entre le jardin de la Madame Vampire de mon popa et de ma moman et leur jardin… prendre tes graines (mais c’est vrai qu’elles sont jolies) (pas les graines, les fleurs) ce serait comme se tirer dans le pied….

    Bel et bon été, Coraline, à bientôt !

    1. alors moi je vous suis toute l’année sans poster … mais je profite des vacances pour montrer que moi aussi je suis là .Lire votre Blog fait parti de mes petits bonheur, les articles sont très bien écrit, interressant et souvent drole ….
      Et celui est à ranger dans la categorie drole …. oui parce que moi ça me touche pas j’ai pas de jardin !!! mais je compatie ..
      bon courage

    2. NITA :Oui, vu la façon dont elles se répandent, sans mur pour s’interposer c’est un gros risque !
      A bientôt !
      Je ne sais pas ce qu’il se passe, mes réponses se mélangent un peu…

  2. Moi! Moi! Moi! J’en veux de tes graines! Pour (pourrir la vie) décorer le joli jardin de ma (c*****sse de voisine) charmante voisine qui tond bruyamment sa pelouse à 11h du soir et jette des cailloux à mon chien!
    Tu m’en donnes, dis?… Promis je t’envoie des photos (du désastre) de la jolie plantation!

    1. Bien reçu ton adresse. Il faut quelques années tout de même pour que cela devienne envahissant…
      Sinon pour la voisine en attendant la pousse des fleurs :
      Boules puantes dans la boîte aux lettres
      Les merdes de ton chien envoyées dans son jardin via une pelle et nuitamment bien sûr.
      L’abonner à une revue gay en espérant que le facteur fera passer l’info…

      1. Mhhh… les merdes de chien, j’ai peur que ce soit trop direct, elle saura bien que ça vient de nous puisqu’elle a pas de chien… à méditer! Il y a quelque chose à creuser de ce côté…
        Mais je retiens les boules puantes (mais ça se trouve où?) et la revue gay (ah ah ah!!! j’imagine sa tête, surtout qu’elle est terrorisée à l’idée qu’on l’observe, comme si on en avait envie, alors les rumeurs du facteur… niark niark)!
        Merci Gentille Sorcière!

  3. Si elles n’aiment pas le soleil, c’est mort pour embêter mes futurs voisins pénibles à Dakar.
    Tu aurais écrit ce billet un peu plus tôt, je t’en aurais bien demandé pour en planter ici, en souvenir, à mes charmants gestionnaires qui nous ont pourri la vie durant 6 ans..

    zut ! Trop tard !

    1. Dans le cadre d’une vengeance du concombre masqué tu peux toujours m’envoyer l’adresse d’une personne de confiance qui pourra répandre les graines où il se doit.
      Sauf qu’elles sont vicieuses, parfois, elles refusent de prendre (j’ai peine à y croire…)

  4. Un poison systèmique c’est ce qu’il y a de mieux pour tuer ce genre de saletés. Appliqué au vapo ou au pinceau, cela ne sort plus de la plante et la tue jusqu’au bout des racines. Et si c’est fait assez tôt, les graines n’ont même pas le temps de se former assez pour germer plus tard.
    Bon génocide !

  5. Je passe ici via le blog de « Police etc.. » juste pour vous dire que je soutiens totalement vos remarques faites là bas. Je le fais ici pour éviter d’ajouter de l’huile sur le feu: je crains que l’auteur de ce fameux blog ne tolère que peu la contradiction même légère et, à l’instar d’un autre de ses commentateurs, prie pour que sa façon de travailler au quotidien soit plus mesurée que sa façon d’écrire…

    Bref mes encouragements pour avoir osé y réagir.

    1. Merci beaucoup !
      Je me suis préparé un droit de réponse ici !
      Elle a retiré 2 de mes commentaires et m’a bloqué l’entrée !
      Encore merci, cela fait chaud au coeur !

  6. Je viens d’aller voir les commentaires sur le blog cité par JJAvi et je ne suis pas étonnée,j’avais déjà lu les commentaires hyper agressifs de la demoiselle sur un blog que je lis et je suis 100% d’accord avec ce que tu as ecrit et désolée pour le hors sujet.

  7. Bon je arrive pas a commenter chez Madame Fliquette mais je te soutiens aussi.
    Et sinon pour les fleurs, moua qui suis si nulle en jardinage, JE REVE d’etre envahie, un peu. Meme les trefles poussent pas chez moua!

    1. Merci pour le soutien.
      Et si tu veux être envahie, pas de problèmes, je te mets des graines de côté quand elles commenceront à sauter partout !

      (Sinon, difficile parfois de commenter, elle bloque tout, et fait le tri… Elle n’est hélas pas la seule sur la blogosphère…)

  8. Ben moi je dis pareil ! Je n’allais jamais chez elle, mais je trouve sa réponse hyper agressive ! Comme je te l’ai dit j’évite de commenter ce genre de billet, ça finit forcément en pujilat !
    Quand on choisit un tel sujet, il faut assumer les commentaires et s’attendre à être contredit, sinon on parle tricot ou Dysneyland ! Et c’est quoi ces manières de juger sans connaître « tu dois être le genre à lire Gala » Non mais !
    Jette lui un sort !

  9. Tu sais qu’sur mon balcon qui ressemble à la jungle, c’est limite si je ne crie pas victoire dès qu’une mauvaise herbe fait son apparition…

    ça m’fait plus de verdure…et à l’oeil!!( oui, oui, je suis un peu timbrée, mais ça, tu l’savais déja… et puis, on est un peu déphasées nous , les parisiennes…) 😉

    1. Pas de problèmes, tu me communique ton adresse via le top secret et je t’envoies des graines. Je vous fais cadeau à toutes du timbre malgré ma radinerie légendaire rapport à mon chômage (sinon je claque mon fric en cadeaux sans scrupules)
      Sur un balcon, tu ne risque rien…
      SAUF que ces connasses de fleurs risquent de refuser de pousser (un comble, tu verrais le jardin et la cour de mes parents, tu serais morte de rire)
      Donc je te donnerai des conseils tout de même
      Les graines, c’est pour septembre, date optimale pour la récolte des saloperies… (chez mes parents)

  10. Et je peux rajouter à propos des impatiences, que même si tu déménages, elles te suivent!
    J’ai quitté  » Vieille Église » ( que tu connais forcement) un mois de septembre, période de bombardement intensif et au printemps suivant, surprise dans mon nouveau jardin, 600kms plus loin…
    Les graines étaient surement dans les cartons et dans les pots de mes plantes vertes! idem 3 ans plus tard avec un nouveau déménagement. Elles sont toujours là ! j’ai la chance d’avoir de la place et de ne pas les détester et comme tu dis, c’est très facile à arracher!
    Peut-être que celle que j’avais dans mon jardin de Vieille Eglise venaient de chez tes parents??? En tous cas tu m’a bien fait rire une fois de plus! Merci.
    Bonne soirée

    1. Vieille église c’était juste à côté de ma maison : avec Albert nous étions au Pâtis… (le monde est petit) !
      Je ne pensais pas par contre que ces fleurs soient aussi tenaces, à déménager (effectivement il y en a généralement plein les pots de fleurs)…
      Là c’est moi qui suis à mon tour, morte de rire !

      Le problème chez mes parents, c’est qu’elles poussent réellement par milliers (sans exagération) et PARTOUT !
      Si elles étaient normales je ne les détesteraient pas…

  11. Les herbicides efficaces:
    – Roundup (attention cancérigène)
    – le chlorate de soude (moins dangereux)
    Attention, c’est comme les médicaments, ce sont des produits à utiliser en prenant des précautions.

      1. Attention le chlorate de soude c’est super efficace (on s’en sert généralement pour désherber les allées), mais c’est comme les méchantes sorcières (pas toi): partout où ça passe, rien ne repousse! Mieux vaut peut-être s’accomoder de ces envahisseurs plutôt que se retrouver avec le désert de Gobi en guise de jardin…

  12. Ouh la mais mais mais ??????? Tes « impatiens » ressemblent bigrement aux « balsamines » que j’essaye d’avoir dans mon f…u jardin depuis des années ! Je mène un peu plus l’enquête mais si ça se confirme tu peux me compter dans les malades qui veulent des graines hihi

    (vais voir the blog en question pour voir ce qui se passe)

  13. Pour les graines pas de soucis : j’ai déjà des commandes et DE QUOI RECOLTER !!!!
    Auquel cas du m’envoie ton adresse via « me contacter » et pas de soucis.
    Ou sinon, si tu n’habite pas très loin, ce pourrait être une occasion de se rencontrer !
    @ +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.