Le mariage (part 1)

mariage-1-copierVous avez commencé à en rêver toute petite de ce jour de votre mariage, à l’époque où vous vous mettiez des linges blancs sur la tête en hésitant entre bonne soeur ou mariée et puis non finalement : mariée…

Restait à trouver l’homme idéal, c’est fait.

Pourtant il faut le savoir, avant cet heureux jour, il va se passer plein de choses…

  • Vos parents divorcés qui ne se parlent plus, penseront plan de table bien avant que la date ne soit fixée et vous appelleront donc souvent à ce sujet.
  • D’ailleurs lors de la dernière révision du plan de table, Albert et vous manquerez annuler la cérémonie : la veille, en vous jetant des cartons à la figure (dixit le Dr Acromion).
  • Votre soeur vous imagine depuis toujours dans une robe meringue, votre mère dans une robe à la grecque, votre grand-mère dans un « petit » tailleur sobre, crème et élégant, votre future belle mère en jogging blanc qui ferait chic et de quoi qu’elle se mêle celle là, on rêve.
  • Arrière grand Tante Hortense exhibera, victorieuse, le voile qu’elle a crocheté elle-même pour elle, qu’elle n’a pas pu porter parce que son fiancé est mort à la guerre et qu’elle lui est restée fidèle. SI vous ne le portez pas (avec le jogging), elle déshéritera votre mère.
  • Votre mère ne supportant pas l’idée d’être déshéritée par tante Hortense vous trouvera une toilette immonde qui ira parfaitement avec le voile jaunit par le temps, qui vous donne la nausée.
  • Puisque vous pouvez acceptez de gaité de coeur qu’elle soit déshéritée par tante Hortense, votre mère menacera d’aller cultiver du chou en Finlande
  • D’ailleurs elle disparait
  • Du coup, avec une vraiment bonne copine de confiance et de goût, vous transformez l’achat de la robe en super expédition genre que si les services secrets apprennent comment vous l’avez réussie, ils vous offriront un emploi chez eux (pour le pont d’or ne rêvez pas non plus…).
  • Votre père aboiera dans le téléphone « c’est quoi ce menu ? Il n’y en a que pour ta mère ? », parce que vous avez préféré du poisson à la viande rouge, qu’effectivement votre génitrice partie cultiver du chou en Finlande, déteste.
  • Tout le monde se battra pour rédiger des faire-parts « rigolos » (et bien moches). Votre boîte mail sature.
  • Et tout le monde vous enverra la liste des musiques et chansons à passer absolument. Et il y en a encore pour demander « la chenille » et « la danse des canards »…

Quand vous aurez franchi toutes ces épreuves, dont je vous épargne la totalité, vous pourrez affronter le grand jour…

0 réponse sur “Le mariage (part 1)”

  1. Et bien ça a l’air d’une épreuve également vu du côté de la maman! Bien sûr, je sais que l’organisation n’est pas forcément une sinécure, mais ça peut également être l’occasion de s’amuser (après beaucoup de boulot et de stress, je te l’accorde). Heureusement en général tout se passe plutôt bien le jour J!

    1. Pour l’instant je ne stresse pas du tout, rapport au mariage de Pulchérie, elle gère très bien !
      C’était plutôt une idée générale concernant le mariage.
      Quant au jour J… 🙂

  2. Tout à fait ça ! Je me souviens de m’être arrachée les cheveux la veille avec le plan de table ! Sinon pour la robe heureusement j’ai choisi toute seule, en emmenant une sœur pour le premier essayage, et la deuxième sœur pour le deuxième, et c’était une robe toute droite, être engoncée dans trois arceaux, non merci !

    1. Ah le plan de table ! Cela reste un grand moment des préparatifs (où caser le furoncle ?)
      Pour la robe tu as fait dans le sage. Dès qu’on commence à demander l’avis des autres, c’est l’horreur !

  3. eh bien nous, on a tout fait à l’envers, on a commencé par faire le bébé, puis on s’est mariés en même temps qu’on le faisait baptiser , donc c’était notre histoire à nous et on a tout fait comme on le voulait !

  4. rrhhha je suis en plein dans les préparatifs et ça colle pile poil avec ma vie quotidienne actuelle!
    heureusement que ça reste pour une bonne cause, sinon ça deviendrait invivable. mais on se marre bien quand même au final hein…

  5. Moi si je me marie un jour je veux que ce soit en médiéval dans un château, quoi j’ai des ambitions que mon portefeuille ne me permet pas… C’est la seule chose qui est gratuite le rêve de nos jours alors NHA ! ^^

    Sinon j’avoue que les mariages que j’ai vue coûte toujours une fortune pour des choses que l’on pourrait faire avec bien de moyens et surtout beaucoup plus abordable… C’est dingue de dépenser 10 à 15 mille dollars pour une seule journée !!!

    1. Là, je donnais dans le « général », ce n’est pas une affaire familiale à suivre…
      Je suis d’accord avec toi, certains tarifs sont inadmissibles…
      D’ailleurs Pulchérie en enquête l’a constaté : on parle mariage c’est multiplié par 3.
      Et il ne faut pas la prendre pour une conne…., car, nous sommes d’accord avec toi, passé un certain tarif, faut pas charrier !

  6. Conseil aux fiancées: Si vous optez pour une robe en crêpe, éloignez le chat. Mon chat a sculpté de la très belle dentelle dans ma traine, j’étais ravie.

  7. J’ai eu un avant-goût du « plan de table » avec le repas de fiançailles, en comité réduit c’était simple à gérer. Mais ça nous a dissuadés du Grand Mariage qui ne soit pas autofinancé. Ah… Les fêtes de famille…

  8. Certes il ne faut jamais dire jamais.
    Mais je me connais et je ne crois pas ma marier un jour. Si jamais je le faisais, je… non ce n’est simplement pas possible.

  9. oui ça doit souvent se passer comme ça les mariages avec les diverses prises de tête pour accorder et essayer de faire plaisir à tout le monde, un vrai casse tête ! rien de tout ça pour le mien, j’ai eu beaucoup de chance, on se connait depuis qu’on est bébés avec mon zhom, les deux familles se connaissaient donc déjà parfaitement, ça a peut-être aidé ?

    1. Il est sûr que cela a dû aider considérablement.
      Pour mon premier mariage, il y avait eu pas mal de prises de tête, idem pour le deuxième, mais j’ai des amies qui ont vécu bien pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.