Sur le point d'accoucher PAR HASARD ?

femme-enceinteDéjà vous êtes enceinte depuis environ 9 mois… Ce n’est pas anodin. Hein ? Si ? NON !

  • Vos copines vous demandent des nouvelles de votre col.
  • Vous achetez des aiguilles à tricoter et de la laine pour tricoter des CHAUSSONS.
  • Vous découvrez à l’occasion que vous ne savez pas tricoter.
  • Vous appelez votre mère pour lui préciser quelle mère nulle elle est.
  • Du coup elle vous demande si vous récurez les lampes à l’alcool à brûler et vous intime l’ordre de descendre de cet escabeau, plus vite que ça (faut pas la prendre pour une conne non plus, elle a déjà donné !)
  • Elle appelle son gendre qui tombe de l’armoire : « comment ça ma fille elle va accoucher  sur un escabeau ? » en se prenant pour Marthe de Villalonga…
  • Car vous êtes prise soudain d’une grande envie de nettoyer et de tout faire propre, cela s’appelle le syndrome du nid.
  • La psy vous précise que ce n’est pas une anomalie majeure. Donc, comme c’est normal :
  • Albert se demande en rentrant précipitamment rapport à l’appel de votre mère, ce que vous foutez avec 5 litres de nettoyants multiples bien en vue dans l’entrée (il a manqué se casser la margoulette).
  • Vous lui précisez que c’est pour « toi mon amour »
  • Il est ravi…
  • …mais doit passer toutes les lampes à l’alcool à brûler (l’alcool c’est mauvais pour le bébé, donc interdit à la mère) et faire briller les toilettes + le reste. Tout doit être impec pour l’arrivée du bébé.
  • Ou alors, à l’inverse, ignorant le syndrome du nid, vous faites « baleine échouée sur la banquise » en regardant « les feux de l’amour » et en comptant les petites contractions indolores qui annoncent la suite.
  • Vous avez les seins qui poussent.
  • Le syndrôme « valiseS touteS prêteS », vous pouvez l’expliquer sur le net et le premier qui ricane s’en prend une.
  • Albert, après avoir récuré tout l’appartement en se promettant bien de ne plus jamais se reproduire, est prié tous les soirs de vérifier que son GPS est OK, les numéros d’urgence OK, votre mère OK (comment ça surtout pas belle maman ?), son portable rechargé, etc…
  • Enfin théoriquement votre mère se manifeste : matin, midi, et soir…

Et Albert est prié de vous faire l’amour COMME IL FAUT, c’est un bon truc pour déclencher le travail a dit l’accoucheur (ce saint homme)… (et c’est toujours ça de pris que les boches n’auront pas)

Donc vous changez les messages sur tous les répondeurs :

  • « Rien de nouveau du côté du col, du coup, on batifole« .

Le notaire qui vous appelait pour vous préciser la date de la signature pour l’achat du nouvel appartement, est ravi de l’apprendre…

28 réponses sur “Sur le point d'accoucher PAR HASARD ?”

  1. J’ai pas connu ça avec mon gars, par contre moi j’étais devenu fou, voulant tout acheter : vêtements, jouets, jouets de dentition, peluche, etc.

  2. je me reconnait dans le syndrome du nettoyage ah ah ah quand j’y repense,l’homme n’a jamais autant mis les voiles qu’a se moment la…….^^

    1. Le mien s’est fait piéger deux fois (ma mère avec d’ailleurs)…
      D’autant plus drôle que sur le plan ménage rangement, je suis loin d’être à la hauteur…

  3. Moi j’ai eu le syndrome de J’AURAI JAMAIS ASSEZ DE VÊTEMENTS DE BÉBÉ (j’ai arrêté de travaillé le jeudi soir à minuit), et donc j’ai fait 10 heures de shopping le vendredi pour acheter un miyon de bodies, pyjamas et gilets. Pour évidemment finir à l’hôpital samedi pour avoir trop marché + porté. Avec 3 fois trop de vêtements pour bébé. Mais zéro vêtement pour maman, donc confinée derrière mon pseudo rideau de douche me séparant des 3 autres nouvelles maman CAR toute nude.

    1. HI HI ! C’est la première fois qu’on me la raconte celle là…
      Moi j’avais tout plein de valises : pour moi et le bébé (et non pas des triplés comme l’a cru la personne qui m’a accueillie les deux fois…)

  4. Ahhhh 3 fois dans ma vie j’ai retourné la maison, jusqu’à nettoyer les flacons de nettoyant et hurler au premier qui laissait choir une miette par terre.

    PLUS JAMAIS ça.

    1. Ah, mais nettoyer les flacons de nettoyants, c’est trèèèèèèès important dans ces moments là.
      Si qu’on pouvait mettre les matelas dans le lave linge d’ailleurs….
      Et sinon, je l’aurais bien refais une troisième fois…

  5. C’est vrai et c’est très rigolo ce syndrome, car même moi qui suis royalement indifférente à toute forme de ménage (le ménage par le mépris, c’est économique) ça m’a pris aussi; mais oh, pas trop violemment non plus, hein, on n’est pas des bêtes!
    Quant a bloquer GPs valises et téléphone, alors là, même pas pensé! Oui, je n’étais pas au top comme future mère angoissée!

    1. Moi sur le plan ménage je suis comme toi, mais pour mes deux accouchements, j’étais pire que Bree VandeKamp…
      Sinon comme il n’y avait pas de GPS ou portable, Albert était juste obligé de refaire le plein tous les jours, 5 litres par 5 litres…

      1. Raison de plus! Franchement, je pense que j’apprécierai, pour une fois dans ma vie, d’avoir envie de faire le ménage… (même si je m’accommoderai bien de l’option vautrage sur canapé, je l’avoue)

        1. Ben on peut faire vautrage sur le canapé en faisant bosser les autres…
          Bon moi, j’avais des grossesses à problèmes, donc, les malheureux AUTRES étaient bien obligés de s’y coller pour m’éviter la mort…

  6. Date est fixée au 07 janvier pour l’achat du nouvel appartement en ce décembre du début des années 80. Mon épouse est enceinte jusqu’aux oreilles du deuxième qui doit arriver mi-janvier. Je susurre à l’oreile de ma moitié qui serait peut-être sage de faire une procuration, dès fois que le bébé arrive en avance. Meuh, non, ce n’est pas la peine, le premier n’en a pas eu me répondit elle.

    Pas Breton, mais têtu, j’insistai, et ce fut fait.

    Le bébé est né le 06 janvier, et je n’étais pas très frais pour la signature.

    1. Enfin une personne qui le remarque !!!
      8 jours à le peaufiner !!!
      Le lectorat n’est qu’une immense ingratitude !!!
      Je te suis à jamais reconnaissante, comme pour Chriss !
      Vous vous imaginez que l’on pond des posts comme ça, les doigts dans le nez ?

  7. oh la la j’ai publié le commentaire et je peux plus corriger mes fautes, même si on « n’est » pas… Vous aviez corrigé toutes seules, mais j’ai mon honneur, quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.