Comment supporter nos collègues de bureau : la parfaite…

On l’aime bien, mais elle nous flanque des complexes.

Elle débarque à 8 H 30, tirée à 4 épingles, toujours souriante et reposée, et au hasard d’une conversation, vous apprend qu’elle a terminé son repassage entre 5 H du mat et 7 H…

Alors que vous émergez réellement à 9 H 30, être à l’heure vous demandant des efforts surhumains tous les jours de la semaine. Et vous n’êtes pas souriante et reposée, juste lavée, habillée correctement, vaguement maquillée…

Elle comprend, mais elle a du bol, elle est petite dormeuse, 5 H de sommeil par nuit, cela lui suffit amplement (la salope !)

Son vernis à ongles ne s’écaille jamais. Vous, vous avez renoncé et jouez l’atout « naturel »…

Vous avez beau être bonne en orthographe, comme beaucoup, il vous arrive d’en laisser passer. Elle jamais. D’ailleurs elle ne laisse jamais rien passer, n’oublie jamais de rappeler truc à telle heure, et connaît par coeur l’heure qu’il est ailleurs qu’en France quand un technicien est en déplacement à l’étranger…

Curieusement, elle sait, chez la nulle, à combien de cm de profondeur se trouve le dossier sorblugs…

De la même manière elle sait quasi tout sur tout, mais ne l’étale pas. On le découvre petit à petit au fil des discussions. Et elle ne se trompe jamais, c’est le plus horrible… C’est une encyclopédie ambulante, que tout le monde prend l’habitude d’interroger, après le préambule « toi qui sais tout » qui la fait toujours rougir et protester.

Comme on est en bons termes avec elle, elle invite ses copines préférées à déjeuner chez elle un vendredi midi.

La maison ressemble à une maison témoin, les enfants en photos sur la commode sont aussi ravissants que leur mère (parce qu’elle aurait pu faire mannequin), le mari est superbe (et en plus il a une très bonne situation), et pour couronner le tout, la bouffe est délicieuse… Un peu grasse mais elle n’a pas besoin de faire de régime pour garder la ligne, elle peut manger ce qu’elle veut…

Que ce soit sur le plan professionnel, personnel, elle a tout juste partout… Impossible de la prendre en défaut.

Et en plus, on ne cherche même pas à le faire parce que, comble du comble :

Elle est gentille, serviable, honnête et toujours disposée à rendre service.

A côté d’elle vous avez l’impression d’être une souillon inculte, et empoisonneuse potentielle, et le début de scoliose de fille ainée vous donne l’impression d’avoir loupé votre vie (déjà que vous êtes divorcée…)

La vie n’est qu’un long calvaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.