L’interrupteur qui fait clic tout seul… (1)

Je le soupçonnais depuis un petit moment, mais le constat est là : mon appartement est le centre de phénomènes bizarres…

Je suis dans l’oeil du cyclone à défaut d’être dans celui du cyclope…

Je ne parle pas des voisins en tant que phénomènes bizarres, qui sont une catégorie tout à fait à part des :

  • Poltergeist,
  • Trolls,
  • Lutins facétieux,
  • Fantômes, et autres joyeuses compagnies.

Ne manquent plus à l’appel que des vampires, des goules et des âmes damnées, pour que l’horreur soit complète.

D’un autre côté j’ai mis du temps à réaliser. Je ne suis pas cartésienne à mort, mais je cherche tout d’abord une raison logique à tout (sauf aux humeurs de Copine). Ensuite je crois en certains trucs que d’autres trouvent délirants.

Comme les anges gardiens, la télépathie, la télékinésie, et d’autres phénomènes qui à mon avis ont une véritable explication qui nous échappe pour l’instant. Mais bon, l’humain a vécu pendant des siècles sans savoir ce qu’étaient en réalité les éclairs par exemple (un orage, j’espère que je suis bien claire). Cela n’empêchait pas qu’ils existent (existassent ?) et que l’électricité est un phénomène bien réel.

Mais allez expliquer à Philippe le Bel (au hasard), ce qu’est l’électricité, les ondes radios, les comètes, les étoiles,  et la radioactivité, après avoir remonté le temps, et vous m’en direz des nouvelles. Donc certains phénomènes sont inexplicables, parce qu’uniquement inexpliqués, pour l’instant…

Le problème du « pour l’instant » est que beaucoup ont une fâcheuse tendance à croire que de nos jours, tout est expliqué ou quasi… (je me gausse).

D’ailleurs, une de mes arrières arrières grand-mères, n’a jamais supporté ce que l’on appelait une TSF. Elle faisait son chapelet en l’écoutant et en précisant « c’est le diable qu’il y a là-dedans »…

Mon grand-père ingénieur, son petit fils, a tout fait pour lui expliquer le phénomène, mais rien à faire. Si c’était à sa portée à lui, ce n’était pas à sa portée à elle. Malgré dessins, schémas, explications, elle était persuadée que c’était un petit bonhomme qui parlait dans la TSF et que c’était le diable (qui d’autre ? Dès qu’un phénomène échappe à l’homme, ce n’est jamais le fait de Dieu…).

Moi, à chercher de la logique et du cartésien partout, je suis passée à côté d’une vérité fondamentale (ou de plusieurs) :

  • Mon appartement a été gourouté.
  • Ou bien il s’y est passé quelque chose d’épouvantable (glups) et la mémoire de l’horreur suinte des murs (re-glups).
  • Ou alors il est habité par des trolls, des lutins, qui vous voulez d’ailleurs, que je dérange sérieusement depuis 1995.
  • Et qui me dérangent également d’ailleurs, et de manière très régulière…

Ces personnes, êtres curieux, outre de créer une quatrième dimension dans laquelle la deuxième chaussette des filles s’engouffrait systématiquement, a laissé la porte ouverte sur cette autre dimension pour me kidnapper régulièrement :

  • Ma pince à épiler
  • Mon mascara
  • Ma culotte préférée
  • Ma deuxième chaussette
  • ETC…

Comme je ne peux plus accuser injustement Pulchérie et Delphine, force m’est de devoir constater que mon appartement est occupé par d’autres que moi et qu’il ne s’agit pas de mes voisins…

CAR : la vie n’est qu’un long calvaire…

(La suite aux prochains numéros vous l’imaginez bien, les phénomènes paranormaux étant aussi nombreux que des bactéries sur un index humain ou sur votre poignée de porte d’entrée…)

Une réponse sur “L’interrupteur qui fait clic tout seul… (1)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *