La nuit de la Saint Sylvestre

La_Saint_Sylvestre_57210805Y’en a marre d’être née trop tard. Je voulais intituler mon post « c’était pendant l’horreur d’une profonde nuit », mais comme « les mouches » et « la guerre des boutons », c’était déjà pris même si ce n’était pas le titre. Ras le bol de ces auteurs inconnus qui ont pris le titre qui m’intéresse (en plus faut vérifier les droits d’auteurs sur gogole, n’avoir rien lu de sa vie, c’est l’horreur)

C’était donc pendant l’horreur d’une profonde nuit. La nuit de la Saint Sylvestre. J’avais décidé de faire un réveillon à l’ancienne chez mes parents, genre on se goinfre à 20 H 30 pour regarder le film inédit sur la X  (Ben Hur au hasard, est-ce que la course de chars (chronométrée par Jean Poirotte et moi en 1995) est toujours aussi longue ? (non, ils ont raboté 7 minutes ces rats)).

C’est comme ça le « à l’ancienne ». Moi quand que je j’étais petite, on fêtait noël avec plein de cadeaux pour les mômes, et pour le jour de l’an on nous déposait chez l’arrière grand mère pour aller faire la nouba avec des amis. Pas de cadeaux, une horreur, je le répête. Et le 1er janvier, des parents avec la tête à la place des pieds qui répondaient tout bien « mais oui ma chérie ». Je sais ce que c’est maintenant que la tête dans le sac… On ne m’aura plus.

Bon là, tout le monde (3 personnes) était OK pour un réveillon tranquille (tu parles, avec les jeunes à Paris on ne risquait rien), et les vieux qui prennent de la bouteille, d’ailleurs en parlant de bouteille j’ai un Saumur excellent), ça allait être calme et reposant…

Donc, nous avons bien mangé, bien rigolé et très moyennement picolé (Vi, y’avait le lendemain à assurer), vu Ben Hur, en zappant sur « singing in the rain » (ou le contraire, ce n’est pas important). On pouvait faire les deux sans problèmes. Mrs Bibelot a décidé d’aller se coucher sur la course de chars dans la mesure où elle s’était levée à 5 heures (quelle idée aussi ! personne ne tient d’elle), et moi idem car je connais le film par coeur et que Jean Poirotte tenait le chronomètre. Je n’avais pas trop sommeil, j’ai donc pris les « histoires extraordinaires » de Mr Poe traduites par Baudelaire, parce que je ne peux pas m’endormir sans avoir lu un peu.

En éteignant la lumière sur une histoire de pendules, j’ai bien senti via le son qui me venait du salon qu’il y avait comme un orage au moment de la crucifixion et que cela allait guérir les lépreuses. Je me sentais sereine (vu que je connaissais la fin). J’avais tort.

Déjà j’avais oublié le raffut épouvantable que peut faire une vieille maison. C’est pire que ma voisine et ça n’a pas d’heure.

Un meuble qui craque, un autre aussi, les fenêtres qui sont archi contre s’être faites rénover, les poutres qui « travaillent », une porte qui s’ouvre toute seule en grinçant mortel, un mur qui veut s’écrouler, ça n’a pas de fin. Je m’en vas signaler à papa qu’il doit baisser le son, vu, qu’il doit regarder un film d’épouvante dans son coin. Perdu, il ne regarde plus la télé, il est parti se coucher.  Le rez de chaussée est noir et silencieux, si l’on peut dire…

C’est le vent maintenant. Ce n’est pas 1 fenêtre (la mienne) qui a envie de s’ouvrir. C’est toutes les fenêtres de l’étage, + d’autres que je ne visualise pas vraiment. Ca secoue dans tous les coins. Je n’ai pas peur, mais j’aimerais bien dormir. Ce bruit est insupportable.

Allons bon ON marche dans le jardin et lourdement. Si j’avais amené Diabolos et s’il était dehors je pourrais le soupçonner : ce chat est bruyant comme pas possible, il ne sait pas marcher silencieusement, on dirait un homme adulte qui piétine la moquette quand il vit sa vie la nuit dans l’appart.

En plus ON traîne du bois ou quoi ? C’est la branche morte tombée du poirier il y a quelques temps qui a décidé de migrer vers un autre jardin ? Un troupeau d’éléphants égaré là ? Un cambrioleur ? Un assassin ? (pas discret le type…).

Tiens, un feu d’artifice maintenant. Déjà deux heures, comme le temps passe, on est en 2007. ILS ne pouvaient pas les tirer à minuit leurs fusées ? Si seulement je pouvais visuellement en profiter, mais même pas… Je distingue bien une lueur de temps à autre du côté ouest et j’en profite pour vérifier : point d’éléphants, même rose, dans le jardin, ni vampire ou quoi que ce soit.

Maintenant c’est au-dessus de ma tête que ça galope. Je sais qu’il y a des piafs qui logent là, et je ne veux pas savoir s’il s’agit de mésanges à tête bleue, bouvreuils ou autres. Normalement j’adore les oiseaux, mais je pensais qu’ils dormaient la nuit… Ce sont peut-être des loirs : non ça hiberne (les veinards). Alors des souris peut-être ? Ou des rats gros comme ça ???? (berk). En tous cas c’est la fête au dessus de ma tête et c’est pas chouette (pour moi)

Même pas peur, mais j’ai envie de dormir, et pas d’écouter une sarabande dans le grenier… J’ai dû m’endormir, puisque je suis réveillée en sursaut par des portières de voitures qui claquent et des rires un peu avinés. 4 H 30 : les voisins sont vraiment des fêtards… Ils pourraient faire moins de bruit, zut ! Et les adieux n’en finissent pas… Et les voitures qui roulent sur le gravier c’est divin. Et je les hais tous, cloportes compris (c’est eux dans le jardin, en cohortes, je le sais maintenant).

Vla le chat qui gratte à la porte manquait plus que lui, il est 5 heures 30. Il veut venir dormir avec moi et moi je ne veux pas, je suis allergique à son poil. Il va se lasser. Qu’il gratte.

C’est fou ce que c’est patient un chat. 1 heure avant qu’il ne se lasse et aille s’écrouler sur le lit de la chambre d’à côté. Je l’entends très bien, il en fait grincer le sommier….

Il fait une chaleur dans cette chambre c’est insupportable. 3 fois que je me lève pour baisser le radiateur. (Je pouvais toujours m’évertuer : il n’y a pas de réglage thermostatique…) Où alors ce sont des bouffées de chaleur ? C’est curieux, chez moi je n’en fais jamais…

J’étais en super top forme (et en sueur) en me levant. Mrs Bibelot habituée à ces bruits (chacun les nôtres qui perturbent ou pas, et elle dort en bas, donc n’est pas incommodée par les fenêtes de l’étage qui ont toutes du jeu, (j’ai vérifié), a été surprise par ma mauvaise mine et mon air fatigué : d’ordinaire je dors bien chez eux (dans la chambre verte, ça m’apprendra à avoir pris la rose).

Je me demande si je ne préfère pas la voisine (qui persiste et signe)… Les vieilles maisons, avec de vieux meubles en plus, c’est horriblement bruyant, surtout à la campagne…

Bref, ce fut horrirrifiant ! Du coup par superstition, je pense que l’année sera bonne…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.