Me vl'a ben embêtée

SourireC’est ballot (comme dans le sketch de la valise RTL de Bigard qui me fait toujours mourir de rire, même si je dois descendre dans votre estime), c’est ballot comme tout.

Mais figurez vous qu’il m’arrive un truc bizzare. J’ai commencé mon dictionnaire d’une civilisation tordue en 1990 après la désertion d’Albert. Au départ c’était des petites notes sur des post-it (les bordéliques aiment bien les post-it qu’ils peuvent chercher partout)

Après j’ai eu Mr Mac Intosh et le dictionnaire s’est petit à petit étoffé. Hors depuis que je tiens ce blog, je suis envahie par pleins de personnages non prévus au départ.

Au départ c’était les filles, l’ex, les ex éventuellement, tante Hortense, l’oncle Jules, etc… Le téléphone portable n’existait pas, l’ordinateur quasiment pas non plus, Internet n’avait été prédit par aucun voyant. Je ne savais pas que j’aurais aujourd’hui en plus :

  • Ex mari n° 2

  • Le plombier

  • Jean Poirotte (en 1990 mon père était normal, il savait juste faire des oeufs sur le plat)

  • Mrs Bibelot (il fallait bien que je trouve un nom à maman)

  • Toujours les deux filles avec en plus deux futurs gendres (d’ailleurs en 1990 je n’imaginais même pas le concept du poster, alors les gendres…)

  • 10 ans de bordel à ranger

  • Un chat noir hystérique et qui veut décidément commander

  • Des neveux et nièces en plus

  • Une voiture qui s’incruste depuis 1994

  • Une relation longue durée avec le centre des Impôts, et la poste

Mais ces personnages ou faits me poursuivent. J’écris une bêtise et HOP ils sont là, diaboliquement là. Ils se sont emparés de moi, parce qu’ils existent, que je ne peux en faire abstraction, et qu’à chaque fois que je recopie un chapitre de mon dictionnaire, il me faut bien l’actualiser. Aujourd’hui, après mon post sur les voyages, je me sens menacée par des polonais en vacances en Egypte, des T shirts (avec ou sans manche), l’alcool local égyptien, le marchandage, la manière dont se construisent les groupes. Finalement ce sont les autres qui commandent, les évènements, pas moi. Et c’est cela qui est vraiment BALLOT ! Pourtant je suis l’auteur. ZUT alors !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.