Arrêtez le bleu !

Endora

Je suis loin de mon extrème jeunesse, période à laquelle j’aimais bien ce qui brille, ce qui flashe, les mélanges de couleurs douteux… Je ne veux critiquer personne, mais les décorations de Noël depuis deux ou trois ans, me hérissent régulièrement le poil duvet.

Si cette année je fais un sapin (et le si est bon signe, preuve que j’y pense et que donc le moral reprend du duvet poil de la bête) pour la première fois depuis 2003, j’irai récupérer mes décorations amoureusement entassées au fil des années.

A savoir : du doré, du rouge, du vert. Et des guirlandes lumineuses à petites lumières exclusivement dorées. J’avais commencé une collection d’instruments de musique miniatures et de jolies décorations rapport à la musique.

Depuis 2 ou 3 ans, les décorations se multiplient. J’ai un voisin que la vue de son balcon me déclenche de l’urticaire tellement il y en a trop. Et si le mieux est l’ennemi du bien, le trop est l’ennemi du pas du tout  (comme chez moi pendant 3 ans, décidément j’y pense !). Il a pour excuse d’avoir de jeunes enfants, et les jeunes enfants, plus il y en a, plus ils aiment.

Moi ce qui me choque le plus, c’est l’arrivée intempestive du bleu dans les décorations de Noël. Je ne souhaite vexer personne et surtout pas ceux qui ont fait l’acquisition de guirlandes bleues. Non c’est mon goût à moi.

A noter : j’adore le bleu. C’est même ma couleur préférée, mais pas en décoration de Noël (ni en bleu électrique pour le maquillage et les sous-vêtements, vous allez tout savoir !). Surtout quand je contemple avec consternation la place de la mairie du village de mes parents.

Car franchement c’est consternant. Vous remontez la rue principale (nom pompeux), pour voir de jolies guirlandes dorées à petites ampoules, un peu partout, c’est ravissant, disposé avec goût, ce sont de vraies lumières qui vous font vous sentir serein. Et PAF, voici la place de la mairie.

Les 4 tilleuls qui n’ont rien demandé à personne les malheureux, sont exclusivement décorés en bleu électrique bien flashant. Moi je trouve ça moche, c’est mon avis et je le partage. Surtout que l’on peut contempler la mairie en même temps, qui elle donne dans le doré/rouge/vert. Et également une institution pour les enfants, harmonisée avec la mairie, et les enfants ont dû chouiner que cela manquait de couleur… Le bleu gâche tout.

J’aime le bleu (je sais que j’ondule de la toiture), mais c’est une couleur froide qui n’a rien à voir à mon sens avec la chaleur que l’on souhaite répandre en cette période où l’on se pèle en attendant le moment où les jours vont commencer à rallonger.

On en voit de plus en plus. Mon voisin a rajouté, outre le père Noël qui grimpe au balcon en chantant, ses stores lumineux, ses rennes lumineux, une énorme guirlande bleue qui pendouille de partout.. S’il était le seul, il n’y aurait que demi mal…

Quand on rentre dans ma résidence, en gros, c’est moche… Il y a 4 ou 5 ans, c’était joli…

A quand les guirlandes mauves, couleur savora (déjà que quand je croise une voiture de cette couleur là, je fais beurk), marrons (pourquoi pas ?). Et le caca d’oies, vous y avez pensé au caca d’oies ?

Ouiiiii je sais, je suis intolérante (limite quoi, car je ne vais pas dire à mon voisin que son balcon est moooooche). Mais là encore il y a un quidam qui a décidé de donner dans le bleu et tout le monde suit… C’est comme pour la mode, ça me flanque limite des boutons…

La vie n’est qu’un long calvaire… D’ailleurs la prochaine fois je vous raconterai comment se déroulait la mise en place du sapin avec les filles…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.