Le retour !

De retour chez moi après de gros ennuis de santé, mais en forme, je vous dis A TRES BIENTOT !

Un grand merci à ceux qui se sont inquiétés pour moi personnellement !

Des bises à tous

Les mystères d’un caveau de famille (non inspiré d’un livre suédois célèbre)

A la mort de mon frère qui n’avait pas un rond, il a été évidemment, question de ses obsèques.

Il avait demandé à être inhumé avec ses parents, ce qui était impossible, car ils sont déjà 5 dans une tombe 1 place (via les joyeuses réductions de corps)  et que maman… Bref…

Continuer la lecture de « Les mystères d’un caveau de famille (non inspiré d’un livre suédois célèbre) »

Ainsi tout se termine, ou tout commence (allez savoir…)

C’est ainsi que je voulais me souvenir de lui, le cavalier, l’amoureux des chevaux, le maréchal ferrant, le beau gosse. Combien de fois ai-je pu m’énerver quand on me disait : « Oh cela existe encore ? ».
Eh oui Ducon, tu crois qu’ils se ferrent seuls tes chevaux quand tu vas à l’écurie le dimanche pour faire bien ? Tu crois que les chevaux de courses se soufflent sur les jambes pour se mettre les sabots à jour ? Continuer la lecture de « Ainsi tout se termine, ou tout commence (allez savoir…) »

Adieu…

Le fils a retrouvé ses parents.
Dans leur royaume le temps n’est peut-être pas le même que le nôtre, et peut-être sommes-nous déjà avec eux, ou toujours tous réunis pour de bons moments, pour l’éternité.
Dans l’après, la famille s’agrandit, hélas !

C’était une mort annoncée et je n’aurais jamais eu comme toi, le courage de me battre à ce point.

Adieu mon petit frère…

 

 

 

 

 

 

 

Des malfaisances du vieillissement…

Bon, me voici dans mon nouveau « chez moi », avec des difficultés à m’habituer à l’interface nouvelle pour moi (mais cela va venir…).

Un grand merci bien sûr à ma gentille méchante qui s’est bien pris la tête pour tout mettre à jour (il faut dire que la dernière mise à jour remontait à la bourrique à Robespierre, au moins, m’a-t-elle dit). Continuer la lecture de « Des malfaisances du vieillissement… »

Enfin chez lui…

Courrier 1917Mon grand-maternel avait écrit cette carte postale à son père grièvement blessé fin 1916.

Je vous précise le texte, qu’il a dû écrire (évidemment au porte plume) en tirant la langue, alors qu’il venait tout juste d’avoir 5 ans. Depuis octobre, et en attendant sa future rentrée à l’école, son grand-père paternel lui apprenait à lire et à écrire pour qu’il puisse avoir un peu d’avance, et parce que l’instruction c’est très important… (soupirs des plus jeunes qui eux n’en voient pas l’intérêt;

« Cher papa jiraite voir quan la neige sera fondu je t’emberasse bien fort ton petit gas Henri ». Il avait lui-même écrit le « Adjudant » dont il était si fier, et mon arrière grand-mère a écrit le reste, pour être certaine que la carte arriverait à destination.

– * –

Continuer la lecture de « Enfin chez lui… »

Questions idiotes… (Bis, mais le mois de mai c’est comme les vacances scolaires, traumatisant pour la blogueuse qui a envie de tout arrêter faute de commentaires)…..

57417023Il y a comme cela des questions que l’on se pose régulièrement, suivant les occasions et ce que nous vivons…

  • Pourquoi la paperasse devient-elle de plus en plus compliquée alors que théoriquement elle a été simplifiée ?
  • Si les âmes sont à la droite du Père qu’y a-t-il à gauche ?
  • Pourquoi certains s’obstinent à vous téléphoner pour vous proposer des doubles vitrages alors que vous avez répondu 100 fois que vous n’en vouliez pas ?
  • Pourquoi maintenant une batterie de voiture a une durée de vie maximum d’environ 5 ans et que tout le monde trouve cela normal ?
  • Idem, pourquoi JADIS les climatisations de voiture n’avaient jamais besoin d’être rechargées et plus maintenant ?
  • Pourquoi hérite-t-on toujours d’au moins UN voisin TRES CHIANT ?
  • Pourquoi le temps semble-t-il long dans la salle d’attente du médecin, alors qu’une année passe à la vitesse de l’éclair ?
  • Pourquoi quand on lit « le meilleur des mondes » trouve-t-on le système pas mal à la première lecture, et abominable à la deuxième (quand on a comprit que l’on ne serait pas forcément un Alpha +) ?
  • Pourquoi y a-t-il une date de péremption sur les sardines à l’huile alors que plus elles sont vieilles meilleures elles sont ? (certains d’ailleurs les font vieillir eux-même).
  • Pourquoi prétend-on qu’un véritable amateur de chocolat l’est de chocolat noir et pas des autres ?
  • Pourquoi parle-t-on avec autant de joie des PONTS des jours fériés comme si TOUT LE MONDE PARTAIT ?
  • Pourquoi certains ont-ils le vertige et pas les autres ?
  • Pourquoi la préposée à l’accueil du Centre des Impôts se croit-elle obligée de prendre un air pincé en vous demandant ce que vous voulez ? (des sous !)
  • Pourquoi certains précisent-ils « je te/vous téléphone parce que… » On le voit bien qu’ils téléphonent (enfin on l’entend)
  • Les enfants américains sont-ils réellement aussi têtes à claques que dans les séries ou films ? Si oui, pourquoi les adultes ont-ils l’air de trouver cela tout à fait normal ?
  • Pourquoi les plus jeunes se croient-ils obligés de vous dire « mais non t’es pas vieux/vieille », pour pleurer quelques mois après parce qu’ils ont un an de plus (et 30 ans de moins que vous)
  • Pourquoi le seul mollet qui intéresse l’ignoble roquet de la présidente du syndicat de copropriété est-il le vôtre alors qu’il y a 4 personnes qui passent devant lui ?
  • Pourquoi certains héritent-ils du meilleur (des yeux magnifiques, de cheveux splendides, la beauté, etc…) alors que les autres héritent particulièrement de la faculté à faire tous les effets secondaires du moindre médoc et de cheveux en queue de rat ? (et le regard qui ne tuera jamais personne)
  • Pourquoi les films ne sont-ils que rarement réalistes ?
  • Pourquoi certains acteurs ou actrices n’articulent-ils/elles pas, ce qui fait que l’on ne comprend rien à ce qu’ils/elles disent alors qu’ils/elles ont le premier rôle ?
  • Pourquoi les journalistes inventent-ils des mots ou verbes en utilisant par ailleurs le reste de travers en faisant des liaisons maltapropos ?
  • Pourquoi nous posons-nous autant de questions ?
  • Pourquoi la vie n’est-elle qu’un long calvaire ?

Certains font la gueule… (le ravage des maladies tropicales)… (2)

Mal de têteMrs Bibelot avait beau dire que voir quelqu’un faire la gueule l’indifférait,  elle  mentait honteusement.

Comme avec mon frère, qui tout à coup déclarait « puisque c’est comme ça je ne mangerai pas de dessert ». (ON S’EN FOUT ! )

Je m’énervais à la voir insister « j’ai fait de la tarte mon chéri », « tu adore le riz au lait mon chéri », je n’ai eu ma vengeance tardive  qu’un jour où il avait fait cette pétante déclaration en lui répondant : « cela  tombe bien, la tarte est plus facile à couper en 8 qu’en 9 ». Personne n’a insisté pour lui en donner un morceau, et cela lui a passé. Continuer la lecture de « Certains font la gueule… (le ravage des maladies tropicales)… (2) »

Certains font la gueule… (le ravage des maladies tropicales)… (1)

Mal de têteJ’ai eu une amie, en première et terminale, enfin, une amie, on appelle cela comme cela avant de réaliser que quand on a cela dans la vie, on n’a pas besoin d’ennemis, qui, avant d’avoir comme glorieux projet après le bac (si on l’avait loupé, ce qui fut son cas) d’aller nous jeter TOUTES LES DEUX SOUS LE TRAIN POUR FAIRE CHIER NOS PARENTS, avait un père qui faisait la gueule. Je pense que si je m’étais jetée sous le train la première, forcément, elle se serait loupée… MAIS c’était réellement son projet… Continuer la lecture de « Certains font la gueule… (le ravage des maladies tropicales)… (1) »