Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Et encore des vacances…

6222-000049Parfois j’ai l’impression d’être née à la préhistoire, alors que j’ai vu le jour juste avant la 5ème république (il serait temps d’en changer, c’est mon avis et je le partage, parce que comme moi, elle aurait besoin d’un lifting complet).

En écoutant d’une oreille distraite les infos ce soir,  j’ai appris que c’était à nouveau les vacances Comme je n’ai plus d’enfant à charge scolarisé à la maison depuis longtemps, je suis cela très vaguement. Comme le temps passe…

Par contre tout de suite à suivi l’épisode “sports d’hiver qui vont rapporter un max”.

Cela m’a rappelé les dernières vacances scolaires, qui débutaient mal à deux jours près, parce que les petits chéris, doivent travailler X semaines et se reposer 2 semaines… Et qu’il n’était donc pas question de les faire terminer un vendredi soir au lieu du mercredi, parce qu’à 2 jours près, on n’aurait pas pu compter les morts… Perte sèche parait-il pour le secteur du tourisme, aucun rapport n’ayant été fait sur l’absentéisme qui a résulté de cette idiotie digne d’un énarque…. (Lire la suite…)

Posté le 2 février '17 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Crise de nerf. 19 Commentaires.

Les ouacances !!!

femme-heureuse-copier1

Bon, c’est officiel, je pars samedi 25 dès l’aube, pour la Grande Motte.

Les vacances ne pourront qu’être meilleures que celles de l’année dernière !

Je vous laisse donc pour 3 semaines, en espérant avoir plein de choses à vous raconter à mon retour…

En mon absence, soyez sages, et si vous sortez : FAITES ATTENTION EN TRAVERSANT…

Je n’ai pas bien tenu la barre en juillet et août, mais promis, je ne le referai plus !

C’est juste que genre j’ai en fait été un peu dégoutée grave par la mornitude sur les blogs en fait

Youpi !

PS : les voisins du dernier déménagent, comme elle est en cloque à nouveau, cela fera toujours une emmerdeuse de moins à accoucher dans l’urgence… (voir août 2009, je n’arrive pas à faire un lien…) (ah si LA)

Posté le 24 août '12 par , dans Des nouvelles du front. 6 Commentaires.

Le retour 2011…

6222-000049De passage chez moi un peu en vitesse, je vous présente toutes mes confuses pour mon retard (genre le grand écrivain qui SE DOIT à ses lecteurs :-) )

Donc, je suis bien rentrée, entière, mais mes vacances ne se sont pas exactement passées comme je l’aurais souhaité et mes parents avec moi.

Vous aurez donc l’honneur et l’avantage d’ici peu, de découvrir nos pérégrinations multiples via plusieurs articles (et il en faut) ainsi que l’ouverture d’une nouvelle rubrique :

  • Ah je l’aurai méritée ma place au Sénat *

Sinon pour les épisodes, ne vous inquiétez pas, j’ai de quoi faire et grosso modo, cela devra à peu près se présenter comme ça :

  • Le genou de Jean Poirotte (épisodes illimités pour l’instant, et avec son autorisation)
  • La pharmacie de garde
  • La dent de Mrs Bibelot
  • La sciatique de Mrs Bibelot
  • La circulation dans Montpellier
  • Les avantages des assistances que l’on paye et qui ne peuvent rien faire pour vous.
  • Comment prendre un patient pour un con
  • Le RETOUR ! (au moins l’ordinateur fonctionne au quart de poil, mieux que quand il était neuf, merci à nouveau à l’homme de l’art)

Je pense que vous saisissez l’ambiance, en gros…

La vie n’est qu’un long calvaire (et je l’aurai méritée ma place au Sénat*)

* Relire “le fils d’Astérix” avec le centurion transformé en nourrice, je ne me répèterai pas…

Des bizz tout de même…

Posté le 22 septembre '11 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !. Pas de commentaire.

Départ 2011…

femme-heureuse-copier1

Bon, ce n’est pas une surprise, je pars samedi matin dès l’aube, pour la Grande Motte.

Je n’ai pas retrouvé LA boîte, mais j’ai un peu arrêté de la chercher partout.

J’aurais bien le temps au retour, de repartir à la recherche de cette fichue boîte, si elle n’est pas réapparue toute seule, bien en vue, en mon absence…

Je vous laisse donc pour 3 semaines, en espérant avoir plein de choses à vous raconter à mon retour…

En mon absence, soyez sages, et si vous sortez : FAITES ATTENTION EN TRAVERSANT…

Je vous laisse pour résoudre l’épineux problème de LA valise, puisque je n’ai pas le droit d’en prendre DEUX.

La vie n’est qu’un long calvaire… (pour la valise s’entend…)

Posté le 25 août '11 par , dans Histoire de sorcière. Pas de commentaire.

Nos chers petits anges…

ennui-copierIl y a deux semaines, ma soeur me téléphone pour me dire que sa fille, la petite fée, s’ennuyant, souhaiterait aller s’ennuyer passer l’après midi chez ses grands-parents, et est-ce que cela me poserait un problème d’aller la chercher en y partant ?

Un détour d’1km est effectivement problématique, et je précise que je passerai prendre la petite (11 ans) à 14 H 30.

La petite a un portable depuis peu, et elle ne se prive pas de s’en servir.

Je reçois donc à 14 H, deux textos, car inutile de rêver : elle ne m’appellera pas sur mon fixe, du fixe où elle se trouve…

  • Tatie peutu venir me cherché…
  • dans 30 mn

Moi, je la rappelle, pour lui préciser que 14 H 30 c’est ce qui était prévu avec sa mère, et que donc, à tout à l’heure ma puce.

Je la récupère souriante, avec une veste en laine digne de la Toussaint (ça commence*) et 2 DVD qu’elle ne pouvait pas regarder chez son père, qui ne possède qu’un home cinéma dernier modèle…

Elle est tracassée par l’heure, elle avait compris que je viendrais à 14 H, que c’est ce que sa mère lui a dit, et je lui précise que cela n’a pas d’importance.

Pourtant si.

Donc une fois arrivée, s’étant fait un chocolat, elle tripatouille son portable.

  • Qu’est-ce que tu fais ?
  • Ben tatie, je voudrais réécouter ma conversation avec maman
  • Tu ne peux pas
  • Ben si…
  • AH NON, moi je ne peux pas, c’est le FBI et le NCIS qui le peuvent !
  • Je lui ai précisé que les experts et la police le pouvaient peut-être aussi, mais elle a eu des doutes !

Et nos chers petits anges n’en loupent généralement pas une, comme Marion la petite dernière.

En train d’escalader je ne sais quoi dans le jardin de mes parents, et ses parents à elle se fâchant, parce que Marion, c’est très dangereux, tu pourrais tomber, te blesser, cause toujours

  • Ah oui et puis après je serais morte pour le restant de ma vie !

Et précisant quelques temps après à ses parents :

  • Ce n’est pas la peine que vous vous mariiez puisque je suis déjà née…

Je les adore :-)

* Voir “conseils utiles aux ignorants qui ont mis au monde des filles”, au chapitre de l’habillement…

Posté le 20 août '11 par , dans Faites des gosses !. Pas de commentaire.

Ceci est un sondage… (sérieux)

57417023Pour rester dans la ligne sérieuse de temps à autres, dans ce monde de brutes, voici pour vous quelques questions dont les réponses vont forcément m’intéresser.

En effet Pulchérie m’a conseillé de contacter l’éditeur de son amie Anne-So, qui édite des extraits de blogs dans la série “les blogueuses”.

J’ai eu le plaisir de recevoir le It-Book de Cachemire et Soie (dont mon serveur refuse de copier le lien, PDBDM !) que j’ai trouvé très bien (et ma mère aussi), avec les coordonnées de l’éditeur, et les bons numéros pour éventuellement pomper l’air de la malheureuse blogueuse par téléphone… (pour l’instant d’ailleurs, je ne m’en suis pas servie)

Sauf qu’Anne-So fait également des photos. Moi j’ai arrêté, je n’ai qu’un vieil argentique qui en fait de très belles, mais cela coûte cher, et même maintenant que j’ai récupéré mon scan, je ne peux pas donner dans la photo chez moi.

Ne restent donc que mes articles, et je me torture depuis des semaines : qu’envoyer à cet homme charmant dixit Anne-So, qui puisse attirer son attention ? En 5 articles en premier lieu… ou 10 au pire, pour ne pas lui donner la migraine…

Vos conseils me seraient utiles, surtout concernant ceux qui me suivent depuis un moment ou régulièrement. Moi quand je me relis, je me trouve nulle donc je ne sais que choisir…

Avez-vous une catégorie préférée, un type d’articles de prédilection, un article qui vous a marqués (je peux rêver…) ???????

Deuxième partie du sondage : les grandes vacances arrivent, elles sont là, et c’est Waterloo morne plaine pour les blogueurs : on a l’impression, comme dans la rue que TOUT LE MONDE PART DEUX MOIS !

Alors je me tâte :

  • Rééditions, mais j’en ai un peu marre
  • Ou comme l’année dernière, je tiens la barre jusqu’à la rentrée de tout le monde quand moi je vais me barrer (ha ha, je m’admire !)

Je relèverai la copie dimanche soir, mon petit coeur battant la chamade devant le flot de réponses que je ne manquerai pas de recevoir :-)

C’est à vous que je dois d’exister encore au bout de 5 ans, alors pour une fois, la vie va être pour vous un long calvaire (me répondre) !

Posté le 30 juin '11 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire. Pas de commentaire.

J'ai (encore) emmené Diabolos à Paris… (Part 1)

Mon_animal_de_compagnie

Je sens que vous ricanez à l’avance, et vous n’avez pas tort, mes démêlés en voiture à Paris semblant ne pas devoir avoir une fin heureuse un jour…

Cela a commencé bien avant les fêtes, quand Delphine m’a déclaré au téléphone que gendre n°2 (qui n’aime pas les chats) et elle, prendraient bien Diabolos en vacances pour 3 ou 4 semaines.

Le “petit” chat leur manquait depuis que je l’avais repris après un catnapping avorté, 1 semaine après mon retour de la Grand Motte fin septembre.

Elle est revenue à la charge des trémolos dans la voix à plusieurs reprises, puis m’a envoyé un mail à m’en faire pleurer, d’ailleurs, j’en ai pleuré grave ma mère qui ne se doutait de rien.

Ce n’est pas que je voulais les priver de ce chieur ce plaisir, mais leur confier Diabolos implique je j’aille à Paris EN VOITURE.

Mon cauchemar. Vous le savez bien…

Sinon, je veux bien éventuellement malgré les menaces terroristes, aller à Paris en vélo en train et éventuellement prendre le métro une arme défensive à la main puisqu’aucune de mes filles n’a le bon goût d’habiter à la sortie de la gare Montparnasse (faites des gosses qu’ils disaient…).

Mais avec Diabolos dans sa caisse de voyage qui se prend pour la Castafiore + le bac à litière (avec couvercle) + les croquettes + la litière, prendre le train toute seule m’est impossible (visualisez la mitraillette anti agression NDD !) puisque l’esclavage est interdit louer une personne complaisante pour m’accompagner en portant le plus lourd est hors de prix, aucune bonne âme ne me proposant spontanément de m’accompagner pendant Pékin express le périple.

Donc j’ai craqué et j’ai dis OK, devant le dernier mail émouvant “nous voulons prendre le petit chat en vacances sinon on se suicide à deux“. A mon avis et je le partage, Diabolos n’a pas la moindre idée de ce que peuvent bien être des “vacances”, surtout quand cela débute par 1 H 30 de voyage en voiture, avec un animal de compagnie qui éructe au volant d’une voiture qui pue et qui fait vroum…

Donc j’ai craqué (bis), et il a fallu tout d’abord déterminer quel jour de la semaine je pourrais emmener le chat, “en vacances”.

  • Je tenais en effet à voir ma fille un gros minimum de temps (loupé)
  • Je voulais également voir gendre n° 2 qui est un charmant garçon que j’adore autant que Gendre, sans être effleurée le moins du monde par l’idée que peut-être éventuellement certainement, gendre n° 2 s’en tape grave les baloches de voir sa belle doche (ça rime super bien, je m’applaudis au passage, c’est souvent, je le sais, mais je m’applaudis si je le veux, d’abord).

Delphine m’a donc précisé “mercredi 19 janvier”, date à laquelle je les trouverais tous les deux au garde à vous pour attendre la petite bête ravie d’avoir voyagé en voiture d’arriver chez eux pour des vacances.

Puis elle m’a rappelée en me disant que le jeudi ce serait mieux, parce que du coup, on pourrait se voir avec Pulchérie en plus du reste (chouette !!!).

Puis elle m’a rappelée pour me préciser que le jeudi après midi, elle travaillait, car c’était son après midi de la semaine où elle bosse en plus des WE, et que Pulchérie n’était pas libre (fille ainée vivant limite 20 000 lieues sous les mers qui ne sont pas de la tranquillité).

Le vendredi c’était top pour amener le petit chat, ma personne au passage, voir tout le monde et passer une bonne journée.

Va pour le vendredi !

(La vie n’est qu’un long calvaire).

Posté le 24 janvier '11 par , dans Crise de nerf, Faites des gosses !, Nos grands moments de solitude. Pas de commentaire.

Premier jour de vacances 2010

57520741Je savais que je n’y couperais pas.

Aux courses.

Quand on arrive en vacances faut faire le plein. Normal, sinon on crève de faim.

Surtout mes parents qui gardent un souvenir ému de l’occupation et des privations qui allaient avec. Donc la mission n° 1 est de remplir le frigo et les placards de denrées périssables ou non, mais toutes destinées à être avalées un jour ou l’autre…

Et kicékissikolle ? Bibi et ma mère. Heureusement j’avais fait la connaissance du piège infâme (la grande surface), l’année précédente, donc, pas de mauvaise surprise.

Papa après 800 km en voiture a mal au dos. Je ne vois même pas pourquoi il précise le “après 800 km en voiture”, car il a toujours mal au dos. Limite, il énerve.

Moi aussi d’ailleurs j’ai mal au dos, mais comme j’ai 20 ans de moins que lui, je n’ai plus qu’à la boucler et à le remercier en silence de préférence, des gènes de merde qu’il m’a refilés concernant la colonne verticale.

Maman n’a jamais mal au dos pour aller faire des courses, c’est sa passion perverse (les courses). D’ailleurs je suis là pour :

  • Pousser le caddy en maudissant les grandes surfaces et en disant plein de gros mots
  • Vider le caddy sur le tapis roulant de la caisse en disant toujours plein de gros mots
  • Remettre les rations dans le caddy en la bouclant parce que “je ne t’ai pas élevée comme ça ma chérie”
  • Vider le caddy dans le coffre
  • Vider le coffre dans les cabas
  • Porter les cabas.

Super U c’est bien beau mais il faut aussi aller chez le poissonnier, le marchand de fruits et légumes moins dégueu qu’en région parisienne, prendre du vin directement chez le producteur (tu parles !).

(Me faire ça à moi, qui m’alimente au coup par coup de choses diverses mal équilibrées avec l’aide d’un frigo qui fait la gueule !)

Et tout emmener dans l’appart qui a le bon gout d’être en rez de jardin, c’est toujours des marches de plus en moins à monter.

On peut faire ce qu’on veut, des listes (que généralement moi j’oublie), écouter des recommandations diverses, il manque toujours quelque chose.

Jean Poirotte qui s’occupe généralement de la bouffe, non sans se boutiquer avec sa femme qui n’aime pas les sauces au vin blanc, repère immédiatement tout manquement dans les cabas.

Il manque une gousse d’ail par exemple…

Ce sera pour demain, moi, je vais à la plage à 500 mètres, pour tâter l’eau du pied.

Elle est bonne, ce qui ne sera pas le cas du gratin de courgette qui va manquer d’ail. Mon père va être déshonoré une fois de plus…

Et j’aurais bien tort de ne pas en profiter (de l’eau), car elle ne va pas rester bonne longtemps… Pour l’ail on peut trouver une solution, pas pour la température de la mer.

Car la vie n’est qu’un long calvaire et que les années se suivent et ne se ressemblent pas…

Posté le 29 septembre '10 par , dans Ah ces parents !, Histoire de sorcière. 22 Commentaires.

Haut les mains, ceci est un catnapping !

Mon_animal_de_compagnie

Diabolos a donc été déposé avec siège éjectable confié à Delphine et gendre n° 2 qui n’aime pas les chats (soi-disant).

Aux premières nouvelles prises de ma part, tout se passait bien, et gendre n° 2 trouvait Diabolos “cool”. Lui-même étant cool (quel délicieux garçon), c’était un soulagement pour moi que de savoir qu’il ne dirait pas dans l’avenir “ta mère se démerde avec son chat, je ne veux pas en entendre parler”.

Le temps passant, les nouvelles étaient bonnes, sauf que Delphine a craqué devant Diabolos demandant à aller boire dans la baignoire et à se faire arroser (toute une éducation à refaire). D’ailleurs, leurs amis, copains, copines, trouvaient hilarant de voir un chat aimant l’eau à ce point là.

Diabolos a séduit tous les visiteurs, j’en ai donc conclu qu’il n’allait pas se planquer sous le lit, ne leur laissant à voir que son petit cul…

Bien la peine que je mette un an à lui faire passer ses mauvaises habitudes à boire au robinet et à faire kchitt au plombier venu réparer une fuite de robinet (un robinet qui fuit c’est l’aubaine pour Diabolos).

Rentrant le jeudi 23, j’avais dit à Delphine que je viendrais récupérer le chat le samedi, pour la voir (entre autres). Elle n’avait pas protesté que je pouvais faire l’effort de venir dès le vendredi, et je me suis un peu méfiée, pour une fois décidée à écouter mon intuition.

Préparation psychologique de ma part pour aller à Paris, m’y perdre, et en revenir.

Ne pas oublier le spray miracle pour calmer le monstre Diabolos dans sa caisse de voyage.

Ne pas oublier l’itinéraire scotché dans la voiture (donc, vérifier qu’il n’est pas tombé par terre, parce qu’il y est depuis plus de 3 semaines, en fait depuis que j’ai emmené Diabolos à côté de Nation).

Rester ZEN. Ici radio Londres, RESTER ZEN !

  • Je pars vers midi dis-je à ma progéniture, alors que vu mon exactitude légendaire, il n’y a pas de “vers midi”. Midi c’est midi, et il est inutile de revenir là dessus.
  • Sauf que je ne suis pas ZEN
  • Alors je suis prête à 11 H
  • J’appelle Delphine pour lui dire que finalement je pars à 11 H
  • Je la réveille
  • J’en suis désolée.

MAIS il y a comme un couac à l’autre bout du câble…

  • HEU, avec gendre n° 2, on voudrait bien garder le petit (!) chat encore une semaine… (larmes dans la voix, toute mère craque c’est obligé)
  • Oui, il y a assez de croquettes, et de litière, et tout et tout. On VEUT garder le petit chat encore une semaine.

Que vouliez vous que je dise ?

Je me suis retrouvée con, prête à partir, pour rien, mon cabas pour ramener les petites affaires du chat à la main, l’air très certainement niais à souhait.

Je ne sais pas ce qu’ils vont trouver comme excuse pour la semaine prochaine… Au choix :

  • Allô baban, ben ça tombe bal on a un rhube carabidé et contagieux alors avec ta buqueuse dazale en vrac on s’en voudrait de te contabiner (enfin on reconnait que j’ai la muqueuse nasale en vrac)
  • Allô maman (voix mourante), on a la grippe aviaire, ne vient surtout pas nous sommes en quarantaine. Oui parfaitement, il y a mêmes des flics en combinaison haute sécurité qui nous empêchent de sortir et nous amènent nos médicaments. Sinon ça va, NE T’INQUIETE PAS !
  • Allô maman ? Récupérer le chat ? Tu es folle, c’est l’alerte vigipirate maximum, le quartier est bouclé par les forces de l’ordre ! (la rue Tolain est la cible idéale pour des terroristes)
  • Quel chat ? Ah Diabolos ? J’ai oublié de te le dire : il est mort…

Cela sent le catnapping à plein nez et donc, Diabolos est vraiment cool et gendre n° 2 finalement, aime les chats…

Enfin, le mien en tous cas… Petit pèèèère, enfin quelqu’un qui reconnait ses mérites…

La vie n’est qu’un long calvaire.

Posté le 26 septembre '10 par , dans Faites des gosses !, Histoire de sorcière. 44 Commentaires.

L'organisation des vacances…

planning-copierPour moi les vacances, c’est justement : aucune organisation, ce qui ne me change pas de ma vie en général, surtout quand je suis au chômage (on le saura !).

Sinon dans le boulot, je suis super organisée, ceci expliquant ma non organisation chez moi…

Je devrais partir avec ma soeur, celle gardant Diabolos (miss vésicule), qui a des vacances la même philosophie que moi. Pas de règles ni d’horaires.

Mais là, je partais avec mes parents dont la vie est réglée comme du papier à musique, et qui ont oublié les vacances d’antan, quand on mangeait à 13 H 30 après retour d’une promenade à cheval et que l’on dinait à pas d’heure…

Et les amis qui leur prêtent l’appartement tous les mois de septembre, étaient également à la Grande Motte, en travaux dans un studio qu’ils comptent louer, à charge pour mes parents d’assurer les repas du midi et du soir pour eux, leur cuisine n’étant pas faite.

Les questions existentielles principales étaient : qu’est-ce qu’on mange ce midi, qu’est-ce qu’on mange ce soir, que prévoir pour demain midi ? C’est le genre de questions que je me suis trop posée quand j’avais charge d’âmes, l’inspiration me manquait. Ce n’était pas trop grave, mes parents en avaient eux, de l’inspiration, pour des plats simples qui demandent 2 H de préparation…

Personne n’était du genre à faire comme moi : aller terminer le dernier yahourt dans le frigo en se disant qu’il serait bien temps d’aller faire le ravitaillement demain.

Fort heureusement mon père cuisine très bien, ma mère aussi, et j’étais quasi de trop dans la cuisine. A moi donc la joie de mettre la table (verres à vin + verre à eau) et de la débarrasser avec de l’aide tout de même, et à moi l’interdiction formelle de mettre quoi que ce soit dans le lave vaisselle (à 51 ans, on ne maîtrise pas du tout l’engin).

Donc c’était :

  • Courses le matin (berk), ou ménage si papa accompagnait Mrs Bibelot (encore pire, je ne fais jamais mon ménage tous les jours, et je suis une sorcière qui déteste passer le balais)
  • Pour moi, mise en place du petit salon de jardin (en tissu) et rangement du même le soir en cas de pluie la nuit
  • Repas un peu trop copieux
  • Sieste de début d’après midi pour les 4 anciens, ce qui m’a permis de lire un nombre impressionnant de livres
  • Plage quand le temps s’y prêtait (deux jours de perdus la première semaine)
  • Préparation du repas du soir
  • Eventuellement promenade le long de la plage après le dîner

D’un autre côté, j’étais totalement déconnectée de ma vie “ordinaire”, et même pas que j’avais envie d’aller jeter un oeil sur internet d’un cyber café, comme quoi…

J’allais me pieuter avec un livre vers 21 H 30, que si Diabolos avait été là, il aurait appelé le SAMU.  Pour éteindre sagement vers minuit en me demandant qui pouvait bien être le tueur (dans le livre) ou si le prince charmant l’était bien (toujours dans le livre), et pour me lever entre 9 et 10 H (suivant si je devais aller en courses ou faire le ménage).

Mais bon, c’était les vacances et pour la première fois depuis des mois, la boule me coinçant le sternum avait presque totalement disparu.

Il m’en restait un petit bout tout de même, consacré à ma soeur…

Sinon, aujourd’hui j’suis à Paris, priez pour moi mes frères…

Posté le 25 septembre '09 par , dans Histoire de sorcière. Pas de commentaire.