Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Un petit moment de détente…

femme-au-telephone-3Il en faut peut parfois pour agrémenter une journée.

Ce qui est arrivé le jour où maman a reçu sa déclaration de revenus pré-remplie, qu’elle m’a aussitôt de demander de vérifier car elle trouvait qu’ON lui déclarait beaucoup.

Je m’étais occupée intégralement de tous les papiers après la mort de papa, (sinon elle ne toucherait rien) et je lui avais calculé une pension de réversion assez basse, préférant toujours être pessimiste. Une fois tous les documents à jour, j’étais rentrée chez moi en août 2015. (Lire la suite…)

Posté le 10 avril '17 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Dans la série Diabolique. Pas de commentaire.

Le deuil et la paperasse… (1)

Bras cassés copierDans les sociétés primitives (chez les SAUVAGES en gros), en ce qui concerne le deuil, tout est clair. Vous avez le droit de vous recouvrir la tête de cendres, de vous rouler par terre en hurlant et de ne plus rien faire (liste non exhaustive). Quelqu’un viendra toujours vous apporter à manger et s’occuper de vos enfants et de votre maison (si c’est nécessaire), en attendant que cela passe. Car on sait bien qu’un beau jour vous émergerez de l’abîme pour vous remettre à vivre normalement. ON tolérera même que vous ayez des hauts et des bas. J’hallucine, pourquoi ne les avons nous pas tous exterminés (les SAUVAGES). (Lire la suite…)

Posté le 1 décembre '15 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de gueule, On se fout de notre gueule !!!. 7 Commentaires.

Des nouvelles du front… (4)

Heureusement qu’il n’y a pas une chronique à faire tous les jours…

Sur la photo, c’est toujours moi :-) (évidemment…)

  • Le genou de papa va mieux du coup, il ne peut pas plus nous faire le coup de “je ne veux pas aller à la Grande Motte en septembre, ça me rappellerait de trop mauvais souvenirs (et un coup de béquille dans le genou à la maison, cela sera un bon souvenir ?)
  • J’ai fait les comptes du peu d’avantages que j’ai perdus lors du quinquennat du petit Nicolas…  Je vous passe les détails. (mais j’y reviendrai…) et comme je n’ai pas de couilles, je m’en bouffe les poings…
  • L’hôtel des impôts n’est pas responsable du fait que mon facteur soit incapable de me délivrer mes courriers, sauf quand je pointe du doigt l’absence d’une adresse exacte… Ce qui mobilise la chef, l’archi chef, et le reste…
  • Quand je prononce le nom du “médiateur des impôts” tout le monde devient livide. J’ai hâte le le rencontrer. Il doit être bien ce mec là…
  • Je suis prisonnière d’un cercle infernal administration/administration/administration… Je vous raconterai… (5 posts au moins)
  • Sinon, RAS sauf que j’ai mal à la hanche gauche et que pour aller au muguet, c’est pas top !

Ah, si, j’irai voter dimanche. Je ne suis pas du genre (coucou Pulchérie rapport à une engueulade mémorable) à me dire que ce n’est pas la peine que je me déplace, vu les statistiques…

Les statistiques je m’en torche royal et je m’en bats les ovaires, en souvenir de mes ancêtres qui sont morts pour avoir le droit de vote. En souvenir de mes grand-mères qui ont voté pour la première fois en 1945, alors que leurs hommes, privés de ce droit de vote pendant toute l’occupation, ne délogeaient pas plus qu’elles de la file d’attente.

En bref : la vie n’est qu’un long calvaire….

Mais ce n’est pas une raison pour ne pas aller voter. On sent bien l’intox sur ce coup là, mais il est réel que j’ai été élevée au son de “voter est un DEVOIR”

Et un hommage à nos ancêtres….

Ne jamais se dire que c’est plié, torché, et que l’on peut se passer de nous…

Posté le 5 mai '12 par , dans Des nouvelles du front. Pas de commentaire.

Ce qu'il ne faut pas me dire…

57520741Je suppose que vous êtes comme moi, il y a des choses qui vous hérissent le poil immédiatement…

Il y a des choses que je ne veux pas entendre…

Qui m’énervent… Qui m’exaspèrent. Cela peut venir de personnes très proches, de l’administration, de n’importe qui aussi…

Mes filles :

  • Maman ne t’inquiète pas ! je vais juste faire de la spéléologie dans les catacombes, du saut à l’élastique, faire du vélo dans Paris, ne rien rayer, en rajouter…
    Cela signifie que j’aurais des raisons de m’inquiéter. Ce simple préambule est inquiétant en lui-même…
  • Maman… Ah non, ce n’est pas pour cela que je t’appelle…
    J’ai laissé un message la veille, en précisant “rappelle moi, mais rien d’urgent”. En réalité elle ne me rappelle pas. Elle appelle tout simplement. Pour prendre des nouvelles ou me demander quelque chose.
    Quand je précise “ah tu me rappelles suite à mon message”, elles pourraient avoir l’hypocrisie de prétendre que oui, les pieux mensonges n’ont jamais tué personne.
  • Pulchérie/Delphine m’a fait gnagnagna, je ne veux plus en entendre parler gnagnagna, ne tente surtout pas d’arranger les choses.
    Surtout pas. Ne jamais se mêler des engueulades des deux soeurs, sinon elles vont se retourner contre moi, le même jour, s’étant réconciliées sur mon dos. Quand je ne serai plus de ce monde, je ne sais pas sur le dos de qui elles se réconcilieront, mais je lui présente toutes mes condoléances.
  • “Maman, je vais avoir un an de plus, je suis vieilllllllle !’
    Et moi donc… Je ne compatis même pas…
  • Mais maman, tu n’es pas vieille, tu n’as que 53 ans (mais elle, bientôt 30 c’est le drame…) (j’appelle cela le comble de la mauvaise foi !)

Mes parents

  • Faut que je te quitte ma chérie, je vais chercher ton père à l’hôpital, où il s’est fait opérer de la cataracte.
    Je sais bien que c’est une opération bénigne, mais j’aurais aimé savoir qu’il avait une cataracte et une opération en vue…
  • Ton père ne se sent vraiment pas bien, je termine de déjeuner et je l’emmène aux urgences.
    Non tu ne finis pas de déjeuner, pour l’emmener aux urgences après, j’arrive et j’appelle le SAMU…
  • Quand je serai mort vous ferez ce que vous voudrez, je n’ai pas d’exigences particulières, vous pouvez me foutre dans un sac poubelle, je m’en fous complètement (mon père il y a quelques années).
    Alors, les sacs poubelles de la bonne taille sont introuvables, la récupération ne sera pas d’accord, et on fera effectivement ce que l’on voudra (puisque tu nous le dis) mais on ne terminera pas au tribunal pour avoir mis ton corps aux ordures dans la joie et la bonne humeur…
  • Tu pourrais être plus sympa avec X/Y, on sait bien qu’il/elle est insupportable mais ce n’est pas de sa faute.
    Ce n’est pas de la mienne non plus.

N’importe qui :

  • Bon, bah maintenant que tu es au courant, tu ne le dis à personne !

Le téléphone :

  • Votre attente est estimée à moins de 70 minutes BIP !
  • Ne quittez pas, nous allons donner suite à votre appel (un jour)
  • Appuyez sur la touche dièse de votre téléphone, puis sur la touche étoile
  • Tous nos conseillers étant en ligne, nous vous prions de rappeler ultérieurement
  • Nos services sont ouverts de 8 H à 12 H et de 14 H à 18 H (il est 15 H 30)
  • Pour gnagnagna, faites le 1, pour gnagnagna faites le 2, pour gnagnagna faites le 3, pour revenir au menu principal faites le 4, sinon, veuillez patienter, un de nos agents va répondre à votre appel
  • CLIC ! BIP BIP BIP…

Les impôts :

  • Je constate effectivement qu’il y a un problème avec votre nom, je rectifie cela immédiatement
  • Je constate effectivement qu’il y a un problème avec votre adresse, je rectifie cela immédiatement (en me redonnant un mauvais nom)
  • Je constate effectivement qu’il y a un problème avec votre nom et votre adresse, je rectifie cela immédiatement
  • Je constate que ma collègue en charge de votre dossier, est en réunion
  • (5 ans que cela dure…)

La vie n’est qu’un long calvaire…

Posté le 17 août '11 par , dans Crise de nerf. 19 Commentaires.