Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

'Modèles de lettres'

Lettre à Monsieur le Maire

53329374Lettre adressé au maire de ma commune, suite à des travaux totalement injustifiés et coûtant la peau des fesses dont la finalité a déclenché en moi une irritation certaine… (mais tout le monde sait bien que je suis une hystérique facilement énervée, sauf que là je ne suis pas la seule)

“Monsieur le Maire,

Ce n’est pas sans appréhension que j’ai constaté au cours du mois de juin 2010 qu’étaient entrepris des travaux dans le boulevard (n’ayons pas peur des mots) du Connard qui pète, avec la mention “zone de test”.

Zone de test : mon cul : quand l’armée est en marche ce n’est pas pour faire marche arrière même si le général hiver arrive droit devant (je m’égare)

Le boulevard du Connard qui pète est déjà amplement pourvu de ralentisseurs divers, dont la vision horrifie les amortisseurs juste sortis d’usine. Que dire de la réaction des amortisseurs qui ne sont plus de prime jeunesse.

Donc, force a été de constater au fil du temps, que les travaux avaient pour but de mettre en place des chicanes et d’autres ralentisseurs, appelés jadis “gendarmes couchés”.

Enfin, l’explication des 125 % d’augmentation de la taxe d’habitation reçue en 2009 et dont la réception avait déclenché quelques crises cardiaques, nous était donnée : c’était une augmentation préventive, aux fins sordides de faire des travaux inutiles mais ce fait ne vous dérange pas, car le maire qui ne fait pas de travaux injustifiés est sans doute un imbécile.

“Justifiés” par contre, pourrait concerner les logements sociaux qui ne sont jamais remis en état et restent donc vacants. En effet, personne ne peut voir que des travaux ont été faits, justifiés par l’état des appartements, mais tout le monde peut constater que sans doute, beaucoup de maires ont des actions dans les entreprises fabriquant des amortisseurs.

C’est mon avis, et je le partage entièrement.

Le résultat de la zone de test a donc donné 2 jardinières destinées à faire chicanes, l’installation de 2 panneaux pour les signaler, et la mise en place de nouveaux amortisseurs sur les anciens, avec 2 panneaux indiquant la vitesse limite à 30 km/h mais pas les amortisseurs qui ne sont toujours pas peints en blanc pour être bien visibles.

Là je suis restée perplexe, car je défie n’importe quel conducteur ou même cycliste, de passer à 30 km/h sur ces ralentisseurs (non signalés) qui nécessitent un arrêt, puis un redémarrage en douceur pour ne pas vexer les gendarmes couchés (et les amortisseurs).

Je me demande vraiment pourquoi, vous n’avez pas songé à allier des techniques anciennes avec le bonheur du progrès moderne.

Par exemple, vous pouviez faire creuser un fossé à remplir d’eau (baptisé jadis : douves), mettre en place une herse et un pont levis, le tout allié avec un détecteur de vitesse.

C’est fou ce que j’ai l’imagination qui galope quand il s’agit de faire n’importe quoi !

Herse et ponts levis ont fait leurs preuves pendant des siècles.

On dépasse les 30 km/H ? Qu’à cela ne tienne : le détecteur moucharde. Le pont levis se soulève soudain, en face une herse descend brutalement pour éviter aux non coupables de tomber dans le fossé brusquement dégagé.

Dans l’autre sens, un autre détecteur de vitesse déclenche la tombée brutale de la herse et la levée du pont levis. Il faut juste bien régler la relation détecteur de vitesse avec le reste, pour éviter au fossé de se transformer en cimetière et à la herse de couper des voitures en deux, faisant au passage des morts inutiles (sauf s’il s’agit de retraités, cela sera toujours cela de gagné pour les caisses de retraites).

Enfantin à notre époque…

Ci-joint un croquis destiné à vous faire comprendre le fonctionnement d’un vrai ralentisseur, incontournable celui-là.

Cette technique très sûre vous assurerait de plus une célébrité à ne pas négliger vu vos ambitions politiques, et assurerait à votre bourgade de nombreuses visites de touristes venus contempler le ralentisseur du siècle. Vos administrés commerçants vous seraient de plus à jamais reconnaissants.

Je pense que vous pouvez envisager cette solution, dans la mesure où il va bien vous falloir vous résigner à faire détruire les ralentisseurs excédentaires et non conformes,  et revoir la visibilité des jardinières faisant office de chicanes-qui-rayent-les-honnêtes-véhicules, ceci aux frais du contribuable.

Qui sera ravi à réception de la taxe d’habitation qui tarde, de constater avec terreur qu’une nouvelle augmentation lui incombe, ceci sans doute par la faute des plantes mises en place dans les jardinières/chicanes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma consternation attristée.

PS : ci-joint la facture relative au changement de deux amortisseurs, rendu obligatoire par mon premier passage à 30 km/H sur les ralentisseurs non signalés (j’ai eu la surprise de ma vie et eux donc !). La non signalisation de ces derniers, et leur absence de conformité vous incombant (pas de bol).

PPS : ci-joint également les attestations de deux témoins concernant le non signalement des ralentisseurs et leur hauteur inhabituelle. Théoriquement vous avez dû recevoir leurs factures également.

PPPS : c’est juste une suggestion, mais nous serions nombreux à être heureux de vous voir partir cultiver de l’artichaut dans le Larzac, alors surtout, ne vous privez pas.

PPPPS : inutile de nous dire “vox populi, vox dei”. Si l’on votait pour un programme à respecter et non pas pour un connard, cela se saurait !

Il ne m’a pas répondu, c’est un rat (mais la facture du monsieur qui a pété ses amortisseurs de voiture neuve sur les ralentisseurs, a été remboursée par la mairie, et cékikipaye ?)

LA VIE N’EST QU’UN LONG CALVAIRE !!!

Posté le 8 octobre '10 par , dans Modèles de lettres. Pas de commentaire.