Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La chance…

6222-000049C’est le truc à m’engueuler avec Pulchérie à mort : le sujet de la chance.

Pour certains, la chance n’est pas un facteur (pour elle donc, qui rejoint l’héroïne du film “Abyss”). Pour moi, si. Peut-être parce que je suis une malchanceuse assez chronique et que papa me disait depuis mes 30 ans “ma pauvre puce, tu es née sous une mauvaise étoile”, alors que celle qui n’est pas comme les autres n’a pas vraiment été vernie, bien pire que moi.

Je dois reconnaître en toute honnêteté que ma malchance ne va pas jusqu’au plus grave, mais on me dit souvent “oh bah, il a fallu que cela tombe sur toi, C’EST TOUT TOI ! ”

(Lire la suite…)

Posté le 31 janvier '18 par , dans Coup de gueule, Je m'insurge. 6 Commentaires.

Le manque de bol c'est…

ma_sorci_re_bien_aim_e_23

Nouvelle rediffusion, y’a pas qu’à la TV…

Le manque de bol c’est une série de petits tracas, de petites tuiles, de petits trucs qui nous pourrissent la vie.

On en rit parfois mais longtemps APRES. Parfois on n’en rit jamais.

La liste n’est pas exhaustive, vous pouvez m’aider ! Et je précise une fois de plus qu’il ne s’agit pas spécialement de moi…

  • Avoir les yeux caca d’oie dans une famille où tout le monde épate en bleu des mers du sud
  • Etre blonde de partout sauf des jambes
  • Avoir un dégoût prononcé et naturel pour tout ce qui est légumes, surtout verts
  • Prendre un kilo rien qu’en lisant la carte du restaurant
  • Avoir les cheveux de tante Hortense et les oreilles de l’oncle Jules et non pas le contraire qui fait si joli sur notre soeur
  • Epouser Charles Edouard
  • Avoir un col qui refuse de s’ouvrir pendant l’accouchement et de se refermer après l’accouchement
  • Se faire arrêter par les flics le jour où exceptionnellement on conduisait les enfants à l’école en nuisette sous un vague imper…
  • Avoir des poils qui ne supportent pas de se faire arracher. Un poil = un bouton, deux poils = un abcès
  • Faire une allergie monstrueuse au sperme de Hubert Louis qu’on compte bien épouser quand on aura quitté Charles Edouard
  • Voir cette salope de Sophie débouler avec la robe que l’on comptait s’acheter en sortant du bureau ce soir
  • Voir cette magnifique robe qui nous a coûté si cher, en solde – 50 % le lendemain, et il y a toujours notre taille
  • Sentir que ce parfum qui nous plaisait tant vire à l’anti-moustique sur nous passé 2 heures, sans éloigner les moustiques
  • Se mettre à puer des pieds au moindre stress et contaminer les chaussures qui restent irrécupérables
  • Faire vivre le pharmacien du secteur avec nos produits anti pieds qui puent…
  • Crever sous la pluie après avoir assassiné Charles Edouard avec le cric, et dissimulé l’arme du crime dans le puit de tante Hortense
  • Se remarier
  • Etre la clef de voute du cabinet de son médecin
  • Avoir une pustule qui pousse le matin du jour où l’on a un super rancard le soir
  • Faire tous les effets secondaires avec une préférence pour les “dans de rares cas”, à tous les médicaments
  • Attraper des amibes à Deauville
  • Attirer les moustiques. TOUS LES MOUSTIQUES DU SECTEUR et donc servir d’anti-moustiques à nos proches qui ne risquent pas de nous perdre : on est sous le nuage de sales bêtes.
  • Avoir un ticket avec le plombier qui nous colle donc une future panne dès qu’il intervient
  • Emménager dans une résidence qui ne comporte que des vieux, avec deux adolescents dont la chaîne stéréo déclenche une émeute le deuxième jour alors que les cartons ne sont pas tous vidés
  • Rencontrer l’homme sublime et tout et tout, et découvrir qu’il est homosexuel
  • Ne JAMAIS bronzer. Brûler OUI (en 10 minutes), mais brunir JAMAIS
  • Perdre subitement ses cheveux pendant que les poils superflus prennent une vigueur nouvelle
  • Avoir l’élastique du slip qui cède pendant que l’on rentre dignement dans un restaurant
  • Avoir le cheveux raide raide raide, tellement raide qu’en les remontant un peu et en les coinçant avec une barette on s’orne forcément d’un palmier
  • Se précipiter dans la mer (enfinnnnnn !!!!) et atterrir sur un tas d’oursins
  • Avaler la seule huitre décédée bien avant son ouverture
  • Poser le pied sur une vive en reprenant pied après un délicieux bain
  • Etre maudite du fisc qui ne se rappelle jamais de notre adresse complète, de notre nouveau nom, combien on a d’enfants, ou se trompe sur nos revenus à son avantage (bien sûr)
  • Avoir un frère ou une soeur à qui tout réussit alors qu’on loupe tout
  • Ne pas supporter les transports en commun et avoir deux filles résolument parisiennes
  • Avoir plusieurs phobies
  • Récupérer à la SPA un chat paranoïaque et hystérique passé les premiers jours d’adaptation
  • Découvrir d’ailleurs avec lui qu’on est aussi allergique à son poil alors que le chat d’avant passait très bien
  • Faire une allergie également aux préservatifs, aux spermicides et autres…
  • Arrêter systématiquement toutes les montres
  • Etre antipathique sans savoir pourquoi, au concierge de l’immeuble
  • Avoir une voiture qui fait “pif blong blang” alors qu’on se rend à un entretien d’embauche
  • Avoir un patron caractériel
  • Se complaire tranquillement chez soi, avec une voisine qui s’ennuie, s’imagine qu’on s’ennuie également et vient donc nous tailler une bavette

ET J’EN PASSE !!!!! A VOUS !!!

Posté le 30 juillet '08 par , dans Dans la série Diabolique. Pas de commentaire.