Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

La fugueuse…

Fille_fugant_3248261Tous les enfants ne décident pas de fuguer un jour, comme Pulchérie qui détestait les réflexions oiseuses, pour elle (ICI), mais certains décident un beau jour de sauter le pas…

J’avais une copine de classe en CM1 et CM2, qui était passée reine dans l’art de la fugue annoncée. Martyrisée par sa mère et sa grande soeur, elle prenait la décision, 2 fois par semaine, de se sauver en emportant quelques provisions (un quart de pomme et de la flotte sans doute), et de se planquer dans la cave pour bien profiter de l’animation que son départ ne manquerait pas de créer. Le top pour elle était de monter l’escalier à pas de loup, d’écouter à la porte “si j’entends ma mère pleurer, je frappe, sinon je redescends à la cave”. Elle s’y voyait déjà…

Quand j’ai redoublé ma cinquième et que nous nous sommes retrouvées, elle ne parlait plus de fuguer, et d’ailleurs, déclarait que sa mère était charmante…

BREF.

Il faut que cela tombe sur moi évidemment, puisque je suis oisive et grassement payée par l’Etat à ne rien faire. Cela implique que j’ai des horaires un peu n’importe comment, que je pars et reviens chez moi à des heures pas forcément régulières. En bref que je me trimballe dans la résidence, comme une retraitée que je ne suis pas (avec un peu plus de vivacité qu’un retraité j’espère).

Comme aujourd’hui. Où j’ai un peu tardé à rentrer, après diverses tergiversations avec mes parents qui fêteront leurs 55 ans de mariage demain (après deux divorces, ça me laisse rêveuse). Je vais donc les emmener au restaurant et retourner les chercher après le pousse café, je peux bien faire ça pour eux… Le temps que nous discutions, je suis rentrée chez moi plus tard que prévu…

Je passe devant un petit square avant de faire un petit tour de rondpoint pour me garer à MA place. Il y a 3 immeubles, et le reste de la résidence, est composé de pavillons, une soixantaine en gros…

Je vois fugitivement une tête blonde dans le square, se baisser à mon passage. Je me gare, je suis sur le point d’oublier, mais je me demande finalement ce que fait un gosse dans le square puisque normalement il y a école.

Du coup, je vais jeter un coup d’oeil.

Il y a bien une petite fille, 6 ou 7 ans, assise sur un banc, à regarder les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle, d’un oeil morne, en triturant une boucle blonde. Pas d’adulte à l’horizon… Ni dans le square, ni dans la rue.

Je vais peut-être me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais je rentre dans le square. L’ange blond me regarde d’un sale oeil.

  • “Qu’est-ce que tu fais ici toute seule ? Tu n’as pas école ?
  • Je n’ai pas le droit de parler à des inconnus, même à des dames qui pourraient me vendre à des méchants messieurs.
  • C’est bien, elle a retenu la leçon. Lui extorquer des aveux risque d’être difficile.
  • “Tes parents savent que tu es là ?
  • “Je n’ai plus de parents, je les déteste. J’attends Fleur qui va m’apporter mon goûter
  • “Qui est Fleur ?
  • “Ma meilleure amie, je l’ai appelée sur son portable, mais je n’ai pas le droit de parler à des inconnus, même des dames qui pourraient me vendre à des méchants messieurs.
  • Je pose mon cul sur le banc (glacé) à côté d’elle, et elle fait un saut de carpe pour aller se poser sur la première marche du toboggan. Je ne suis pas prête de lui mettre la main dessus.
  • Je suis tout de même ennuyée, cette gosse n’a rien à faire là, toute seule, et de quoi est-ce que je me mêle ?
  • “Tu es fâchée avec tes parents ?
  • “Oui. Ils veulent m’emmener chez le médecin parce que je suis malade, il va me faire faire une prise de sang j’en suis sure, alors je suis partie, mais  je n’ai pas le droit de parler à des inconnus, même des dames qui pourraient me vendre à des méchants messieurs.
  • “Il y a longtemps que tu es partie ?
  • “Oh OUI ! AU MOINS DEUX HEURES (Il est 16 H) mais je n’ai pas le droit de parler à des inconnus, même des dames qui pourraient me vendre à des méchants messieurs.
  • Une fugueuse. C’est une fugueuse qui n’est pas à l’école parce qu’elle doit aller chez le médecin. D’un autre côté elle n’a pas l’air bien malade. Encore que, les yeux sont un peu battus, elle doit avoir de la fièvre.
  • Si je lui pose la main sur le front pour vérifier, elle va hurler “au secours, une vilaine bonne femme m’enlève”, et je ne serai pas dans la merde quand tous les résidents oisifs du secteur vont se pointer dans le square.
  • “Tes parents se sont surement aperçus que tu es partie, ils doivent te chercher partout !
  • “Papa est au travail, maman regardait la télévision, je suis sortie par la fenêtre, mais je n’ai pas le droit de parler à des inconnus, même des dames qui pourraient me vendre à des méchants messieurs.
  • Indice : elle habite un des pavillons sans étages, et a donc sa chambre à hauteur du jardinet… Les parents ne sont jamais assez prudents. La chambre du trésor adoré doit forcément être blindée avec barreaux aux fenêtres, ou munie d’une alarme…
  • Ou alors c’est une acrobate et elle est descendue du 1er étage. Les gosses sont capables de tout (je sais de quoi je parle…)
  • L’idéal serait que je prenne la fugueuse par la main (essayer juste pour voir me semble risqué) et d’aller sonner à tous les pavillons… pour la restituer à la mère qui va forcément à un moment ou un autre, constater que sa gamine est partie.
  • Je me dégonfle, je dégaine mon portable et j’appelle le 18.
  • Les pompiers me signalent que la police c’est le 17
  • Je fais le 17
  • Que je garde la gamine sous les yeux (ça va être simple, je le sens), ils arrivent.
  • Il est 16 H 20 quand ils arrivent. Ils sont 2, et me demandent de rester pour que la gamine soit en confiance avec eux.
  • C’est cela, et le père Noël existe…
  • Parce que la gamine se met à geindre que je suis une méchante bonne femme et qu’ils sont de faux flics.
  • Personne ne leur a signalé qu’une gosse avait disparu.
  • Il faut bien se fâcher un peu, mais la gamine refuse de dire son nom, son prénom, son adresse, d’ailleurs, elle attend Fleur et le goûter, pour la nuit, elle verra bien où elle va la passer
  • “Au poste” lui répond un flic qui est visiblement agacé “jusqu’à ce que tes parents nous signalent ta disparition”
  • Le deuxième lui demande de lui passer son portable pour qu’il vérifie s’il n’a pas de GPS qui permettrait à un vraiment méchant monsieur, de la localiser (on fait ce qu’on peut parfois, et il y a de pieux mensonges).
  • La gamine hésite, et donne le portable. Elle a effectivement téléphoné il y a une heure, sans doute à Fleur, et n’est pas partie depuis si longtemps que ça. Sa mère la croit sans doute en train de dormir (cette innocente) et alertera la police d’ici peu.
  • Enfin non, parce que le numéro des parents est bien dans le registre du portable, et les flics appellent une pauvre femme qui tombe de l’armoire.
  • Oui elle a bien une fille, blonde, aux cheveux bouclés, mais elle est patraque et fait la sieste depuis 14 H environ (c’est cela…). Oui elle a bien un manteau rouge vif, elle rêve assurément, et va de ce pas, vérifier que le trésor adoré dort bien (et moi je suis le pape et j’attends ma soeur)…
  • Ah bah non…
  • 45 secondes plus tard, déboule une femme affolée. Le pavillon est à 50 mètres du square, effectivement la fenêtre de la chambre d’amis en bas est restée ouverte. La mère n’a rien entendu, elle s’en veut à mort.
  • La gamine nous foudroie du regard (surtout moi), et est restituée à sa génitrice en larmes “une fugue, à son âge, mais qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête ?” (ne cherchez pas madame, vous expiez des crimes horribles commis dans une vie antérieure, et cela ne fait que commencer).

Elle me remercie chaleureusement, et part avec les flics (qui doivent y aller de leur petit rapport), et la gamine qui braille qu’elle va se re-sauver, car aller chez le médecin, c’est hors de question…

Le fait qu’il ne soit pas question de prise de sang ne la rassure pas (si vous voulez mon avis, elle est en pleine forme, juste un peu enchifrenée…).

C’est en me posant chez moi que j’ai réalisé que si cela se trouve, personne n’aura pensé à Fleur, qui va attendre peut-être dans le square avec le goûter destiné à sa copine, et que l’on va peut-être donc, chercher cette gosse partout d’ici quelques heures, à moins que la nuit tombant tôt ne fasse sortir le loup du bois que la dite Fleur va finir par rentrer chez elle dare dare, la peur au ventre.

Espérons que les flics et la maman auront fait leur boulot et alerté les parents de Fleur.

Je présente mes sincères sentiments aux parents des deux gredines qui ne sont qu’en CP (d’après ce que j’ai pu comprendre).  Donc, avec ou sans portable, elles ont encore tout le temps de leur en faire voir de toutes les couleurs.

La vie n’est qu’un long calvaire.

Posté le 10 décembre '12 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Faites des gosses !.
Tags : , , , ,

22 commentaires »

Comment par kastafior
2012-12-10 21:58:20

un portable en CP???
mais où va le monde??? (ici radiocetaitmieuxautrefois….)
en tout cas, vous avez bien réagit!

Comment par Calpurnia
2012-12-11 12:14:24

Je me serais fait la même réflexion que toi, si je n’avais entendu il y a une dizaine de jours, deux dames discuter de l’opportunité d’acheter ou non un portable à leurs rejetons dans les mêmes âges, sous prétexte que “cela serait une motivation supplémentaire pour apprendre à lire”.
Bah oui, parce que lire un livre tout bête cela ne suffit pas…

 
 
Comment par Nita
2012-12-10 23:06:27

c’est exactement ce que j’ai pensé, un portable en CP, on rêve !

Moi aussi, je fuguais beaucoup, à cet âge. Dès que je me disputais avec mon petit grand frère, toutes les deux semaines, donc. Je laissais de déchirantes (par leur orteaugraffe) lettres d’adieu dans toute la maison, et je quittais le jardin à pas trèèèèèès lents, pour que mon Papa à moi puisse me retrouver (quel fin limier, quel héros), pas ma Maman, qui avait donné raison à mon affreux tortionnaire, c’te marâtre !

La pauvre, c’est toujours elle qui devait arbitrer nos querelles (quand elle ME donnait raison, mon frère ne fuguait pas, il allait bouder dasn sa chambre).

Comment par Calpurnia
2012-12-11 12:15:48

J’adore ce style de fugue “à pas trèèèèèè lents”, et le coup du fin limier.
L’arbitrage des querelles entre les deux filles, j’ai largement donné (et cela peut durer bien au delà des 18 ans) : j’avais toujours tort, ce qui les réconciliait immédiatement… sur mon dos…

 
 
Comment par Magalie
2012-12-11 11:47:59

Précoce cette petite, ça promet…
Quand j’étais pionne j’ai croisé deux élèves de 6e un après midi dans un centre commercial. Je connaissais tous les emplois du temps et j’avais géré les absences le matin. j’ai appelé le collège… Elles avaient décidé de ne pas rentrer chez elles le soir. Elles m’en ont voulu pendant trèèèèès longtemps.

Comment par Calpurnia
2012-12-11 12:17:00

En 6ème dans un centre commercial, ce n’est pas mal non plus.
Dur de découvrir qu’il y aura forcément quelqu’un pour nous remarquer là où ne nous devrions pas être…
Si ce n’avait été toi, cela aurait été un voisin…

 
 
Comment par Cathy
2012-12-11 15:51:47

Une môme en CP munie d’un portable (no comment )……. Tu as sacrément bien réagis, j’imagine la tête de la mère qui pensait que son enfant malade dormait dans sa chambre.
Quand au téléphone portable comme motivation “supplémentaire” pour apprendre lire (Oo) c’est généralement le fait de parents qui ne lisent pas eux-mêmes tu ne penses pas?

Comment par Calpurnia
2012-12-11 17:52:11

Je suis tout à fait d’accord avec toi. Encore un portable pour appeler l’enfant et se rassurer soi-même… Je ne sais pas…
CP cela me parait tôt tout de même. Ma nièce n’a eu le sien qu’à 12 ans…

 
 
Comment par Louisianne
2012-12-11 17:12:12

Voilà les inconvénients de la prévention ! Même les gentilles dames sont louches !
Heureusement elle n’est pas allée bien loin la petite ! Il y a de grandes chances pour qu’elle soit rentrée toute seule à cause du froid, mais elle aurait pu aussi tomber sur un vilain monsieur !
Faites des gosses, tiens !

Comment par Calpurnia
2012-12-11 17:53:38

Je ne pouvais pas la laisser dans son square de toutes manières.Un gosse qui traîne, seul, ça m’interpelle toujours…
Vu la tête de la mère je pense que des dispositions seront prises pour que la gamine ne puisse plus se barrer comme ça, au lieu de faire la sieste.
Comme tu le dis si bien : faites des gosses !

 
 
Comment par enthara
2012-12-12 15:09:58

C’est bien gentil de se méfier des gentilles dames, mais un vrai prédateur n’aurait eu qu’à la mettre sous son bras, la fourrer dans une voiture en enclenchant la fameuse sécurité enfant ( que je déteste… en cas d’accident, tout le monde risque de se retrouver enfermer à l’intérieur de la voiture ) et à quitter les lieux…

Pareil, je trouve qu’un portable au CP, c’est vraiment trop tôt ( même s’il faut reconnaître que cela s’est révélé utile ici ).

Pour ma part, je fuyais par la fenêtre de la salle de bain ( rez-de-chaussée ) et je coupais à travers champ pour aller chez mes plus proches voisins qui avaient des enfants d’à peu près le même âge.

Dès que je vois un enfant, dans la rue ou dans un magasin, je cherche automatiquement l’adulte “responsable” du bambin qui se trouve parfois fort loin et ne s’est même pas aperçu que sa progéniture s’est dangereusement éloignée. Avec les tous petits qui sont intéressés par tout ce qui les entoure et gambadent avec entrain dès qu’ils savent aligner deux pas, ça arrive très vite.
J’ai parfois envie de secouer les parents tellement il me semble facile d’attraper le gamin par la main et de l’emmener sans qu’ils s’en rendent compte…

Comment par Calpurnia
2012-12-12 17:39:04

Tiens, une autre fugueuse :-)
Portable au CP tout le monde est d’accord : pas besoin de savoir lire : tout était programmé avec un chiffre à taper.
Quand je me rappelle de mon neveu (15 ans maintenant), qui à 4 ans était tout à fait capable de programmer le magnétoscope tout seul, pas étonnant que la gamine sache se servir de son engin.
Et comme tu le dis si bien, un enfant a vite fait de s’éloigner un peu trop de ses parents. Cela nous arrive tous un jour…
Comme toi, je cherche l’adulte des yeux… Et comme toi j’aurais envie de prouver qu’il est facile de l’emmener, mais cela nous retomberait dessus…

 
 
Comment par hermione
2012-12-12 15:20:35

J’avoue que tout ceci me laisse perplexe…. Un téléphone mobile entre les mains d’une toute petite fille, une maman persuadée que sa fille fait tranquillement la sieste (ça, oui, je peux le comprendre), mais pas que la chambre d’une petite donne directement sur la rue !!!
Elle habiterait en pleine campagne, aucun souci : tous les enfants enjambent un jour ou l’autre la fenêtre qui donne accès à la clé des champs. Mais en ville ??
Je suis comme toutes les mamans (mais je suppose que certains messieurs font de même) : quand je vois un petit tout seul dans un lieu public, je m’empresse de retrouver ses parents….qui – d’ailleurs- n’avaient en général pas même réalisé que leur gamin n’était plus à leurs côtés !!!
Surtout en ces journées d’hystérie dans les supermarchés.

Comment par Calpurnia
2012-12-12 17:42:13

C’est une résidence privée (peu de circulation) et les pavillons ont tous un petit jardinet (avec une porte qui s’ouvre toute seule, et une clôture très basse que n’importe qui peut enjamber, même un enfant…
Le jour où Pulchérie a fugué, je la croyais en train de bouder dans sa chambre (et notre maison donnait sur une route avec beaucoup de circulation).
Un jour j’ai perdu Delphine en 2 minutes, elle suivait une dame qui avait les cheveux blonds et le même manteau que moi.
Tout va très vite avec les enfants. C’est la raison pour laquelle je ne me suis jamais insurgée contre “la laisse” que certains parents utilisaient à une époque (maintenant cela fait mauvais genre). L’enfant ne se tenait pas le bras en l’air, et on pouvait le lâcher sans le perdre…

Comment par Saskia
2012-12-13 17:37:26

Ah, ça, la laisse, elles y ont eu droit toutes les trois , dans les aéroports : quand tu fais, seule, Los Angeles-Paris avec 3 gamines de moins de 7 ans et un chat, tu ne te poses même plus la question !

(Comments wont nest below this level)
Comment par Calpurnia
2012-12-13 17:53:56

Enfin une parole sensée concernant les “laisses” pour enfants… Je me sens moins seule (je n’ai jamais osé en prendre une, vu les réflexions désobligeantes qui fusaient à l’époque quand un parent osait en utiliser…)

 
 
 
 
Comment par hermione
2012-12-13 22:23:38

La “laisse”, je l’avoue, j’ai trouvé cela étrange et dérangeant, jusqu’au jour où j’ai eu en garde ma petite nièce de 3 ans qui ne pensait qu’à se sauver à droite à gauche pour tout voir, tout toucher….. Eh bien, je suis revenue sur mon idée !
Et j’ai utilisé cette laisse avec soulagement, même si les gens autour de moi faisaient une drôle de tête – du genre réprobation ! -

Comment par Calpurnia
2012-12-14 00:07:03

Oui, c’est vrai qu’un môme pendu par la main à un adulte, c’est mieux…
J’ai toujours été archi pour une autre manière de trimbaler les mômes dès qu’ils ne sont plus en âge de se promener en poussette.
Quand on voit parfois à quelle vitesse ils nous échappent, la laisse a du bon…

 
 
Comment par aline
2012-12-13 22:44:21

Mes enfants n’ont eu de portables qu’à compter du lycée… Je comprends mieux qu’ils m’en veuillent encore ;-)
Le petit dernier vient juste d’avoir un smartphone…à 19 ans: j’ai honte ma pôv dame, je suis une mauvaise mère…
Pourtant, ils n’ont pas connu la “laisse” petits car j’avais un trop mauvais souvenir des manteaux à martingale que m’imposait ma mère et qui lui servait surtout à me retenir.

Comment par Calpurnia
2012-12-14 00:08:08

Je ne sais pas à quel âge mes filles auraient eu un portable si cela avait été l’époque.
Je pense que j’aurais fait méchante marâtre sur ce coup là…
Déjà que moi j’ai été récalcitrante longtemps…

 
 
Comment par Valérie
2012-12-16 11:53:28

Moi aussi, un jour, j’ai pris la très grave décision de fuguer parce que je venais de me disputer assez sévèrement avec ma maman.
J’ai pris mon vélo et j’ai roulé! Oh, au moins, pendant 2 heures… Ne sachant plus quoi faire au bout d’un moment, je suis rentrée et j’ai crié à ma mère: “Tu ne t’es même pas rendu compte que j’étais partie”!
La pauvre, j’avais une quinzaine d’années et à cet âge-là, je voyageais quasiment comme bon me semblait à l’extérieur :-)
Je vois encore son air interloqué quand je suis rentrée.

Comment par Calpurnia
2012-12-16 15:45:23

Je vois d’ici l’air interloqué…
Ces mères, quelle plaie !!!
Tu m’as bien fait rire !
Faites des gosses… :-)

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI