Crétinisation maximum mais peut faire mieux…

Les_pages_jaunesJe tenais absolument à vous faire part de mon indignation plus tôt, mais j’avais d’autres niaiseries à vous raconter, on ne se refait pas.

Je surfe beaucoup sur Internet, au boulot également. Là c’est nettement moins passionnant : je recherche des documentations techniques, des notices d’emploi, et l’andouille qui se fournit ailleurs que chez Trucmuche/Truchon and Co ce qui prouve qu’il se fait truander ailleurs et on va lui changer la vie pour quasiment gratos (via ma voix de déesse cela va sans dire, au téléphone j’ai 18 ans et le tour de poitrine de Marylin). Bon OK j’en profite pour aller voir mes stats et mes coms, mais ça me prend 15 secondes maxi…

ET, c’est important, je vais souvent sur les pages jaunes car mes gentils ingénieurs égarent souvent leurs cartes de visite (au lieu de me les confier religieusement, mais peu à peu ils progressent, dans 100 ans je serai au point et eux avec, et le service tournera rond enfin…).

Ils ont définitivement perdu (entre autre) de préférence la carte de l’hôtel pas cher où ils ont super bien dormi pendant les 3 semaines de mise en service qu’ils ont dû assumer dans une cambrousse infecte, c’était l’horreur. Chambre douillette (on ne saît pas si elle était garnie ou non…), à proximité d’un pub sympa et non bruyant, bonne table, etc… Le tout pour pas cher car Trucmuche prend une grosse loupe pour examiner les notes de frais et dépister la bière illégale (est-elle ou non remboursable, le débat reste ouvert : vaut-il meux une chambre à 95 euro sans bière ou une à 50 avec 2 bières ? C’est crucial et la perte de temps consacrée à cette intéressante question n’est pas comptabilisée pour l’instant.

Bref, le client a été content (nous aussi), il a repassé commande, et le chargé d’affaire va devoir retourner passer 3 semaines chez lui, au bas mot (généralement au bout du compte c’est 8 et l’hôtelier lui déroule le tapis rouge), alors qu’il a perdu la carte de visite de l’hôtel à fréquenter là-bas (et non pas celui qui est à côté d’un feu rouge, car les poids lourds qui freinent et redémarrent la nuit, c’est l’enfer sur terre). Leur vie n’étant qu’un long calvaire, a moi de retrouver la perle rare sur les pages jaunes, avec des précisions diaboliques destinées à m’aider qui font de moi Hercule Poirot (ou Miss Marple, je ne suis pas sexiste) :

  • « C’est le repos du pêcheur, ou du chasseur, ou du prêcheur, ou du révérend, ou du rabin, un truc dans ce genre... Comment ça tu ne te souviens pas ? Tu veux dire quoi avec ton Ayatollah ?  J’y ai dormi 3 semaines d’affilée il y a 3 ansTu devrais t’en souvenir »

  • « A triffouillies les oies… Ou Triffouillies les cannes c’est pareil, enfin un oiseau quoi ! Enfin un truc qui vole, mais non : pas une mouche ! Tu le fais exprès ? Oui ? c’est pas drôle. Ca volait quoi ! MAIS NON PAS UN PAPILLON, NI UNE GUEPE, NI UN FRELON, T’ES DE MAUVAISE HUMEUR OU QUOI ? OUI ? COMMENT C’EST MOI QUI T’ENERVE ? JE SUIS POURTANT TOUT A FAIT NORMAL ! Tu as déjà vu un hôtel qui se prénomme « Au frelon, on y dort bien à Trifouillies les papillons ?«  »

  • « Oui c’est en Bretagne… Peut-être des mouettesOu des goêlandsC’est le repos du goéland marin à Triffouillies les Albatros il me semble… j’suis pas certain, ou alors le repos de l’albatros à Triffouillies les goélands, un truc dans le genre quoi pas difficile à trouver tout de même… Non à Toulouse j’étais au « cassoulet du pays » et c’est infâme, et ce n’est pas le problème, Toulouse c’est la semaine prochaine et j’ai perdu aussi la carte de visite… Comment encore ? Ce n’est pas toi qui te ballade et je n’en ai rien à faire du congrès national des pompiers qui a plombé les hôtels de Tours à  Bayonne et ce depuis deux ans… Je pars au pays de la mouette rieuse et personne ne me comprends. Tu pourrais faire un effort parce que ce n’est vraiment pas drôle, et où est mon compte rendu en 90 exemplaires ? » (alors là la tentation est grande de prendre un fusil à canon même pas scié et de tirer à bout portant avec du petit plomb au niveau de la rotule, le genou c’est à chier pour la réparation, même avec un excellent chirurgien !)

  • « Cherche tu trouveras…d’un coup de mulot sur les pages jaunes, c’est facile ! la Bretagne c’est pas compliqué. Nord ou sud ? je ne sais pas je suis nul en géographie. Toi aussi ? C’est inadmissible !, Je ne peux pas tout faire et ma vie n’est qu’un long calvaire. Il me faut ma chambre d’hôtel et point barre et l’amicale des naufragés et des anti- marées noires qui fait colloque dans le secteur je m’en fous autant que des pompiers à Toulouse » (ne pas tirer surtout !)

Je parlais de quoi ? Je ne suis normalement pas la championne des digressions, mais là, j’ai fait très fort. Ah oui, des pages jaunes. J’y vais donc souvent, pour chercher the hotel qui s’appelle finalement « kyriad » et qui est à Rennes, bon sang mais c’est bien sûr. Hors les pages jaunes ont changé de tronche il y a quelques temps.

Déjà je suis Taureau et je déteste le changement. Mon pré est mon pré, et rien ne me déplaît plus que de changer d’herbage qui réjouit les veaux, Wanadooooo qui se transforme en orange, msne en bleu ciel et voilou en orange vif, sans compter avec Yahoooo qui devient Yahaaaa. Il faut qu’ils changent leur page d’accueil régulièrement, moi ça me perturbe, je cherche où retrouver mes boîtes mails (oui j’en ai plusieurs… j’en reparlerai), et le temps que je trouve j’ai oublié mon mot de passe. En plus ça bloque, le service étant perturbé par le changement.

Un beau jour, donc, le nouvel accueil des pages jaunes (avec une connasse réjouie, habillée en jaune, avec son casque en plus du reste ! (z’avez vu son air niais ? même pas à faire rêver à Kill Bill !))

Avant c’était simple :

  • « Activité » (« chieur de première » faisant exploser les pages jaunes, sinon préciser « hôtel »)

  • « Nom » (Ducon a des adeptes, qu’on se le dise, pas trop dans la catégorie « hôtels » par contre. Sinon pour « frelon bourdonnant », ne pas hésiter)

  • « Adresse » (précision pour les ignares : « nom de la rue et n° ») (donc : f »ace au pub de la gare ». Au mot « gare », les pages jaunes frétillent toujours)

  • « Ville »

  • « Département ou code postal » (NB pour les moins de 80 ans : le code postal c’est le chiffre qu’il faut mettre pour que la poste reconnaisse la ville quand on poste une lettre (faut mettre un timbre, trouver une enveloppe et un stylo, aller mettre la lettre dans une boîte ou à la poste, c’est compliqué mais on peut s’en sortir, juré, craché. Sur Internet ? Non !).

Un jeu d’enfant les pages jaunes. Et voilà t’y pas qu’un beau jour me voilà accueillie par :

  • « Quoi ? »

  • « Qui »

  • « Où »

  • Dans le désordre, l’adresse, la ville et le code postal, (par rapport à l’ancien truc, je n’arrête pas de taper le n° du département soufflé par Dame Venezia qui est championne du monde de géographie et moi pas, dans la case réservée jadis à la ville dans la mesure où je fais dans le réflexe conditionné).

UN TECHNOCRATE ETAIT PASSE PAR LA ET AVAIT VOULU MODERNISER LE SITE,
EN CRETINISANT A MORT,
J’INSISTE, JE M’ENTETE, JE M’USE, ET JE ME TUE POURQUOI ? (T’ENTETE TU ? TETUE !)
ET EN PLUS JE ME FAIS DU MAL A M’ENERVER

Mais il a un temps de retard déjà, si j’en juge par les messages texto que mes jeunes collègues s’envoient, (alors que mes propres filles écrivent normalement). Et le technocrate eusse dû programmer :

  • YFEKOI ?

  • CEKI ?

  • OUKIKRECHE ?

  • OUKIKRECHEBIS ?

  • LA ZONE ?

Ca nous guette pour l’année prochaine je pense, après les élections…. Pour l’instant ils n’osent pas, c’était juste un galop d’essai…

La vie n’est vraiment qu’une merde technocratique infâme (là je vous ai eus)

(Et comme c’est samedi vous devrez plancher là dessus tout le WE) (Et tout cela pour retrouver « le dauphin qui rigole » à « Cambrousse en campagne », les indications étaient erronées)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *