Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Enfer et damnation !

T_l_phone_en_panne_ims260_061_copierLe dimanche ce n’est pas mon jour. J’aime bien le dimanche pourtant, mais c’est souvent la journée où il m’arrive une tuile, genre flaque d’eau géante dans la cuisine, invasion d’IVNI, panne de lave linge à changer d’urgence, etc…

Donc ce dimanche, Pulchérie me bippe frénétiquement sur msn sur le coup de 11 H 34 pour me demander pourquoi je n’ai pas répondu à son appel téléphonique. Elle a plein de trucs à me dire… Ca doit être important parce qu’elle m’appelle rarement : on parlotte via msn.

“Tout simplement ma chérie, parce que le téléphone n’a pas sonnéééé. Ca lui arrive parfois de me faire le coup du “je ne sonne pas”. Recommence…” (ma fille est aussi patiente que moi…)
Qu’est-ce que tu attends pour décrocher ?” bippe msn avec furie avec genre le grand bourdon de notre dame pour que je ne loupe pas la sonnerie…
J’attends que ça sonne” (ma fille n’a aucune patience, on dirait moi, c’est insupportable). Je regarde comment faire le grand bourdon de notre dame aussi quand que je m’en vais la bipper d’urgence (t’as la recette du cake aux olives ?)

J’empoigne mon téléphone, qui semble aller farpaitement bien sauf que, enfer et damnation, je n’ai pas la tonalité. Ma ligne est probablement perturbée et si Internet ne marchait plus, subitement, je serais totalement coupée du monde. Mon sang se fige dans mes veines, ma glotte se coince, mon tendre duvet se hérisse, mes jambes flageolent (oui docteur !) (je ne vous épargne pas la crampe dans le mollet droit (pourquoi toujours le droit ?)).

Pas grave (pour elle, encore que j’imagine très bien ce qu’elle donnerait en cas de panne de n’importe quoi), Pulchérie me fait part de ce qu’elle avait à me dire vu que msn fonctionne. Avec un instinct très sûr elle ne me sent pas vraiment attentive (et nous correspondons via clavier…). Ce qu’elle a à me dire en plus m’intéresse vraiment, mais je pense à mon téléphone aussi, je ne peux m’empêcher d’y penser. Et voici ce qu’il se passe quand on est une obsessionnelle (pas pour le rangement hélas) :

  • Où est l’antique téléphone que m’a donné Mrs Bibelot il y a peu (un gris à cadran ?) que je puisse tester si c’est le téléphone ou la ligne qui merde ? (tout en lisant Pulchérie)

  • Si je débranche tout pour tout rebrancher et que je n’ai  plus internet non plus après les manips ? (même si le téléphone revient, je n’ose envisager cette éventualité) (tout en lisant Pulchérie)

  • Je réponds à Pulchérie pour qu’elle sente que je suis là…

  • Si je testais le téléphone de ma chambre ?

  • Pas de tonalité non plus celui-là. Je le débranche et je récupère le filtre : il peut toujours servir.

  • Je réponds à Pulchérie qui s’énerve sur msn, elle tape sacrément vite, comment fait-elle en n’ayant jamais pris de cours ? Moi j’ai trimé pour taper comme l’éclair !

  • C’est hallucinant ce que j’ai comme fils dans le secteur téléphone : deux pour le téléphone, deux pour le signal d’appel, un pour internet, et j’en passe, un vrai merdier. A droite du buffet, dans 5 cm d’espace c’est vraiment n’importe quoi et bien des branchements à la Charles Hubert ! Je le hais celui là, qu’est-ce que j’ai bien pu lui trouver ? J’étais folle, je suis folle, pourquoi suis-je née ? et pourquoi me suis-je remariée avec ce crétin ? Pourquoi suis-je encore vivante après toutes mes conneries ?

  • J’enregistre la conversation msn car je vais en oublier la moitié c’est certain.

  • Je réponds à Pulchérie qui m’intime de cesser de penser à mon téléphone (comment le sait-elle ?), je suis aussi obsessionnelle qu’elle, c’est insupportable (elle me précise “t’es folle, on dirait moi”)  (la pauvre a de qui tenir, Albert l’est aussi (insupportable obsessionnel : en fait quand il veut c’est comme quant il ne veut pas, idem, tout le monde y passera, j’ai légué ça à ma fille, je m’en veux).

  • Elle continue à me faire part de son super truc (réellement !), je lui demande si elle peut appeler france télécom pour leur signaler que mon téléphone ne fonctionne plus, mais Internet si, preuve que ma ligne n’est pas HS à 100 %.

  • Elle me répond avec un calme à souligner vu sa nature, qu’un n° en 0800 c’est la peau des fesses et que je n’ai qu’à avoir un portable comme toute personne civilisée. C’est le gentil qui règle le téléphone : elle ne va pas lui infliger le téléphone de la belle doche (on imagine les comptes désopilants en fin de mois…). Elle pourrait tout de même faire un effort, j’agonise limite à 50 km d’elle et elle ne manifeste aucune envie de venir recueillir mes dernières volontés  ou de m’aider !

  • Je ne suis pas civilisée, elle devrait le savoir et que je ne veux point de portable. D’ailleurs je suis à quatre pattes devant mes connexions multiples et son bip msn commence sérieusement à me chauffer le cervelet. J’adore le gentil et je peux tout de même lui rembourser une communication en 0800 !

  • Elle s’en fout : je n’ai qu’à évoluer et m’acheter un portable, et mettre le manteau rose que Delphine m’a offert (ça va reconnecter mon téléphone, je le sens bien et le manteau rose n’a rien à voir dans cette affaire !) : elle m’agace ma fille et les fils multiples encore plus.

  • On se met d’accord sur le super truc avant de se bouffer le nez sur msn comme nous savons si bien le faire (preuve qu’on s’aime), je la quitte pour aller chez la voisine qui n’attend certainement que moi. Pulchérie ricane, je l’entend d’ici, même si elle est à Paris.

  • Le téléphone de la voisine fonctionne : ça vient de chez moi. C’est le bordel chez elle : ça me rassure, je ne suis pas la seule à ne pas vivre dans “maison et loisir” (ce n’est pas le problème du jour mais bon chez elle c’est pire que chez moi, ça me rassure…)

  • Après 8 minutes d’attente, le 1011 (gratuit) me répond et me précise qu’ils ont une perturbation sur ma ligne : ils doivent venir vérifier d’où ça vient (à mes frais, ben voyons)

  • Merde alors, pas que ça à faire que de prendre un RTT pour attendre un crétin qui va forcément me dire que mes boitiers agonisent. Ma voisine se propose. Je me visualise en train de remettre les fils en ordre : ça va être l’horreur.

  • La sadique en ligne me suggère de tout débrancher et de tout rebrancher et oui, je peux perdre internet, la vie n’est qu’un long calvaire.

  • Je m’exécute flageolante. Je teste l’antique téléphone retrouvé après avoir eu une illumination (en fait il était rangé à un endroit normal, donc je ne le retrouvais pas). Toujours rien. La tonalité est absente.

  • Le téléphone de ma voisine est très pratique, il fonctionne de chez moi sans soucis, mais je n’ai que deux mains pour vérifier dans la foulée qu’Internet fonctionne encore et que non, je n’ai toujours pas la tonalité. Ma voisine se sert un scotch en attendant le retour de son téléphone, le chat se barre dans les escaliers.

  • Le téléphone de ma chambre ne donne aucun résultat non plus : c’est beau le modernisme. Rien ne fonctionne : je paye pour rien.

  • France Télécom ne se dérange pas le dimanche, ne sait pas visualiser le pourquoi d’une perturbation sur ma ligne : c’est beau le service public

  • RV pris entre ma voisine et france télécom pour mardi. Elle récupère le chat qui a bien envie de bouffer son petit chien, et se sert un autre scotch sans m’en proposer un au passage (comptez sur les autres)

  • Penser à lui acheter un bouquet de fleurs et de tout bien préciser pour la visite du technicien qui va défaillir devant les fils que je vais ranger au prix d’une heure de travail en me ruinant les genoux

  • Toujours pas la tonalité. Mais Internet fonctionne.

  • J’avise Pulchérie de prévenir au moins la proche famille : je ne suis pas morte, je suis juste injoignable. Je l’entends soupirer via le clavier

  • Je tirlipotte les branchements pour la 104ème fois. A genoux je récupère la tonalité en trifouillant un boitier merdique (déjà tirlipoté pourtant), mais merde, j’ai été déconnectée du service sur Internet (j’ai des yeux dans le dos parfaitement au point : l’écran me confirme)

  • J’en ai marre de tout, je vais aller cultiver de l’escargot Léo en Australie… Ou reprendre l’idée de Mrs Bibelot d’aller cultiver du chou en Finlande (les mères ont toujours de bonnes idées)

  • Je redémarre l’ordinateur qui ne retrouve plus le truc en OO qui me permet de vous inonder d’horribles posts crétins. Il paraît qu’il faut que je le réinstalle. M’en fous, je me barre en Finlande, je mets un panneau “à vendre” sur mon balcon avec mon numéro de téléphone (gniarf gniarf)

  • Je pense qu’un démon s’est emparé de moi, je ne sais pas comment le chasser, et puis finalement c’est très bien comme ça !

  • J’ai toujours la tonalité. C’est juste un petit faux contact apparement. Je retire le post-it “acheter des fleurs pour la voisine” pour un autre “annuler rendez-vous avec France Télécom” (très pratique les post-it, surtout que je ne les lis jamais). Me faut téléphoner à genoux en  pressant le boitier mais pas grave, je peux faire, je ne suis pas sénile non plus. Il faut que je récupère Internet. J’enlève le deuxième filtre qui fait pencher le tout un peu trop. J’ai toujours la tonalité… Apparement tout est bon…

  • Ben non : la connexion n’arrive pas à se refaire…. Une voix suave s’inscrit sur l’écran pendant 30 minutes : “veuillez patienter”  “la connexion n’est pas possible, certains fichiers ont été supprimés de votre ordinateur”. Crétin : je n’ai touché à aucun fichier, j’ai encore toute ma tête  (si !)

  • Dom m’a un jour proposé ses services pour Internet ou mon blog. Je n’ai pas son numéro de téléphone. Cette bienheureuse ne connaît pas son bonheur et vit normalement son dimanche, sans savoir qu’elle l’a échappé belle, car si j’avais eu son téléphone, j’étais capable de l’appeler.

  • Tiens revoilà Wanadoo. 15 secondes. Tout se perd de nos jours, il me faut redémarrer l’ordi qui galère à mort : plus rien ne fonctionne, tout prend trois plombes. 180 minutes, c’est long. Pourtant les petites lumières de mon boitier internet sont bien là. Celle de gauche me semble un peu blafarde comparée à l’autre…. Est-ce normal ? et le 1011 qui ne répond pas…

  • Le téléphone fonctionne : les 4 pièces sont prisés dans mon secteur, je retire le panneau “à vendre” après le 4ème appel, et le chat essaye de se barrer sur le balcon voisin : c’est un chieur de première. J’en ai marre de le récupérer partout, je lui ferme la porte du balcon au museau : il attendra 10 minutes (après je craque)

  • J’allume une bougie en demandant à mon ange gardien de faire quelque chose pour moi et de se débrouiller avec les fils. Le faux contact est toujours là, je scotche les prises ensemble : c’est divin, mais ça marche (et qui ira regarder à droite de mon buffet dans les 5 cm qui servent à ces foutus connexions s’il y a du scotch ?). Plus de faux contact (nouveau post-it : racheter des prises qui fonctionnent sans faire de faux contacts) (ce n’est pas gagné, la technologie moderne c’est de la merde)

  • J’appelle Pulchérie pour lui dire que j’ai récupéré le téléphone. Elle est ra-vie. Mais je la sens occupée et si je lui parle d’internet je pense qu’elle va m’envoyer un tueur à gages…

  • Je redémarre l’ordinateur pour la 5ème fois en priant le ciel pour qu’il n’explose pas.

  • Dieu soit loué, tout redémarre bien. Je ne sais pas pourquoi mais en 15 secondes j’ai tout et je n’ai jamais été aussi heureuse de ma vie de recevoir un spam (en fait 12). J’aime tout le monde.

  • Sauf le premier qui s’approche de mes connexions et qui se prendra un coup de je ne sais quoi sur le crâne (nouveau post-it : acheter une matraque)

  • J’ai vécu les 16 heures les plus longues de ma vie entre 11 H 34 et 15 H 56, heure à laquelle j’ai terminé ce post.

  • J’ai décroché mon téléphone 42 fois entre la fin du post (edit donc) et le moment où j’ai été me coucher : la tonalité était toujours là.

Vous faites comment vous, pour supporter ces abominations ? La vie n’est qu’un long calvaire….

Posté le 20 novembre '06 par , dans Crise de nerf.
Tags :

Commentaires »

Pas encore de commentaire.

Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI