Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

L’histoire troublante de Delphine…

estelleElle a été un bébé sérieux, appliqué, sans problème aucun, vraiment l’idéal à souhaiter à tous les parents. Les sourires c’était pour les proches (ça faisait tout de même du monde). Je me souviens très bien du jour où j’ai pris cette photo : elle était impressionnée par l’appareil et ne voulait pas le montrer malgré la petite inquiétude qui pointe dans son regard. Sauf que sourire, ce n’était pas possible. J’ai 30 clichés de ce jour là, et sur aucun elle ne sourit…

Pourtant que de sourires, de câlins, d’amour en elle. Comme pour sa soeur, totalement différente, toujours rigolant sur toutes les photos, j’espère avoir répondu à leur demande d’amour.

Et que de mystères aussi pour Delphine…

Quel âge avait-elle ? 2 ans et demi à vue de nez vu l’endroit où nous habitions, et sa prochaine rentrée en première année de maternelle prévue pour notre emménagement dans notre maison en travaux, à Rambouillet.

Avant de vous indigner, sachez que Delphine n’a jamais pris un petit déjeuner normal. J’avais bien suivi les consignes “faire ingurgiter un vrai petit déjeuner à votre enfant le matin”.

Comme elle n’aimait aucune boisson chaude “j’aime pas le lait” (merci le furoncle de l’avoir dégoutée du lait en lui en faisant boire du tourné !), je me résignais pour le jus d’orange + du variable.

  • Rillettes sur brioche vendéenne. Il paraît que c’est top !
  • Un quart de “babert” : du camembert, tout le monde aura compris
  • Du nana blanc
  • Du saucisson bien sec de préférence
  • N’importe quoi, sauf tout ce que tout le monde prend au petit déjeuner le matin…

Donc ce matin là (là là là), elle terminait avec plaisir le reste de tomates farcies de la veille au soir. Froides, c’est comme ça qu’elle les aimait.

Et tout en mangeant en arrosant les tomates d’un coup de rouge de jus d’orange…, je vous le donne en mille, elle me déclare, avec son air toujours sérieux.

  • Quand j’étais chien, les hommes avaient des chapeaux comme ça, et des barbes comme ça (description étrange mais réaliste), et je m’appelais “Hamalaram” (ne pas vérifier l’orthographe, je retranscris juste un nom donné par une enfant de moins de 3 ans)

La journée n’allait pas se passer comme ça. Il pleuvait, et je regardais la pelouse pousser alors que c’était à moi de la tondre (Albert a toujours eu tous les motifs possibles et imaginables pour ne pas tondre la pelouse)

  • Quand j’étais chien, il ne pleuvait jamais ou pas souvent. Il y avait du sable partout, quelques endroits où l’on pouvait boire, mais ce n’était pas vert comme ça. (D’un autre côté vu la famille dont elle est issue, il était normal qu’elle parle couramment…)

Le coup du “quand j’étais chien” a duré 3 mois. Cela intriguait tout le monde et tout le monde avait interdiction de l’interroger : il fallait que cela sorte tout seul. Et ça sortait régulièrement. Particulièrement quand elle allait se coucher volontairement dans le panier du chien de mes parents, qui se demandait (le chien), pourquoi on venait le faire chier dans son panier.

Quand elle était chien, il n’y avait pas beaucoup d’eau, mais les dattes étaient bonnes. Réglé le jour où elle a mangé la première datte de sa vie. Du coup le lendemain j’ai acheté des figues, et bien c’était pareil que quand elle était chien. Pour les poireaux ben non, elle n’en mangeait jamais quand elle était chien.

Et quand elle était chien, elle s’appelait “hamalaram”.

Nous nous étions tous habitués à ce qu’elle ait été chien dans une vie antérieure. Pourquoi pas ? Et puis un beau jour nous étions en train de feuilleter ma soeur et moi, les vieux “Tout l’univers” que mes parents venaient de me léguer, sachant qu’ils seraient respectés.

Et nous voici sur un article sur les Babyloniens, avec des barbes comme ça et des chapeaux comme ça. Avec dessin à l’appui, et là, Delphine sur qui nous enquêtions tout de même, s’est excitée tout à coup :

  • Maman, Tatie ! Ils étaient comme ça les messieurs quand j’étais chien ! Tu vois, il n’y avait pas de forêts comme ici, pas d’eau, ils avaient des barbes et de beaux chapeaux. ET JE M’APPELAIS HAMALARAM !

Elle s’est sentie fatiguée, est partie se coucher sans manger, ce qui a pétrifié tout le monde (parce que Delphine dès sa naissance a toujours été branchée très bouffe).

Depuis ce soir là, elle ne s’est jamais rappelé avoir été chien et s’être appelée Hamalaram…

Elle nous croit quand nous lui en parlons, mais elle n’a vraiment aucun souvenir…

Etrange non ?

En 1991, alors que je pleurais sans me cacher, sur la mort de Mrs Tricot, elle m’a serrée dans ses bras.

  • Ne pleure pas maman. Elle reviendra. Nous revenons tous, pour réussir ce que nous avons loupé dans notre vie précédente. Moi je suis ici pour être riche ou pour aider les autres. Si je ne peux faire qu’une chose sur les deux, je reviendrai… Ne pleure pas maman, elle reviendra, ou bien elle est enfin en paix.

Elle avait 7 ans, et elle y croyait. Alors que nous n’avions jamais parlé d’une vie après la mort, de réincarnation, ou autres choses de ce genre…

Et quand nous en parlons toutes les deux, c’est toujours pour conclure “étrange non ?”

Posté le 17 novembre '08 par , dans Faites des gosses !.
Tags : ,

21 commentaires »

Comment par Dom
2008-11-17 08:30:06

6 e sens ou imagination débordante, une chose est sûre, les enfants ont les clefs de mondes qui nous sont inaccessibles.
Magie et mystère de l’enfance.

 
Comment par Olivia (à Paris)
2008-11-17 09:37:26

Il paraît que les enfants qui ont “quelque chose”, qui ont un souvenir de la vie anterieure, ça s’efface vers 5/7 ans..
Nous avons vecu, dans ma famille, beaucoup de choses très très etranges, et je suis très intriguée par cette histoire. En tout cas, c’est plutôt rassurant tout ça, la mort fait moins peur.

 
Comment par Louisianne
2008-11-17 10:05:36

Jolie histoire ! J’avoue que je ne suis pas étonnée ! Une part de moi (la grande rêveuse) a envie d’y croire, l’autre partie plus rationnelle n’y croit pas ! Mais j’ai toujours été très attentive aux paroles des enfants, à leur sixième sens. Je me rappelle d’un reportage à la télé, où une enfant de 6 ans, parlait de lieu où elle serait allée (restaurant ou autre) alors qu’il s’agissait de faits arrivés à son jeune oncle décédé. Fait dont bien sûr on ne lui avait jamais parlé, parce que trop banal.

 
Comment par Bao
2008-11-17 10:33:27

Etrange et très attendrissant :) c’est fou comme ce qu’il se passe dans la tête d’un enfant nous échappe.

 
Comment par siams
2008-11-17 10:35:24

C’est marrant j’ai fait une tite note là dessus sur mon blog il y a 2 ou 3 jours..

 
Comment par Marie
2008-11-17 14:20:45

Etrange et attirant.. on a tous je crois envie de croire que la vie ne s’arrête pas là… qu’il y a un après..
Alors si l’on raisonne scientifiquement c’est fou..
Si on raisonne avec le coeur.. pourquoi pas !!!

Et qui n’a jamais eu ces sensation de connu, dans des lieux où l’on est sur de n’être jamais venu

 
Comment par Estel
2008-11-17 15:01:28

Troublant et fascinant ! J’adore.

 
Comment par Calpurnia
2008-11-17 17:57:50

Réponses en vrac !

Dom : le plus étrange a été sa réaction devant un dessin très particulier… Après cela, l’oubli… Où sont nos clefs d’enfant ?

Olivia : je me suis beaucoup intéressée au sujet, because Delphine. Mais je ne trouve pas que la mort fait moins peur puisqu’on oublie tout tout de même…

Louisianne : il y a vraiment des histoires très troublantes. ?e sommes nous pas trop rationnel ?

Bao : on a essayé de comprendre, mais aucun documentaire, aucun dessin animé ne pouvait être en cause, ni aucun film bien sûr, elle était trop petite…

siams : bienvenue ici. J’irai jeter un coup d’oeil…

Marie : oui, nous connaissons tous cette sensation de “déjà” vu, alors que NON ! Et comme tu le dis, si l’on raisonne scientifiquement, c’est totalement fou !

Estel : oui, toujours troublant si longtemps après !

 
Comment par Kyra
2008-11-17 21:08:29

oui oui je me souviens de notre fille ainée quand elle etait toute petite qui parlait à des personnes que nous ne voyions pas et qu’elle nous decrivait très precisemment, et de son frère le plus jeune qui racontait sa vie de “quand il était grand”… En revanche pour leur soeur, c’est maintenant (21 ans) qu’elle transforme et raconte d’étonnants souvenirs d’enfance… Etrange en effet tout ça !
Merci pour ce blog que je visite régulièrement… (il me faudrait un arbre genealogique pour me retrouver parmi toutes ces personnes qui vous entourent)

 
Comment par corinne a
2008-11-17 22:25:00

troublant en effet
mais entre le chien et la jeune fille il manque des etapes non?
est ce que si on est mal dans sa peau alors qu’on a tout pour etre heureux ça veut dire que l’on passe a coté de ce pour quoi on est revenu? est ce que la personne proche que j’ai perdue repose enfin en paix ou va t elle encore devoir souffrir dans une autre vie
est ce que tout simplement il y a autre chose que le néant ? l’idée est plaisante, car le rien, le vide fait peur…
j’aimerai y croire mais …..

en tout cas mon chien s’appelle téquila et j’ai peur que cela ne fasse pas vraiment serieux quand elle se racontera dans quelques années sous une autre forme

 
Comment par Marcus
2008-11-18 01:21:49

Chouette alors ! C’est cool.
Bah moi, quand je serais un clebs… Euh non finalement, je ne le dirai pas ici.

 
Comment par Princesse Strudel
2008-11-18 13:26:32

Intéressant, troublant, rassurant aussi. Merci d’avoir partagé cette jolie anecdote avec nous.

 
Comment par Vladyk
2008-11-18 15:09:43

Wow super fort comme moment et très intense aussi… Pourquoi pas la vie après la mort, j’ai toujours voulu croire que la mort ce n’est pas la fin sas doutes car c’est plus facile à accepter et travaillant dans le domaine de la santé cela me rassure un peu…

 
Comment par Calpurnia
2008-11-18 20:38:07

Réponses en vrac ! je reviens demain, Holàlà ne me laisse pas beaucoup de temps…

 
Comment par Louisianne
2008-11-18 20:39:34

Je reviens pour te dire qu’après réflexion, Delphine va bien réaliser ce pourquoi elle est là : être riche et aider les autres, psy c’est le métier idéal !
A part ça Artémis a adoré ton billet, l’histoire l’a passionnée, elle m’a bombardée de questions sur ce que je sais de la réincarnation !

 
Comment par "delphine"
2008-11-24 20:39:49

hamalaram, en tout cas ce qui est sur c’est que si j’ai un chien je l’appellerai hamalaram…

 
Comment par Laura
2011-05-24 14:22:35

Des cas de rappels de vies antérieures ont été étudiés par un psychiatre chercheurs à l’université de charlotteville, Ian Stevenson.

voilà un des ses livres:Les enfants qui se souviennent de leurs vies antérieures, Éd. Sand, 1993

Il a recensé des centaines de cas, toujours des jeunes enfants, qui se souviennent de leur(s) vie(s) antérieure(s). Certains cas permettaient une vérification, ce qu’il a fait.

Donc si le sujet vous intéresse toujours, ou bien votre fille, n’hésitez pas à vous renseigner sur cet auteur! Vous pouvez aussi parcourir le site de l’inrees, plus généraliste.

 
Comment par Christelle
2014-12-17 00:15:42

post retrouvé ;) histoire hyper troublante en effet ! le plus fou c’est de bloquer sur des dessins représentant du vrai. crazy!

 
Comment par CDLM Subscribed to comments via email
2014-12-17 18:58:06

J’ai suivi Christelle, et du coup je découvre aussi …
Moi ça me fait plutôt flipper ce genre d’histoire !! La réincarnation (en passant par la case toutou), brrr, non merci !
(et au passage : Delphine est psy ? ma fille a fini en juillet ses études de psychologue … ben c’est pô gagné pour devenir riche …;-) )

 
Comment par Calpurnia
2014-12-18 16:28:29

Christelle : c’est ce qui nous a le plus troublé, et l’amnésie totale qui a suivi l’épisode des dessins !

 
Comment par Calpurnia
2014-12-18 16:30:27

CDLM : je trouve cela troublant, mais flippant non… Après tout le cycle des réincarnations fait partie intégrante du boudhisme si je ne m’abuse.
Delphine a bien fait psycho, mais elle n’exerce pas pour l’instant, car elle trouve cela bien plus flippant que d’être une réincarnation :-)

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI