Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Le temps relatif…

Oui, j’ai pensé qu’il valait mieux vous faire les comptes rendus des fêtes APRES les fêtes. Donc je suis dans l’obligation de vous barber avec la relativité du temps…

Je suis bien évidemment incapable de comprendre la théorie de la relativité, telle qu’elle a été posée par Einstein qui reste mon savant favori.

Mais, et je ne suis certainement pas la seule, la relativité du temps, je la vis tout le temps, au quotidien, dans ma vie.

Un exemple : l’enfance se traîne. Et même dans nos souvenirs c’est un temps qui semble fort long dans notre vie plus ou moins avancée. Que cela a été long avant d’être “grand”. Et puis quand on devient “grand”, le temps se met à passer plus vite. Et plus le temps passe, plus on avance en âge, et plus il semble passer vite.

C’est ce que l’on ressent. Une minute reste une minute, une semaine une semaine, un an un an, mais il y a un moment où l’on se dit “déjà”.

Déjà Noël qui revient, déjà Pâques, encore une année de plus depuis que la dernière aïeule nous a quittés, et la petite née hier qui rentre déjà à la maternelle, en primaire, en 6ème, à la fac, qui trouve son premier job.

Déjà dimanche soir, déjà vendredi soir. Le temps s’accélère mais parfois semble se ralentir, et de cela il faut profiter.

Je le vis tous les jours de la semaine. Chez Truchon je terminais à 18 H. Pour peu que je puisse terminer à l’heure sans soirée de prévue, sans courses à faire, et j’étais chez moi à 18 H 15/20. Actuellement je commence plus tôt, et je termine à 17 H. Quand je termine (souvent) à l’heure, je suis chez moi à 17 H 10.

Et il incroyable ce que cette heure de plus qui m’est accordée tous les soirs, me semble longue à meubler, sans ennui aucun bien sûr, mais c’est comme une faille dans mon espace spatio temporel personnel qui ne se referme pas depuis le 18 août, une heure que je savoure particulièrement. A 18 H 15 mon ancienne perception du temps me rattrape et le temps passe “normalement”.

Idem, mes horaires me font faire 37 H 1/2 par semaine, et j’ai donc le premier lundi de chaque mois en récupération. Et ce lundi, ce temps comme volé sur mon temps passé, me semble long. Je le savoure dans sa totalité et jamais je ne me dis “déjà”. Et ce quoi que je fasse. La soirée arrive lentement et là, le temps me rattrape et ce sera une soirée comme les autres…

Alors que comme tout le monde j’ai l’impression d’avoir attendu DES HEURES à la banque (en fait 15 minutes), ou à la caisse (maintenant je regarde ma montre et je suis toujours surprise de voir à quel point 10 minutes ont pu me sembler aussi longues…).

Alors que quand je suis en congés payés, le temps file à la vitesse de l’éclair…

Alors que, mes 8 mois et 2 semaines de chômage sont dans mon souvenir comme deux années pleines et glauques, et bissextiles en plus, avec un maximum en hiver…

Et vous, le temps qui passe vous laisse-t-il de ces plages merveilleuses, où il passe doucement, sans heurt, en vous laissant encore du temps devant vous à savourer ?

Posté le 30 décembre '08 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire.
Tags : , , ,

Commentaires »

Comment par Louisianne
2008-12-30 10:42:37

Tellement bien observé tout ça ! Et tellement vrai !
Il y a peu je montrais une photo de mes filles à une amie (sans même réaliser que je ne lui en avait pas montré depuis leur enfance) et elle tombe des nues : “mais ce sont des femmes !”.

Lorsqu’on a des enfants on ne pense plus à nos âges, mais à celui de nos enfants…

Pour les heures du jour, je suis un peu comme toi ! Dimanche j’étais malade, je n’ai pas mis le nez dehors, alors que je déteste ça, il faut que je fasse un tour, même rapide… Le temps me paraissait long, long… Puis tout à coup, vers 18 h (heure où normalement je rentre du travail) le temps parait “normal”… J’ai ça à faire avant de manger, puis ça après le repas…
Même si je rêve de gagner au loto et d’arrêter de travailler, je me dis qu’il doit toujours y avoir des heures vides dans une journée. On a besoin de repères !

 
Comment par Marie-Christine
2008-12-30 12:47:31

quand on trouve le temps long c’est qu’on s’ennuie, non ? Pour la queue aux caisses ou ailleurs, j’emporte toujours un livre; quand je dois téléphoner au fisc ou à mon opérateur téléphonique aussi ; et là ce n’est pas une impression, il y a vraiment quinze minutes d’attente!
bon réveillon !

 
Comment par Marie
2008-12-30 13:03:51

Je dis toujours qu’on vieillit bien plus aux anniversaires de nos enfants qu’aux notres…

les voir devenir femmes (pour mon cas :-) )… me fait toucher du doigt le temps passé que je n’ai..pa vu passer…

Cette sensation du temps libre qui passe 10 fois plus vite que le temps de travail… je le ressens comme tout le monde même si j’adore ce que je fais…
mais la différence c’est que dans nos temps libres on a tant d’envies, besoin de faire plein de choses tout comme prendre son temps… et que ce temps bien qu’il soit libre n’est pas plus élastique et passe avec la même rigueur de métronome que le temps de travail…

Alors oui le temps libre passe deux fois plus vite, parce que souvent on veut y mettre deux fois plus :-) …. faire tout ce qu’on ne peut pas faire quand on travaille…

 
Comment par Marcus
2008-12-30 14:00:19

Tu sais Coraline, le temps, au fil de la vie, c’est un peu comme le rouleau de papier toilette : moins il en reste et plus il tourne vite. :o ))

 
Comment par Vladyk
2008-12-30 15:31:48

Oh que tu as raison ! La relativité du temps, tout un concept… La meilleure exemple que j’ai eu à l’école était un du genre… “Vous croyez qu’un millième de seconde c’est court ? demandez à un sprinteur olympique combien c’est long et important !” Le professeur avait commencé par défilé le temps par un mois, une semaine, une journée, une heure, une minute, une seconde et finalement par mon exemple… L’image m’avait vraiment percuté… la preuve je m’en rappel encore !

Oui le temps est très relatif dans ma vie, je n’ai pas vue passer le temps des fêtes qui s’achève déjà… et chaque fois que je suis en congé c’est la même chose on dirait… Par contre quand je dois attendre je trouve toujours le temps très long…

 
Comment par temps
2008-12-30 17:20:44

C’est bien vrai, le temps n’existe pas par lui-même ou pour lui-même, il n’est que ce que nous en faisons. Parfois actif, parfois passif, parfois constructeur, parfois destructeur, tout dépend de notre humeur.
cordialement

 
Comment par Calpurnia
2008-12-30 17:48:42

Réponses en vrac !

Louisianne : ca le temps qui passe grâce à nos filles… Mais j’aime tout de même ces parenthèses, où je fais ce qui me plait, que je regarde ma montre et me dit “pas plus tard ?”.

Marie-Christine : non, je ne parlais pas d’ennui justement. Mon lundi après midi de libre je le passe souvent à lire, et le livre défile, mais pas le temps… Jusqu’au soir, comme Louisianne, où il se met à se dérouler comme les autres jours…

Marcus : cette image est abominablement juste !

Vlakyk : l’exemple du champion olympique est très juste et ton prof avait choisi de bons exemples !

temps : merci monsieur le temps de m’avoir répondu et bienvenue. D’ailleurs, est-ce vous qui passez ou nous qui passons ?
Marie : ce qui est curieux justement c’est que certains temps libres vont doucement justement. Sans ennui aucun…

 
Comment par Unutma
2008-12-30 21:47:11

Oh.. je n’ai que 18 ans mais j’ai déjà cette impression que le temps passe plus vite.. Qu’est-ce que ça va être dans dix ans..
(petit lapsus révélateur.. j’ai DEJA 19 ans… je ne m’y fais décidément pas ! l’an prochain c’est 20, encore une fois ce que j’aurai vécu et déjà 40 ans !!!!)
en plus j’écoute ça sur un fond de Cowboys Fringants, une chanson bien triste & mélancolique (Les Etoiles Filantes si ça te dit de l’écouter, qui parle justement du temps qui passe…)
bouh la la ! je préfère tes articles qui me donnent des fous rires ! :)
au fait ! ça semble de rigueur :
MEILLEURS VOEUX !

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI