La mère genre Marthe de Villalonga dans…

55877639La mère juive ou pied noir, c’est moi. Vous savez, la mère de Guy Bedos dans « un éléphant ça trompe énormément », qui prend RV avec son fils médecin à l’hôpital pour être certaine de le voir et qui lui tape un scandale horrible devant les autres patients.

Marthe je l’adore. Sauf que je ne suis ni juive ni pied noir, donc il doit y avoir chez les mères, quelque chose qui fait qu’elles ne tournent pas toujours rond (d’un autre côté je laisse mes filles  se démerder avec leurs souris hein ! et je pète surtout les plombs quand elles voyagent et quittent donc Paris intra muros sans mon autorisation expresse dont elles se fichent complètement. Sinon, j’essaye de faire cool).

J’évite en public, donc là, je trouve le mail bien pratique et je préviens les filles dont le titre « la mère juive » ou carrément « la folle » les avertit généralement que leur mère a fondu un câble. Je me souviens toujours du fou rire qui nous avait pris lorsque l’une de mes collègues de chez l’avocat tordu, nous avait expliqué que sa mère « en bonne mère juive », l’avait inscrite au concours du plus beau bébé, et nous avait présenté la photo du plus beau bébé… Ce n’était pas le concours du plus joufflu, loupé, la mère avait porté plainte…

  • Vendredi 14 août « avis à la population, merci de me communiquer par retour vos heures de retour de Lisbonne et NY, avec le n° de vol« . Ma reconnaissance éternelle – signé : Mouth (c’est moi)
  • Delphine : « nous rentrons le 17 vers 14 H »
  • Moi : je veux le n° de vol
  • Delphine : … fait genre, je n’ai plus internet… Je ne la crois pas… Je rumine ma vengeance.
  • Pulchérie : « nous arrivons le 18 vers 15 H, je te téléphone dès que je peux, d’ailleurs bla bla bla bla bla bla Ikéa bla bla bla bla bla bidous bla bla bla bla (bidous ce sont les chats) »
  • Moi « et le n° de vol ?« 
  • Pulchérie qui a perdu son bla bla bla bla où qu’il était ENCORE question d’Ikéa : …. A NY, c’est panne d’internet à tout le moins, comme à Lisbonne, quel manque de bol…
  • Moi : faites des gosses tiens ! Même pas j’ai envoyé le mail, pour qu’elles évitent de se payer ma tronche.

Donc je vais me ronger les poings, z’avez intérêt à être aimables dans les commentaires…

Sinon, la vengeance étant un plat qui se mange froid, je peux faire la mère juive avec les gendres.

Ca va les changer tiens… Z’ont qu’à obliger leur moitié à répondre à leur mère…

Comme cela gendre n° 2 (au hasard) pourra stresser à mort réellement sachant que j’arrive pour dormir chez lui et Delphine.

  • « Merde on n’a pas fait la vaisselle, que va dire ta mère ? »
  • Delphine : « laisse tomber, elle s’en fout, elle ne le verra même pas… »
  • « Tu es certaine ? »
  • « Certaine… » (c’est un excellent résumé de ma personnalité…)

Pour me venger, la prochaine fois, je me lèverai à 7 H du mat pour faire la vaisselle.

Enfin… Peut-être… Là je ne jure de rien. Surtout pas…

Pour gendre n° 1 je vais avoir du mal à trouver quelque chose pour le stresser vu que c’est lui qui passe la serpillère et que la vaisselle est toujours faite.

Faites des gosses tiens… La vie n’est qu’un long calvaire !

17 et 18 août, je vais être d’une humeur de dogue… Comment ça comme d’habitude ? Je suis toujours d’une humeur exquise…

0 réponse sur “La mère genre Marthe de Villalonga dans…”

  1. Euh… Vraiment pour l’humeur les 17 et 18? Ils en ont de la chance tes gendres d’être pris pour cibles à cause de tes filles. C’est pas harcèlement et chantage, ça?
    Sinon les femmes ayant quelques difficultés pour appréhender la maturité chez les hommes on peut toujours rêver pour qu’une mère lâche la grappe à son propre fils parce qu’elle le respecterait assez ou lui ferait confiance (sinon c’est qu’il pense comme une femme). L’option de facilité pour éviter les conflits c’est le « je dis oui-oui » et « je fais comme je l’entend » (plus simple mais ça rend pas une image de maturité). Cela semble lâche sur la coup mais 10 ans plus tard la maman peut constater qu’il a bien fait quelque chose de sa vie alors qu’elle pensait que ce n’était qu’un grand bazar.

    1. C’est marrant que tu me prenne au pied de la lettre.
      Je ne vais pas emmerder ces charmants garçons ! Qui sont toujours si charmants à mon égard. Nous nous tutoyons et tout va bien (enfin, je le crois, tu me donne un doute !)
      Je vais juste le faire croire aux filles qui ne me croiront jamais…
      Elles savent bien que leur mère est loin d’être une emmerdeuse… Enfin je fais le maxi pour qu’elles n’entendent jamais « ta mère… »
      D’ailleurs Pulchérie me surnomme de temps à autre « la poire »….
      Et je suis toujours ravie de n’avoir pas eu de fils !!!! Dieu sait comment j’aurais pu tourner (comme le furoncle ? mon dieu protégez nous tous !)
      Mon ex belle mère a été la principale cause du fait que je ne voulais QUE DES FILLES !

      1. D’un autre côté, si Albert avait carrément dit MERDE à sa mère, il y aurait eu plein de problèmes d’évités.
        C’est bien beau d’accuser les mères, mais les fils sont généralement des lâches face à elles…
        Il y a plus de filles qui se lâchent face à leur mère…

  2. Attends mais pour trouver le numero du vol il faut avoir le billet sous les yeux, et elles ne l’ont pas au moment où elles écrivent le mail, c’est simple non ? 😀

    J’aime beaucoup tes menaces sur les gendres et la vaisselle à 7h du mat aussi 😉

    Quand Marthe dans un éléphant elle tout simplement superbe, son mari (Jacques François ?) aussi dailleurs dans le style je dis oui pour avoir la paix. Mais ce genre de mère n’existe pas qu’au cinéma hélas, un de mes ex était affublé d’une engeance de ce genre, et n’avait pas le caractère pour faire face, j’ai lâchrment pris la fuite 😀

    1. Je me contente de faire mère juive juste avec mes filles.
      Les gendres ne sont pas concernés, sauf si elles leur font voir mon mail, en mourant de rire.
      Les ingrates, c’est bien leur style…
      Je me mêle le moins possible de leurs histoires, je réponds avec parcimonie au téléphone en cas de problème (deux potes à moi) et je ne regarde même pas comment est tenu l’appart.
      Vu comme je tiens le mien, j’ai intérêt d’ailleurs… Mais il faut savoir voir la poutre qu’on a dans l’oeil… (tout en cherchant sa pince à épiler miracle…)
      Et j’ai eu un copain juif avec la mère qui allait avec. Ses gâteaux étaient délicieux, ses discours moins… J’ai fait comme toi…
      Y’a pas de jeux olympiques pour ça…

  3. Heu une question idiote, à quoi cela va t’il servir d’avoir le numéro de vol? À moins d’aller les chercher à l’aeroport, mais dans ce cas nul doute que les info arrive en temps et en heure 😉

    1. JE CROISE LES DOIGTS…
      C’est juste en cas de CATASTROPHE AERIENNE !
      CROISE LES DOIGTS AUSSI, MERCI !
      Que foutent-elles en avion, vu comment je les ai élevées ? (à vélo…)
      MERDE. JE NE VAIS PAS DORMIR !!!!
      Là je ne t’aime pas d’amour…

  4. Mamamahhhh….La vérité, tes gendres, ils peuvent être heureux si t’avais été une vraie mère juive, tu s’rais partie avec eux!! 😉

    (Allez… flippe pas!!! Y’a aucune raison!! En attendant essaie de te passer le passage du sketch de Stéphane Guillon sur le crash AF. Quoique….;-)
    J’suis pas du style à rire de tout et pas forcément branchée humour noir…mais ce con…dans son spectacle vu récemment à la téloche, a réussi à me faire marrer… Bon…faut savoir prendre du recul, on est bien dac, et puis le cynisme c’est sa spécialité…)

    Normal qu’une mère s’inquiète…Ma mère était pareil autrefois, et elle flippait aussi lorque ja’ccompagnais des groupes en Autocar…( Elle avait pas tort!! Qu’est ce qu’ils picolaient les chauffeurs le soir. Pas sûre que le lendemain matin, ils avaient eu le temps de complètement désaouler…!!)

    PS: Ok, Bien noté!! on va essayer d’être des gentils bisounours avec toi , mais pffffffffff!! ça va pas être fastoche!!;-)

    1. Moi je prends l’avion quand je veux.
      D’abord.
      Mais moi, je ne suis pas mes filles…
      Comme disait Marcel Pagnol :
      « moi je ne suis pas mon fils, qu’il navigue s’il veut mais pas sur l’eau »
      ET PAF !
      Alors je flippe si je veux. D’abord…
      Après elles prennent le tunnel sous la manche au moment où ça va péter tout ça sous le prétexte saugrenu d’aller faire les soldes à Londres…
      Ca va bien…
      Faites des mômes…
      (J’irai voir le sketch quand elles seront rentrées…)
      Et simplement je précisais que je risquais d’être d’humeur morose, n’étant de mauvaise humeur qu’en cas de cas grave… et je me fous de la gripe H1N1…
      Et sinon, partir avec eux ça ne va pas, j’aurais peur de les entendre copuler alors qu’ils ne sont même pas mariés… (la honte dans ma famille si pratiquante….)

  5. J’ai pris au pied de la lettre? pas tant que ça… si? :p (disons que j’ai eu effectivement une réaction-réflexe: les conflits durs avec ma propre mère peuvent mettre plusieurs mois à se dissiper alors qu’elle change généralement d’avis toute seule après quelques jours de réflexion tranquille; alors pourquoi cristalliser un conflit alors qu’il suffit de lui laisser le temps de réfléchir à tête reposée?). Je pensais au roseau pliant mais ne rompant pas dans la tempête (contrairement au chêne) mais sinon oui, les fils peuvent être lâches… les mères ont une arme terrible contre eux: leurs larmes! C’est très simple alors de mettre fin à tout rapport de force qui se prolonge. Les mères n’y recourent pas contre leurs filles ou bien elles y sont immunisées? Pour ce qui est des rapports mère/fils ET père/fille je crois qu’on est tous logés à la même enseigne: l’enfant face à son parent de genre différent est toujours mal à l’aise d’entre en conflit car ils n’utilisent pas les mêmes codes de comportement.
    Moi comme enfant je voulais…
    un petit humain avec deux bras, deux jambes, un tête bien faite et en bonne santé! Pour le genre, c’est échanger une liste d’avantages/inconvénients contre une autre. 😉

    1. Je n’ai vécu ce genre de conflits qu’au travers Albert, n’ayant moi même pas de conflits avec mes parents ou mes filles.
      Alors j’ai souvent du mal à juger pour les autres…

  6. Je ne te crois qu’à moitié quand tu dis que la mère juive et/ou pied noir (!) c’est toi !!! Généralement, ce genre de mère n’ont pas la distance nécessaire face à leurs rejetons pour (se) l’avouer !!!
    Et puis une mère qui ne s’inquiète pas pour ces filles, est-ce vraiment une mère??? 😉

    Signé : Une fille qui a une maman possessive avec ses deux fifilles….!

    1. Evidemment j’ai quelque peu exagéré.
      Mais bon, voila, je m’inquiète toujours pour elles, je ne peux pas me raisonner correctement !
      Possessive par contre non ! Je ne me mêle pas de leurs vies privées.
      Bon de ce côté là, elles ont été cool…

  7. Tiens ça me rappel ma maman l’hiver dernier… Elle voulait le vol d’aller (+ de retour), l’horaire et le numéro de l’hôtel pour être sur…

    J’ai bien ris sur le coup par la suite je me suis dit que je ferrai sans doutes la même chose avec mon fils dans quelques années donc j’ai compris et tout donnés ;o)

    1. C’est tout simple !
      Dans ma famille la tradition est de passer un petit coup de tél pour dire qu’on est bien arrivés (en voiture aussi).
      Pour les voyages à l’étranger maintenant, vive internet !

  8. Mouahaha j’ai justement regardé « Un éléphant ça trompe énormément » hier soir! Je-me-marre! C’est un morceau d’anthologie!
    Et en plus ma mère est venue chez moi hier, dans mon appart qui en fait est uniquement constitué de « bordel en vrac »… Sauf qu’elle est ordonnée, elle… Alors, pour éviter les conflits, je la laisse ranger (en plus j’aime bien avoir mon appart rangé, c’est juste que je ne sais pas faire…). Je suis lâche (pas sur tous les motifs de conflits mais là oui, ça m’arrange bien…)!!! Mais c’est bon parfois! (Comment baisser dans l’estime d’une gentille sorcière…)

    1. Ben, chez moi aussi c’est un peu bordel en vrac.
      Ma mère ne s’en préoccupe pas, elle a assez à faire avec sa maison !
      De toutes manières mes parents ne se sont jamais mêlés de rien concernant leurs enfants, donc je fais de même, en espérant ne pas avoir à retenir un jour ce que je pense…

  9. Au fait, elle rentre quand la méchante? (nan nan c’est pas pour en remettre une couche, mais c’est pour bidouiller les couleurs du blog)

      1. Bis : tu lui écris direct, sinon elle va me dire que c’est mon ordi qui merde, une de ses spécialités… (d’après elle).
        Je ne vais pas la vexatoirer avec le jet lag…

        1. Ben j’arrive jamais à accéder à son blog… Mon navigateur doit y être allergique, parce que à peine arrivée dessus… plantage sys-té-ma-ti-que!
          La vie n’est qu’un long calvaire…

  10. Delphine est bien arrivée de Lisbonne.
    J’attends Pulchérie de pied ferme demain à 15 H très précises, en provenance de NYC (que si elle loupe l’appel elle me retrouve DCD de mort subite…)
    Quelle idée aussi d’aller à NY alors que nous avons les gorges du Verdon…
    C’est mon avis et JE LE partage !
    Moi je vais où je veux, c’est mon problème…

    1. Alors c’est bon ? Enfin presque, tu respires avec un poumon maintenant ?
      Entendu tout à l’heure à la pharmacie, la dame s’adresse à une jeune femme que je n’avais encore jamais vue.
      Bonjour je suis la maman de Samuel, je viens chercher le traitement de mon fils.
      L’accent y était 😉 j’ai failli pouffer surtout devant l’air de la demoiselle qui a bien du demander le nom de Samuel et s’est entendu répondre, Samuel X, mon fils !

      1. Vous êtes tous forts pour me remonter le moral !
        Parce qu’en fait dans la vérité vraie je ne m’inquiète que QUAND elles prennent l’avion (et l’eurostar, car elles ne prennent jamais de bagnole !)
        Mais alors là, je suis Marthe un max, même pas que le scénariste aurait osé le faire…
        On se téléphone demain soir et on se fait une bouffe.
        Pulchérie arrive à Roissy à 15 H….
        Je ne te dis pas la souffrance, que les prunes de mes parents peuvent crever….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *