Miss vésicule (part 2)

femme-a-lhopital-copier-2Prenant des nouvelles de ma soeur deux fois par jour (au péril de mon forfait portable), j’ai senti son moral flancher le jeudi, quand elle a fait une crise terrible après son repas normal du midi. De toute évidence un calcul s’était encore déplacé et ce n’était pas fait pour lui donner (ou à moi) la bosse des maths. Le calcul nous avons toujours détesté cela, alors plusieurs, vous imaginez…

Enlèvement de la vésicule programmé pour le lendemain, elle n’était vraiment pas en forme et m’a annoncé que sa jaunisse était de plus en plus carabinée.

Autant en finir tout de suite. Personne ne l’imaginait rentrant chez elle, avec l’angoisse d’une crise éventuelle (et donc à ne rien manger), et l’attente d’une opération. Elle a bien voulu en convenir : l’opération passée, cela ne pourrait qu’aller mieux…

L’opération s’est bien passée (mais pas selon le mode opératoire annoncé), mais ses résultats d’analyse restaient mauvais, le pancréas devait être mis au repos et donc on l’a fait jeuner totalement pendant 3 jours (l’avait bien besoin de ça). Tout ceci sans véritables explications une fois de plus, c’est tout juste si on lui parlait de ses résultats d’analyses.

Mes parents et moi cogitions chacun dans notre coin : et si on remontait ? Elle a beau dire que cela ne changera rien…

Puis le 12ème jour elle a reçu l’autorisation de rentrer chez elle, avec un drain à porter pendant un mois et un arrêt de travail de 2 semaines… Et aucune explication, là encore, pas de régime particulier, elle sait ce qu’elle dira à Acromion en ce qui concerne sa pensée profonde dédiée à son chirurgien…

La voici donc rentrée chez elle le vendredi, contente, pour retrouver Diabolos qui en son absence, et malgré deux visites par jour, avait pris ses aises et fichu le souk partout. Fort heureusement pour lui, une nuit où elle avait décidé de dormir sur son canapé pour ne pas monter son étage, il lui a tué une grosse araignée (le genre mygale qui rentre dans les maisons à la campagne) et a eu droit donc, à une petite indulgence du jury.

Car sinon, après quasi 12 jours tout seul, à se demander ce qu’il pouvait bien se passer, il a profité du retour de tatie vésicule pour faire tout ce qui lui est interdit chez moi lui :

  • Grimper sur l’évier en déambulant bien sur le plan de travail pour laisser des empreintes patales
  • Essayer d’ouvrir tous les placards pour aller s’y coucher
  • Mettre du poil sur les lits interdits de séjour, mais il sait ouvrir certaines portes
  • Répondre en miaulant désagréablement suite à des observations genre « Diabolos NON ! »
  • Faire des cabrioles la nuit avec le bruit qui va avec
  • Griffer un peu ou mordiller quand une caresse le dérangeait.

Tout cela nous passait un peu au dessus. Nous étions enfin rassurés de la savoir rentrée chez elle, et allions pouvoir profiter au maximum des 8 jours qu’il nous restait.

C’est là que le Mistral s’est levé…

0 réponse sur “Miss vésicule (part 2)”

  1. Ouaiiiiiiiiis mais ca sent tellement bon dans le placard a biscuit, c’est TROP le meilleur endroit pour faire la sieste quameme (juste apres la pile de linge PROPRE, REPASSE, et DEPOILE).

    1. Je plussoie! Quand je m’habille le matin, à peine ai-je posé les vêtements que je vais mettre (approximativement dans les 15 secondes et 1/2), que ma minette se couche dessus! Donc je m’habille de T-shirts poilus, de vestes touffues, de pantalons à fourrure…
      (je garde ma minette avec moi en permanence, en quelque sorte…)
      Sinon, il paraît que frotter avec un gant de caoutchouc, ça dépoile bien…

        1. J’oubliais la valise! Ma minette se couche dessus dès que je la mets (la valise) en position horizontale! Pareil chez ma mère avec sa minette à elle…

  2. C’est fou de ne pas avoir été informé plus que cela, pas de vrai rencontre avec médecin et chirurgien pour savoir comment cela va se passer, pas de régime spécial et de recommandations… J’en suis renversé !

    1. Je n’aime pas à taper sur les hôpitaux, mais là, elle a eu la totale :
      Pas d’information
      Pas de régimes ou de recommandations (donc elle a été malade les premiers jours)
      Pas d’arrêt de travail en rapport
      Pas de programmation d’enlèvement des fils qu’elle se traîne depuis plus de 2 semaines !
      Pas assez de soins (cela semble s’infecter, donc elle va retourner à l’hosto demain)
      Etc…
      Il paraît qu’on a un des meilleurs systèmes de santé du monde, on plaint les autres…

      1. Attention, il ne faut pas confondre: on a un des meilleurs systèmes de SECURITE SOCIALE au monde (même si ça se casse la gueule maintenant), mais les MEDECINS sont parmi les moins bien formés (et les plus sensibles au marketing des labos… faute de formation initiale et continue digne de ce nom)!!!
        Contrairement à l’Angleterre où le système est à jeter mais où les médecins sont très, très bien formés, et très critiques vis-à-vis des labos…
        En bref, il faudrait les mixer… mais vu les lumières qui sont aux commandes en France actuellement, j’ai peur qu’ils prennent le pire de chaque pays! ;p

        1. En fait, il y a d’un côté les médecins qui prennent la peine de s’informer, de se mettre à jour, de se détacher des visiteurs médicaux et autres valets des labos, et les autres… Heureusement, Acromion a l’air de faire partie de la première catégorie!
          Mais il est vrai que l’internat (que n’ont pas fait la plupart des généralistes) en CHU est une vraie usine à transformer les médecins en bourreaux!

      2. Et sinon, je vous plains, toi et ta frangine… Quand on tombe sur des *biiiiiiiiiiiiiiip* pareils, il y a parfois de quoi avoir des envies de meurtre…

  3. Ça donne envie de se faire opérer ! Quoique 3 jours de jeûne ne ferait peut être pas de mal à mes kilos en trop ! Mais c’est incroyable, aujourd’hui les hôpitaux n’ont qu’une envie, renvoyer les malades chez eux le plus vite possible!

    1. … Et leur prendre un max de fric au passage!
      Je viens de recevoir la facture de la clinique pour mes dents de sagesse: 450€ pour quelques heures dans l’hôpital hors anesthésie et chirurgie (là, on rajoute 90+250€)… A savoir: j’étais opérée en ambulatoire, donc en gros les frais engagés, c’est quelques heures de présence de l’infirmière, une paire de draps, un suppo d’antalgique et un yaourt… belle marge! Et tout ça payé par la sécu! (donc nous!)
      Et après, on va te faire ch*** pour trois boîtes de médicaments soit-disant pas justifiés… Quand je vois à quel point les hortos se rincent, pour un service de plus en plus réduit, ça me donne envie de hurler!

  4. Il faut voir le côté positif de la chose : elle risquait une pancréatite et à donc évité le pire (sans pancréas c’est diabète et insuline à vie…). Mais bon pas rigolo l’opération « à l’ancienne », avec jeune et fils à la clef (normalement maintenant c’est trois pt’its trous et un jour d’hospitalisation).
    Et puis normalement il n’y a pas de régime ensuite et tant mieux !
    Sinon, Diabolos, ça ne serait pas un cousin éloigné de mes chats par hasard ? Va falloir que je parcoure leur généalogie pour savoir :-))

    1. Ils avaient programmé l’opération « à l’ancienne », elle a eu droit aux trois ptits trous finalement, et la suite est tout aussi fantaisiste (sauf le jeûne pour mettre le pancras au repos…)
      Et là, il y a un problème car elle ne peut toujours pas manger normalement.
      Quant à Diabolos, je le croyais unique !!!!

  5. Tous mes voeux à ta soeur pour la suite (fils, régime, arrêt de travail, coup de cric en travers de la tronche hautaine du chir’).

    Diabolos, mon petit, faut qu’on cause. A part le coup de dent en cas de caresse indésirable (qui me vaut une beigne), tout ce qui t’est interdit chez Calpurnia (en particulier le maculage patal des plans de travail et autres éviers en inox), c’est indispensable à l’expression de ton moi félin profond. Soulève l’étendard de la révolte. (signé le chat de Nita)

    1. Je crois que le chirurgien risque de ne pas apprécier ce qu’elle va lui dire demain…
      Marre de ces personnes qui sous prétexte qu’ils peuvent vous ouvrir, se croient tout permis, y compris de vous mépriser !
      Sinon, je ne transmets pas à Diabolos, manquerait plus que cela !

  6. C’est pas du mépris, c’est de la dissimulation d’ignorance! Quand un médecin ne parle de rien c’est qu’il ne veut pas se mouiller. En dépit de la fameuse « charte du patient » affichée dans TOUS les hôpitaux, il y en a encore pour jouer les apprenti-sorcier et tenter des opérations alors qu’ils ne savent pas et qui ensuite ne disent rien pour ne pas montrer qu’ils ont joué avec la vie de leur patient (et le confort à long terme car c’est ça enlever un organe). L’autre option, c’est qu’il y a des tenants des intervention chirurgicale et d’autres de méthodes plus « douces » (dialyse, traitement médicamenteux,…) et pour éviter que le patient choisisse, ils ne disent rien… toujours en parfaite violation de cette charte dont ils se fichent bien (pbm de soussous et de prestige perso).
    🙁

    1. Dans cet hôpital là en tous cas, c’est la désinformation la plus totale et nous connaissons plus d’un dérapage.
      Par chance jusqu’à présent, ailleurs, nous n’avons pas été confrontés à ce type d’attitudes.
      Car là, il y a des coups de cric qui se perdent…

  7. j’ai été opérée de la vésicule cette année, j’ai jeuné pdt une semaine avant tellement j’avais pas faim…aussitot l’opération faite, je suis restée 2 jours et après je suis partie, quand aux fils, ils n’ont pas été programmés pour être enlevés, ils doivent tomber tous seuls…j’ai eu une coelio aussi…je craignais les cicatrices mais elles vont disparaitre…

    1. Bienvenue ici (il me semble, souvent j’oublie de nouveaux commentateurs).
      Là c’est différent, l’opération s’est faite en urgence sur une infection traitée, la pancréatite interdisait strictement de rentrer au domicile.
      Et les fils doivent bel et bien être enlevés.
      Pour les cicatrices il faudra un peu de patience…

  8. Erf je poste en retard mais j’étais un peu à la bourre sur ton blog mea culpa.

    Je me suis fait opérée à 17 ans d’un kyste pilomidal (pas sûr de l’orthographe exact) sous anésthésie générale seulement ils m’ont pas fait de prise de sang avec, juste des rendez-vous d’information pour expliquer à mes parents comment ça allait se passer.

    Donc je me suis fait opérée deux jours aprés, et j’avais énormément mal, ils m’ont gardé une nuit à l’hopital et m’ont fait sortir aprés.

    J’avais des soins à faire tous les jours par une infirmiére qui venait à domicile et sur l’ordonnance il y avait écrit qu’elle devait retirer les fils. Seulement et là ça été un choc pour l’infirmière, (elle a fait un malaise), ils n’ont pas rebouché, ils ont laissé comme ça. Moi je ne pouvais pas voir vu là ou s’était placée mais parait-il on pouvait y faire entrer une orange (donc c’est pour dire).

    Crise de Panique pour les parents, retour à l’hôpital et le chirurgien un vrai con, qui ne parle pas un mot de français, dit que ça ne doit pas être recousu que c’est normal etc…

    Mes parents (aprés conseil de l’infirmière) ont pris rendez vous avec un autre médecin et ont appris qu’effectivement ça aurait du être recousu, que là étant donné que la plaie s’est infecté ça va durer plus longtemps, qu’il y a tout le travail à refaire, et que je vais souffrir :). Il a aussi dit mais ça il ne l’a pas fait devant moi mais j’ai quand même entendu que le chrirurgien qui m’avait opérée était un vrai boucher et que c’était dans une boucherie qui devait bosser 😀

    Résultat des courses :
    * Opération bénine qui doit durer normalement 1 mois de soins infirmiers => à durer pour mois six mois avec la totale, les pansements, les pantalons tachés (la peur que le pansement souinte), les moqueries à l’écoles (parce que j’avais le bep à passer donc je devais retourner en cours) , je ne pouvais pas m’asseoir donc je faisais tous mes cours debouts, les profs pas du tout compatissant qui faisaient exprés de faire rire la classe alors que pour moi s’était pas drôle.

    Enfin, j’en ai bien bavé pendant six mois à cause d’un couillon de chirurgien. Le pire c’est que j’en garde des séquelles même aprés 8 ans, et une belle cicatrice parait-il.

    Et là je vais te piquer ta phrase, la vie n’est qu’un long calvaire 🙂

    1. Quelle horrible histoire !
      Quelle nullité que ton chirurgien (le premier).
      N’oublions jamais que nous pouvons porter plainte, trop de personnes ont peur du médecin…
      Sans exagérer comme aux USA, il y a des cas où c’est indispensable ! (pour les autres)

  9. Pour se soigner faut pas être trop malade, voilà ce que je dis souvent, pour être encore capable de s’informer, de poser plein de questions aux médecins, de savoir les faire ch… s’il le faut, de vérifier que tout a été fait correctement…
    Je sais de quoi je parle j’ai une pathologie lourde depuis presque 18 ans…
    Par exemple je garde toujours les pièces essentielles de mon dossier sur moi, et je connais mon cas par coeur…je vous dis c’est un boulot 🙂

    1. Oui tu as bien décrit la situation. Et les proches se heurtent au « secret médical » quand ils demandent au médecin de famille de contacter le malade pour les donner les informations qu’il désire…
      Bon courage à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *