Et vous la tête, ca va comme vous le voulez ?

Femme incrédule

Je ne prétends pas ne pas être tête en l’air. Je le suis un peu, comme tout le monde, sans atteindre les sommets de la distraction dont j’ai parfois constaté les effets sur certains…

Généralement c’est assez drôle….

  • Le collègue qui arrive au boulot avec son sac poubelle. Sa femme lui avait demandé de s’en charger, mais il a juste oublié de s’arrêter dans le local ad hoc. CELA PEUT ARRIVER, la preuve, mais de là à descendre le sac poubelle de la voiture pour le poser tranquillement sur son bureau, il y a un gouffre.
  • Celui qui s’énerve sur cette PDBDM de télécommande qui ne fonctionne plus. D’autant moins d’ailleurs qu’il se sert du téléphone pour essayer de baisser le son.
  • Le même d’ailleurs, qui essaye de prendre un appel, avec la télécommande…
  • Celui ou celle qui retrouve enfin son portefeuille dans le frigo. Ou dans le congélateur, ce qui lui aura laissé le temps de faire opposition à tout auprès de sa banque parce qu’il ne mange que peu de surgelés.
  • Le vraiment distrait qui s’aperçoit au bout de 100 km qu’il a juste oublié sa femme et les bagages sur le trottoir (ceci avant l’invention du portable qui aurait pu éviter à la malheureuse une longue attente).
  • Le père de la mariée qui monte à l’arrière de sa voiture et s’exclame : « putain on m’a piqué mon volant! »
  • La mariée qui a oublié son bouquet et ne s’en aperçoit qu’au moment de sortir de la mairie sous les flashes crépitants, en se demandant ce qu’elle peut bien faire de cette fichue main gauche, la droite étant accroché à celui qui se demande s’il a bien fait de dire oui.
  • La collègue qui se dandine régulièrement parce qu’elle a mis son string à l’envers. Une culotte je veux bien, mais un string…
  • Un de mes profs d’anglais, resté dans les annales, qui arrivait régulièrement avec le pantalon devant/derrière et les coutures à l’extérieur. Et qui quittait l’établissement le soir dans le même état.
  • Le mal réveillé qui passe sa brosse à dent dans ses cheveux… avec le dentifrice.
  • Albert, ses lunettes de soleil sur le nez, me demandant où je les ai planquées (utiles les lunettes…)
  • Ma voisine qui a très gentiment déneigé ma voiture, alors que la sienne est beaucoup plus petite et trois places devant la mienne
  • Le type énervé par ses 3 mômes au demeurant vraiment insupportables, qui remplit soigneusement votre caddy avec de la bouffe pour enfants insupportables
  • Fille ainée partant de chez elle avec une ballerine noire et une autre bleu marine.
  • Monsieur gendre confondant le désodorisant des toilettes et celui qu’il doit se mettre sous les bras.
  • Une amie se brossant les dents avec de la crème dépilatoire, sans broncher… et précisant même qu’elle n’avait jamais eu les dents aussi blanches (et les gencives si irritées…)
  • La personne bénie, personne à droite, personne à gauche, personne en vue, qui m’avait gentiment laissé 150 euros dans le distributeur, preuve que la mention « prenez vos billets » n’est pas superflue…

Après cette dernière évocation, difficile de dire que la vie n’est qu’un long calvaire, sauf que cela devrait m’arriver plus souvent…

13 réponses sur “Et vous la tête, ca va comme vous le voulez ?”

  1. * La femme qui, après avoir déposé son fils à l’école, arrive au boulot, enlève son manteau et entend sa collègue, l’air perplexe, lui demander si son legging n’est pas un peu trop transparent, ou si….elle n’ aurait pas oublié de mettre sa jupe ! (retour à la maison avec le manteau fendu derrière, en crabe, longeant les murs, avec un air de bete traquée).

    *L’ado de cette femme qui en partant pour le lycée, oublie de fermer la porte – pas de la fermer à clé – non non, juste de la fermer !

    *la mère de cette meme femme qui, arrivée gare de Lyon, s’engouffre à l’arrière d’une voiture, et qui indique au chauffeur :  » à Enghien s’il vous plait ! »…… » vous voulez que je vous indique le chemin peut etre ? »…… »oh ! excusez moi, je pensais que vous étiez taxi ! »…….

    alors, oui, je pense avoir mérité le droit de dire que la vie (des tetes en l’air) n’est qu’un long calvaire….car j’en aurai encore des pelletées à vous raconter….

  2. @marjorie : ah, le coup du taxi, ça m’est arrivé une fois, sauf que ce n’était pas un particulier, mais carrément une voiture de flics dans laquelle je me suis engouffrée !

    Sinon, Calpurnia, je suis comme toi , pas particulièrement distraite.
    Bien sur, on perd des objets, on oublie parfois un rendez-vous, mais les exemples que tu nous donnes atteignent des sommets !

  3. Excellent !! Pour ma part je ne suis pas du genre distrait mais un matin (j’avais la trentaine) je pars au boulot sur les chapeaux de roues . Une fois dans le métro je saisis bien quelques regards étonnés et sourires en coin. Lesdits sourires s’élargissant de plus en plus je commence à me poser des questions : « non mais kes ki z’ont ces c…… » . Finalement au détour d’un couloir une grande glace me montre des noisettes de crème teintée bien en relief au milieu de mon nez, mes joues mon menton et mon front : j’avais oublié d’étaler ladite crème avant de sortir….

  4. Mon mari est parti au travail (à 120 km) en emportant la clé du garage, non communicant avec la maison, dans lequel se trouvait ma voiture et la deuxième clé de garage…
    Le même est parti, toujours à 120 km, en oubliant les clés de son appartement de célibataire géographique…
    Une copine a retrouvé son fer à repasser dans le réfrigérateur.
    Une autre, prof, a enseigné avec deux chaussures différentes : à entendre les élèves, elle aurait porté un après-ski ET un escarpin… 🙂

  5. J’oubliais, mon grand-père avait oublié en plein été une plaquette de beurre dans le vide-poche au dessus du pare-soleil !

    Le costume, très chic, du client, non moins chic, sur lequel le beurre a coulé ne s’en est jamais remis… 😀

  6. Je suis tête en l’air, je tiens ça de ma grand-mère.
    J’ai rangé mes courses dans le coffre d’une voiture qui n’était pas la mienne, dont les occupants étaient installés, prêts à partir…
    Je donne régulièrement ma carte vitale au lieu de ma CB.
    Je suis partie travailler plus d’une fois en chaussons.
    Je laisse mes clés n’importe où ce qui m’a valu de rester 2h un mercredi midi au collège (vide) où je bossais à les chercher partout, elles étaient restées sur la photocopieuse.
    J’ai installé mon fils dans la voiture, me suis assise, ai démarré. En rentrant chez moi je me suis rendu compte que j’avais juste oublié mes sacs de course sur le parking du supermarché.
    Ca pourrait durer encore longtemps…
    Ma vie est parfois un long calvaire, mais mes péripéties amusent les autres…

  7. je compatis Meg….:) n’empeche, quand on est tete en l’air, comme disait ma grand mère « on n’a pas le c.. sorti des ronces ! »

  8. Le fait de mettre deux chaussures différentes ne m’est pas inconnu! Cela m’est arrivé il y a quelques mois sauf que l’une était kakie et l’autre violette!!! Et je ne peux même pas mettre ça sur le compte de l’heure matinal, c’était un dimanche soir à 20h!

  9. Bon les filles, je suis vraiment désolée pour vous, mais vous allez toutes figurer au prochain « tête en l’air » (généralement j’en fais un par an !)
    Vous m’avez trop fait rire…

  10. Je me permet de participer (le dernier commentaire doit dater d’au moins 2 ans… Oups ou 3). Mais le coup des chaussures je connais bien (une ballerine vernie rouge et une marron mat, je me disais bien que les patients me regardaient bizarrement…). Ranger les rouleaux de PQ dans le frigo (ben quoi?), se faire contrôler les papiers de voitures, les poser sur le toit et partir sans les ranger (le temps que je m’en aperçoive, c’était une semaine après à 1000 km de là, j’ai donc du tout refaire faire…). L’étourderie est un vrai calvaire parfois, certains trouvent ça mignons, perso, ça m’éneeeeeerve!!! Le pire (ou le meilleur, c’est à voir), c’est que mon mari est le même, pas un voyage sans qu’on oublie quelquechose et malheureusement parfois ça coûte cher et pourtant ça ne nous fait pas changer (et on a des listes pour tout dans la maison!).
    Ahlala…

  11. Ah oui, j’oubliais en ce qui concerne la voiture, mon mari et moi faisions un changement de conducteur après 2H de route, il va aux toilettes et s’assoit dans la voiture juste devant moi (la notre était noire et moyenne de taille et celle-ci était gris-bleu metallisée et petite), au volant et la vieille Dame sur le siège du co-pilote a bien failli faire une crise cardiaque en pensant être victime d’un kidnapping! Quant à moi je ne peux même pas me moquer puisqu’en sortant de la gare, je tente de rentrer dans la voiture de ma grand-mère, qui avait bien l’air de s’affoler et ne voulait pas m’ouvrir… C’est en me pencant un peu plus que j’ai réalisé que ce n’était absolument pas ma grand-mère qui était au volant de cette voiture que je tentais vainement d’ouvrir….
    Comme je le dis plus haut…
    Ahlala….
    Bref le gros côté positif est que cela rend philosophe et moins matérialiste aussi (obligé)…

  12. Sur le toit de la voiture j’avais oublié un sac… avec trois appareils photo à l’intérieur, celui de ma meilleure amie, celui de ma mère et le nôtre… à ma décharge mon mari nous avait fait marcher trop loin et au retour j’avais très peur que mon fils de quelques mois ait froid… j’ai posé le sac et j’ai installé le bébé dans la voiture… quelques km plus loin du coin de l’œil j’ai vu quelque chose tomber apparemment du toit… mais ça n’a même pas attiré mon attention !
    Sinon j’étais assez dans la lune dans la rue pour ne pas voir mon mari en face de moi à l’endroit même où nous avions rendez-vous…
    Et dernièrement au supermarché je suis passée à la caisse, j’ai embarqué mes sacs… et j’ai laissé le chariot en plan avec mon précieux jeton ! Je m’en suis rendu compte en arrivant à la voiture mais trop tard, il avait déjà disparu… du coup je n’ai plus qu’un jeton que je ne peux pas accrocher à mes clés de voiture… la galère !
    Et je ne dirai pas de quels noms je me traite quand ce genre de choses m’arrive… mdr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *