Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Archive par auteur

Des nouvelles du front (X sur X)

Femme horrifiéeBen comment dire, cela ne va pas être le top.

2015 n’a pas été l’année du blog rapport à la mort de papa, 2016 ne fera guère mieux… Pourtant je voudrais TELLEMENT pouvoir me consacrer à vous…. Et donc à moi également, mais je suis d’un égoïsme monstrueux.

  • En gros maman s’est fracturé l’humérus droit, mais cela vous le savez, ce qui lui a immobilisé son bras moteur pour au moins trois semaines. Priez avec moi, mes frères et mes soeurs, et si j’avais un marteau, que le 22 décembre prochain on puisse lui annoncer une consolidation certaine, à rééduquer avec modération (avec elle on ne le répètera jamais assez).
  • Donc j’ai fait garde malade, avec fracture le 2, déménagement le 5 et signature de la vente le 7. Si l’arlésienne n’existait pas, je pense que je l’aurais inventée…
  • J’étais en effet totalement épuisée de supporter et d’aider maman nuit et jour. Ma soeur qui bosse, ELLE, a fait tout ce qu’elle a pu pour me ménager des heures de sommeil.
  • Et puis lundi, on était quel jour du mois de décembre lundi ? Maman s’est totalement écroulée de souffrance rapport à sa sciatique, et il m’a fallu appeler le SAMU et passer avec elle 6 heures aux urgences.
  • Après des débats pas possibles avec le médecin qui la voyait LUI, Très BIEN, rentrer chez elle (qui est devenu mon chez moi contre mon plein gré), il a (le médecin) décidé de la garder car même l’emmener pisser ce n’était pas possible.  J’avais en effet, suggéré, de ma voix la plus sirupeuse possible qu’IL l’accompagne lui-même aux chiottes. Il n’a pas apprécié, mais bon il n’a pas eu le choix. Je suis très désagréable quand il le faut… (Lire la suite…)

Posté le 17 décembre '16 par , dans Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule. 10 Commentaires.

La ligne d’arrivée.

Je suis totalement crevée, vannée, ma soeur cadette aussi.

Ma soeur travaille la pauvre et elle n’est donc pas en meilleur état. Nous avons eu de l’aide d’une de ses amies, de tatie chérie qui a déménagé elle, il y a peu, de neveux et nièces, mais bon c’était tout bonnement l’horreur pour tout le monde.

Surtout LE GRAND JOUR, lundi, où même les déménageurs ne savaient plus qui ils étaient.

Me reste à vivre avec maman et son bras en Louis XV, avec une bronchite par dessus le marché, ce qui n’arrange rien, dans une maison très mal foutue, ce qui n’arrange rien non plus.

Je passais en vitesse.

Des bise à tous !!!

Posté le 8 décembre '16 par , dans Non classé. 3 Commentaires.

La dernière ligne droite…

fouillis-copierJe persiste et signe avec mon illustration : c’est pire.

La dernière ligne droite s’annonce trèèèèès mal, avec déménagement lundi, et maman changeant toujours d’avis sur ce qui est à déménager ou non, sans tenir compte du devis fait par le déménageur qui sait très bien LUI, ce qui le concerne OU NON.

Le OU NON c’est nous, l’arlésienne, tatie chérie, la cohorte qui vient nous aider de neveux et nièces, etc… , qui devons l’assumer.

Pour arranger les choses, maman a dérapé hier sur un tapis plissé devant la rotissoire à super U et s’est fêlé l’humérus droit (et elle est droitière sinon ce ne serait pas drôle). La journée a été formidable, le soir j’étais au bord de m’ouvrir les veines. (Belle lurette que j’ai entamé ds poursuites contres super U,  ne pas m’écrire à ce sujet merci, sauf avec HUMOUR)

(Lire la suite…)

Posté le 2 décembre '16 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de blues, Crise de nerf. 13 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse” : suite… (je ne numérote plus…)

fouillis-copierLe travail qui se voit le moins dans un déménagement, c’est le tri préliminaire. Dès que la promesse de vente avait été signée (9 juillet), j’avais commencé à secouer un peu maman : “il faudrait commencer à trier”.

“Oh me répondait-elle du ton de la personne prise par erreur dans une rafle, qui a tous ses bons papiers et ne se sent donc pas concernée, NOUS AVONS BIEN LE TEMPS”.

Et c’est donc là que j’ai commencé à me boutiquer avec ma mère, quasiment tous les jours, en dehors de tout le monde.

(Tout un monde qui s’imagine d’ailleurs qu’entre elle et moi c’est forcément idyllique… Que je sois claire : j’adore ma mère, mais pas plus que je n’adorais mon père)

(Lire la suite…)

Posté le 27 novembre '16 par , dans Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de gueule. 2 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse”… : DONNER ?

fouillis-copierJe peux vous assurer  sans mentir que l’illustration est de la petite bière à côté de la réalité. Les livres triés, il y en avait à peu près 1000, et sans y croire j’ai passé une petite annonce. Mal m’en a pris, il faudrait payer pour que l’on nous en débarrasse. Je remplis donc le coffre du break de maman chaque veille où la déchèterie est ouverte, pour aller jeter tout cela dans le “tout venant”.  C’est l’horreur, j’ai encore au moins 5 coffres à faire.

MAIS, ce n’est pas le tout, après les livres, il fallait s’attaquer aux placards, armoires, etc… Nous savions que maman aimait bien entasser mais à ce point là c’est pathologique. L’Arlésienne s’est attelée au grenier avec une copine à elle, moi aux placards, armoires.

Juste un petit exemple : dans la chambre de celle qui n’est pas comme les autres, il y a une grande armoire normande, que maman espère garder. J’en ai jeté 95 % du contenu, certains trucs n’ayant jamais été touchés ou regardés depuis l’emménagement il y a 13 ans, voire même du premier déménagement de mes parents, d’Antony à Rambouillet… (Lire la suite…)

Posté le 15 novembre '16 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de gueule, Crise de nerf. 8 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse”… (3)

fouillis-copierAyant terminé la bibliothèque de gauche sur le pallier de l’étage, ET les bandes dessinées, toujours avec l’aide de maman disant oui ou non, concernant le fait de garder, je suis en droit de déclarer à mon médecin que ma bradycardie naturelle qui l’intrigue (j’ai le coeur qui bat à 50 maxi), m’a probablement sauvée de la crise cardiaque.

J’ai comme pour le reste, commencé par rechercher les doublons dans la partie droite, sans l’aide de maman. Ne vous inquiétez pas : il y en avait.

Et là, chaque étagère comportait deux rangées de livres, et toujours plein d’araignées, qui avaient dû émigrer de la bibliothèque de gauche en pensant qu’on leur foutrait la paix.

Loupé. (Lire la suite…)

Posté le 3 novembre '16 par , dans A lire, à relire, à découvrir, Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Crise de nerf. 5 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse”… (2)

fouillis-copierVous remplacez le bordel par des bouquins, et vous éviterez ainsi de venir m’agresser en me demandant comment il se fait que les livres de ma mère ne sont toujours pas triés (bis).

Après Rambouillet où mes parents sont restés de 1973 à 1988, ils sont partis chez Tante Hortense, l’apiculteur ayant fait cadeau de cette maison qui lui appartenait, à sa fille unique.

Qui avait plein de bouquins car avec papa ils avaient continué à en acheter. Sauf que chez tante Hortense il y en avait plein aussi…

Que maman a gardés, ne vous n’imaginez pas que ma mère puisse jeter un livre.

Non vous n’imaginez pas…

(Lire la suite…)

Posté le 28 octobre '16 par , dans A lire, à relire, à découvrir, Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Crise de nerf. 10 Commentaires.

Le ravage du “j’entasse” qui saute généralement une génération… (1)

fouillis-copierVous remplacez le bordel par des bouquins, et vous éviterez ainsi de venir m’agresser en me demandant comment il se fait que les livres de ma mère ne sont toujours pas triés (Pulchérie avait un jour mis en illustration une photo de 2 bibliothèques de mes parents, mais je ne l’ai pas retrouvée…)

Et évitez-vous de sauter une page, ce serait dommage…

Si je dis que le “j’entasse” saute généralement une génération, ce n’est pas pour rien.

En effet, j’ai pu constater que la grand-mère maternelle d’Albert jetait un peu tout et n’importe quoi. En réaction sa fille gardait tout, et en réaction ses filles jetaient un peu tout et n’importe quoi et Albert idem.

(Lire la suite…)

Posté le 26 octobre '16 par , dans A lire, à relire, à découvrir, Ah ces parents !, Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Chroniques d'une vie ordinaire, Coup de gueule, Crise de nerf. Pas de commentaire.

I’ll return… (Mac Arthur)

Je suis vraiment désolée d’avoir délaissé mon blog pendant trop longtemps, mais rien n’est simple en ce moment….

Promis, je reviens très très très bientôt : et MERCI de votre indulgence !!!

Posté le 23 octobre '16 par , dans Crise de nerf. Pas de commentaire.

Deuil et rangement (part 1)

fouillis-copier

Je vous avais parlé du post de Pulchérie concernant le rangement (je voulais mettre le lien, mais cela ne marche pas, PDBDM).

Vous allez vous dire que je mets du temps pour réfléchir et mettre les choses au point (depuis le 5 avril), et vous n’aurez pas tort. Mais j’ai des excuses (farpaitement).

EN EFFET :

Il fut une époque dans une vie antérieure, où j’avais des crises de rangement assez régulières et où j’étais une ménagère presque normale. (Lire la suite…)

Posté le 9 octobre '16 par , dans Ah je l'aurai méritée ma place au Sénat !, Coup de blues, Coup de gueule, Dans la série Diabolique, Non classé. 3 Commentaires.