Quand Charles Hubert a essayé de me tuer : la vengeance…

Et voilà ma vengeance…

Oh bien sûr, cela vous semblera une vengeance moins forte que ce que j’aurais pu faire, mais c’était néanmoins, une bonne vengeance…

Charles Hubert s’était réfugié chez sa mère, au son de « oh non pas chez ma mère, elle est encore plus chiante que toi ». On ne fait pas plus aimable, mais je m’en fichais complètement… De chez sa mère, il avait pris le contrôle de sa boîte mail à elle, il m’envoyait des mails délirants comme il l’étais lui-même… cela allait du : « Mon diabolos mon diabolos, je veux le voiiiir», Au « vu ma nouvelle situation, je me demande, si tu t’amuses bien avec tes copines »…

Quelles copines ? Je me le demandais bien… Et puis il a trouvé un appartement, s’est acheté un nouvel ordinateur, et s’est ouvert une nouvelle boîte mail… Là il m’a fallu trois minutes pour trouver son mot de passe dès que j’ai eu son adresse. Et j’ai attendu…

J’ai d’abord suivi les échanges intéressants qu’il avait avec sa mère… Comme j’avais demandé le divorce, il refusait de me voir lui refuser une prestation compensatoire, que je ne lui devait aucunement (la prestation compensatoire étant destinée en fait , à compenser une baisse significative du niveau de vie). Puis il a reçu un mail de belle maman lui déclarant que (nous étions mariés sous le régime de la communauté réduite aux acquêts) :

« J’ai vu l’avocat de ma boîte, qui m’a assuré que tu avais droit à la moitié de tout absolument tout, la moitié du lit, la moitié de la vaisselle, la moitié des meubles, etc. »…

Bien évidemment c’était totalement faux, et je n’ai rien dit avant notre premier rendez-vous chez notre avocat commun, qui était un ancien de chez mon avocat tordu…

Qui s’est évertué à lui faire comprendre qu’il n’y aurait droit à aucune prestation compensatoire… Peine perdue… C’est alors que j’ai déclaré que du coup je lui réclamerai la moitié de ses indemnités de licenciement qui tombaient dans la communauté

De plus j’avais lu dans un e-mail de belle maman, qu’elle le mettait en garde sur une éventuelle réconciliation avec moi « Pari a du être pris avec les copines, pour qu’elle te ramène chez elle »… vous avez l’explication des copines, ce que j’ai eu moi aussi… D’où son air stupéfait lorsque j’ai demandé à partir, l’avocat devant encore régler une ou deux choses concernant les modalités du divorce, que j’avais moi accepté.

Et puis le divorce a été prononcé, j’aurais dû ne pas lâcher sur ce qu’il me devait, mais j’étais tellement pressé de me débarrasser de lui que j’ai laissé tomber… (je le regrette aujourd’hui mais bon…)

Entre-temps, j’avais lu tous ses mails, je savais qu’il s’était rendu aux États-Unis pour y revoir son américaine, et qu’il s’était fait jeter comme un malpropre ! BIEN FAIT !

Il en revenait d’ailleurs au moment de ce rendez-vous avec l’avocat… D’où son abattement certain (hé hé hé).

Et puis je me suis mis petit à petit, à retirer tous les spams de sa boîte mail (il n’y faisais évidemment aucun ménage, cela ne lui était jamais venu à l’esprit d’en faire chez lui, ou chez nous, alors faire le ménage dans une boite mail…) plus un ou deux messages, par-ci par-là… Manque de pot un jour je m’étais connectée en même temps que lui. mais tout ce que j’ai pu lire lendemain était qu’il avait eu un spyware, et qu’il fallait le contacter désormais chez voilà, ou je n’ai eu aucune peine à me reconnecter, puisque je connaissais ses trois mots de passe…

J’ai attendu qu’il annonce à sa mère il partait en week-end, et là j’ai tout vidé dans sa boîte mail principale et l’autre… J’ai tout retiré absolument tout, y compris son carnet d’adresses, ses favoris, tout absolument tout ! Le problème était qu’il avait tellement de spams que j’ai mis plusieurs heures à tout vider et que juste avant son retour, il y en avait déjà une bonne dizaine…

Le lundi soir j’ai éclaté de rire à nouveau en lisant son mail affolé à son deuxième serveur : « J’ai eu un problème, pouvez-vous me dire ce qui s’est passé, et êtes-vous aussi responsable de Yahoo ? ». Là ils lui ont répondu un très long texte pour lui expliquer comment récupérer ses mails… ce qui était peine perdue évidemment, mais je me l’imaginais très bien désemparé et j’en rigolais toute seule…

Cela a duré quatre ans, quatre ans au cours duquel j’ai appris qu’il avait eu un enfant, ce qu’il faisait (toujours mal)… régulièrement, je vidais à nouveau sa boîte, incomplètement parfois ou complètement… et il faisait toujours la même demande, affolé…

J’ai pu constater que j’avais vraiment épousé un sale con ! Je vous passe les détails de la manière dont il s’est fâché avec son père, avec son frère, etc… c’était un grand malade, et je plains sincèrement sa femme…

Car j’ai de plus découvert qu’il était homosexuel, retrouvant dans ma cave des revues porno gay… Son désir d’enfant avait été le plus fort, mais après,avoir eu deux fils il a pu s’abandonner de nouveau à son vrai penchant.

Ce n’est qu’au bout de cinq ans, qu’il a enfin changé son mot de passe… (Toujours rapide…)

Je n’ai bien évidemment plus de nouvelles de lui, depuis qu’il m’a appelé au bout de 20 mois en me demandant à venir récupérer encore des affaires à lui que j’avais jetées avec un bonheur évident vu que je ne devais les garder que 18 mois.

Déjà que quand il m’avait dit « c’est Charles Hubert»je lui avais rétorqué : «QUEL CHARLES HUBERT ?»… Il m’avait précisé après une minute d’hésitation, «bah ton ex mari » Et c’est là que je lui avais annoncé en rigolant qu’il ne retrouverait plus rien chez moi sauf peut-être son précieux flacons…

Je l’ai entendu retenir son souffle, s’étrangler même, et j’ai raccroché.

bien sûr cela doit vous paraître bien faible par rapport à ce qu’il m’avait fait, mais j’ai passé cinq années délicieuses à lui pourrir la vie…

Car la vie n’est qu’un long calvaire…

BONNE ANNÉE !

Bonne année à vous tous… J’aiété très occupée jusqu’à ce jour, mais je tenais (même si je n’ai eu aucun commentaire sur certains posts ☹️) à vous souhaiter à tous une bonne santé surtout, je pense que c’est le plus important…

À très bientôt pour de prochaines aventures…

Souvenirs… Souvenirs… (2)

Le coup du claquage de porte assorti d’un « menteuse » jeta un froid entre Mrs Bibelot et Mrs Merlan, mais les deux pères eux, continuaient à se parler tout à fait normalement. Les deux hommes s’entendaient bien, étaient artisans tous les deux, et étaient sans doute agacés tous les deux par leurs femmes et les résultats scolaires de leurs filles (des garçons il n’était jamais question), et les invitations reprirent.

Malheureusement Christine et moi devions à nouveau montrer nos carnets à nos mères respectives, et plus d’une fois elle pleura, giflée parce qu’elle n’était que dans les cinq premières mais jamais la première. Peut-être sans cette stupide compétition maternelle aurions nous pu être amies…

Continuer la lecture de « Souvenirs… Souvenirs… (2) »

Le Père Noël…

Je pense qu’un jour prochain peut-être, la télévision lâchera le Père Noël sur les plages du mois d’août…

En effet l’an dernier, et quand je me morfondais dans une maison de repos j’avais pour seule distraction la télévision… Lors de mon hospitalisation j’avais oublié mes lunettes de lecture…

Quelle ne fut pas ma consternation de constater que dès le 1er novembre il n’y avait plus sur la 1, la 6 et la 25, que des téléfilms hélas tous plus sirupeux les uns que les autres… Sur Noël…

Et j’ai constaté enfin rentrée chez moi que cela avait perduré jusqu’à la fin de janvier !

Je vous passe les titres qui vont « d’un Noël joyeux » à « Des rennes pour le Père Noël » et j’en passe et des meilleurs…

Je dis « halte là « … Il y en a marre de tout cela. Je n’ai comme seule ressource que Arte, la 3, fort peu de chaînes qui nous présentent un programme correct…

J’ai enfin réussi à squizzer les pubs : j’enregistre un programme sur ma box et je le regarde le lendemain en passant les pubs (un spot publicitaire représentant désormais 20 pubs)

Mais je redoute désormais de voir même le programme du soir squatté par l’inévitable papa Noël dont je vomis la simple évocation…

Ras-le-bol de tout cela et je n’ai même plus la possibilité de regarder des DVD puisque mon appareil enregistreur vient de me lâcher… Dès lundi je cours en acheter un autre… Mais aurais-je assez de DVD pour remplacer trois mois de conneries ? J’en doute fort…

Enfin j’espère être un jour être sondée pour savoir ce que je pense de notre télévision actuelle…

J’en aurais à dire…

Le retour (vrai)

Je suis désolée d’être resté absente si longtemps, mais j’ai eu beaucoup de problèmes. J’ai en particulier mon bras droit un peu en vrac, qui me fait beaucoup souffrir.

Mais il y a aussi la grande joie que j’ai eu le 26 juillet dernier de devenir grand-mère… Je serai donc mamie…

Sinon j’ai vraiment évidemment beaucoup de choses à vous raconter et, plein de coups de gueule à pousser, et je reviens ce week-end pour débuter une nouvelle saison de la gentil sorcière !

Des bises à tous…

Il nous font chier… La TV


Ils nous font chier.
La télévision…
Oui ils nous font chier avec leurs pub…  sur M6 par exemple, c’est toutes les 20 minutes et je ne ment pas, que nous sommes amenés à voir pendant cinq bonnes minutes, des pubs, toutes plus débiles les unes que les autres. Donc sur M6 c’est toutes les 20 minutes à l’exception du midi enfin de l’heure de déjeuner enfin le journal de 13 heures (Enfin 12 45)
C’est : la présentatrice nous annonce joyeusement « tout de suite, scène de ménage »…
Tout de suite cela signifie dans 20 minutes maximum mais minimum tout de même à savoir :

– De la pub
– deux minutes de je-ne-sais-quoi de pas important
– de nouveau de la pub…
– La minute musique…
– Encore de la pub
– la météo
Et enfin, scène de ménage.

Je sais que tu les publicités permettent aux chaînes de « Gagner leur croûte », mais c’est vraiment trop trop trop…
À titre indicatif je fuis désormais M6 comme la peste ainsi que la 20 qui n’est pas mieux et qui trouve le moyen en trois quarts d’heure d’un Épisode de Grey’s Anatomy, de nous mettre une pub juste à la fin du générique (qui est assez rapide mais long) de nous en mettre une autre dans le milieu, et une autre quatre minutes avant la fin à savoir que, l’on sait que la fin est vraiment très proche.
Arte est une de mes chaînes favorites ainsi que la deux car les pubs sont très peu présentes, voire même sur Arte quasi inexistantes
Et j’aurai une mention particulière pour C8 le soir ou à 21h20 alors que le film ou l’émission est prévue à 21h10 (je reviendrai également dans un post ultérieur, sur l’heur de plus en plus tardive du programme du soir).
Donc sur c8, Monsieur Cyril Hanouna, déclare tout à coup A 21 H 40 ! qu’il faut peut-être songer à terminer… Vous pouvez compter encore 10 à 15 minutes plus cinq minutes de pub, et vous aurez votre film ou votre émission à 21h40…
À l’époque où j’occupais toute seule la maison de ma petite maman qui était à l’hôpital, j’ai ainsi attendu jusqu’à 21h35 pour visionner enfin quai des brumes. C’est intolérable !

J’en ai marre.
Et vous ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous une chaîne favorite ? Inutile de me répondre que vous ne regardez jamais la télé, je le sais, mais moi je la regarde, je n’ai eu eu pour seule occupation lorsque que j’étais à l’hôpital et après en maison de repos que la télévision. J’ai donc été consternée par les pubs auquel je ne pouvais échapper.

Je plains tous ceux qui n’ont que cela pour passer le temps.

A venis la programmation sur certaines chaines…

La ligne d’arrivée.

Je suis totalement crevée, vannée, ma soeur cadette aussi.

Ma soeur travaille la pauvre et elle n’est donc pas en meilleur état. Nous avons eu de l’aide d’une de ses amies, de tatie chérie qui a déménagé elle, il y a peu, de neveux et nièces, mais bon c’était tout bonnement l’horreur pour tout le monde.

Surtout LE GRAND JOUR, lundi, où même les déménageurs ne savaient plus qui ils étaient.

Me reste à vivre avec maman et son bras en Louis XV, avec une bronchite par dessus le marché, ce qui n’arrange rien, dans une maison très mal foutue, ce qui n’arrange rien non plus.

Je passais en vitesse.

Des bise à tous !!!

Deuil et rangement (part 1)

fouillis-copier

Je vous avais parlé du post de Pulchérie concernant le rangement (je voulais mettre le lien, mais cela ne marche pas, PDBDM).

Vous allez vous dire que je mets du temps pour réfléchir et mettre les choses au point (depuis le 5 avril), et vous n’aurez pas tort. Mais j’ai des excuses (farpaitement).

EN EFFET :

Il fut une époque dans une vie antérieure, où j’avais des crises de rangement assez régulières et où j’étais une ménagère presque normale. Continuer la lecture de « Deuil et rangement (part 1) »