H comme Homme

hommeEtre doué d’intelligence et d’un langage articulé, rangé parmi les mammifères de l’ordre des primates, et caractérisé par son cerveau volumineux (homo sapiens), ses mains préhensiles et sa station debout (homo erectus)

Etre humain de sexe masculin
Signé : Le Larousse

En tant qu’être humain de sexe féminin, s’attaquer à la deuxième définition dès 12 ans. Constater le temps passant qu’elle se rapproche de celle strictement scientifique du Larousse :

  • C’est un primate (0 à 14 ans)

  • Il a bien les mains préhensiles (dès 15 ans et pour toujours)

  • Il est bien homo erectus (tôt et pour toujours également)

  • Il a un gros cerveau mais moins qu’il le croit (dès 15 ans et pour toujours)

  • Il est mammifère par notre intermédiaire (vers 35 ans en moyenne)

  • Il a un langage très bien articulé (l’arbitre est un con, l’entraineur est un con, le sélectionneur est un con, mais qu’est-ce qu’il fout ce con ? tous des cons…)

En notre compagnie il va faire tous les stades de l’évolution à rebours

  • Drôle, tendre, intelligent, amoureux et plein d’humour, il est homo sapiens 6 mois

  • Il oublie le langage articulé devant le journal des sports ou les questions qu’il juge oiseuses

  • Il perd ses mains préhensiles dès qu’il s’agit de vider la poubelle, faire la vaisselle, changer la petite couche sale ou passer l’aspirateur

  • Il n’est pas « erectus » de manière permanente et sur commande

  • Il vire à l’homme des cavernes quand il monte dans une voiture qu’il conduit, quand on le trompe où qu’on lui dit  « il faut que l’on parle » pendant un match de foot.

Il ne reviendra jamais au stade homo sapiens, sauf éventuellement pour 6 mois avec une autre. Il s’efforce parfois de créer un autre ordre, celui de l’homo ça pionce, non répertorié par les savants, à tort.

Heureusement, l’homme, le vrai, se reconnaît au premier coup d’oeil :

  • Il a des obsessions sexuelles

  • Il est polygame dans l’âme

  • Il demande l’extrême onction au moindre rhume

  • Il est tétanisé par le sport à la télévision

  • Il est incapable de demander son chemin quand il s’est perdu (honte à lui !)

  • Il sait faire les niveaux

  • Il sait ce qu’est un « hors jeu »

  • Il ne sait pas où se trouve le panier à linge sale

  • On veut de lui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.