Quand on n'y connait rien…

Je_hais_l_informatiqueArrivée au boulot un lundi matin (qu’on imagine glorieux)

La première chose que je fais est généralement d’allumer mon ordi avant d’aller mettre en place la sauvegarde du serveur.

Je reviens à ma place et là curieux, mon écran est comme bloqué… Finalement non. L’ordi cause, mais je n’y comprends rien.

J’appelle un collègue sympa qui vient regarder et me déclare « ça ne sent pas bon tout ça ». Effectivement. Il me conseille F2 et non pas F1 et nous voici sur un message incompréhensible. Moi je suggère que l’ordinateur dise (puisqu’il cause anglais) « I fuck everybody », là au moins on serait tout de suite fixés.

  • Le collègue me suggère de redémarrer. Ce que je fais. Même topo, sauf que le choix F2/F1 n’existe plus. Il s’en veut, je lui en veux, on se hait…

  • Un autre collègue qui arrive, nous voyant à deux devant mon ordi, vient regarder et pronostique un décès prématuré de mon disque dur. On redémarre.

  • Un troisième collègue nous voyant à 3 derrière mon écran arrive et nous dit qu’il s’y connait. Il tâte l’ordi tel un médecin et déclare que le disque dur tourne mais… Il manque une connexion. Le disque dur est mort où c’est la connexion, va savoir Edouard…

  • J’appelle l’informaticien du boulot sur son portable, ignorant qu’il est en décalage horaire d’au moins 6 heures…

  • Un quatrième collègue nous voyant à 4 derrière mon ordi, déclare qu’il s’y connaît également. Il fait plein de clics, regarde les messages s’afficher avec consternation, et redescend chercher ses tournevis pour démonter la bête : il y a un faux contact entre le disque dur et je ne sais pas quoi…

  • 10 H 30 tout de même. Du monde dans mon secteur et mon ordi démantibulé sur mon bureau, m’empêchant d’accéder au téléphone. Dame Vénézia prend les appels et déclare le décès de mon PC à mes collègues éloignés consternés… Une ambiance de deuil règne dans le service et personne ne bosse, tout le monde est agglutiné devant mon PC (c’est moche quand on a retiré le capot)

  • Je descend vérifier si je peux retrouver ma session sur un autre ordi. Je peux. Mais pas ce qui va avec (les programmes, dont un, très important, dont je me sers les 2/3 du temps tout est hyper protégé dans la boîte). En fait je ne peux rien faire.

  • Le bricoleur ne trouve aucune mauvaise connexion. Mon disque dur est mort. Tous opinent : ils l’avaient bien dit !

  • Les autres s’en vont enfin bosser en chantant « de profondis morpionibuuus« 

  • Je vais et je viens entre plusieurs PC : celui sur lequel j’ai récupéré mes mails, celui sur lequel je peux écrire mais pas imprimer, bref c’est la merde, intégrale et ingérable. Dès que Dame Vénézia lève son cul de sa chaise, je m’y précipite…

  • Je prends 3 pilules roses, finalement 5, je suis ZEN !

  • L’informaticien téléphone à 15 H 30. Il est à la Martinique, mon message l’a interpellé.

  • Il me demande de redémarrer et de tout lui raconter. C’est vachement fastoche à faire, les messages sont hyper rapides avant le « I fuck everybody » qu’on attend vainement…

  • Mon disque dur n’est pas mort, ou alors c’est d’une mort suspecte.

  • Il me fait taper des tas de trucs. Me demande de le rappeler pour que cela ne soit pas lui qui paye

  • Je le rappelle. Oui parce que l’ordi affiche vite, qu’il me faut tout lui lire, et que ça prend un temps fou de le réallumer tout le temps (l’ordi, les hommes n’ont besoin de rien)

  • Il trouve la panne. C’est le « SETUP » qui a grillé (moi je ne sais pas ce que c’est). Il me le fait réinstaller illico (là on l’admire, car c’est le petit matin pour lui, il n’a pas d’ordi, mais il visionne bien la chose). Enfin quand je dis « illico », j’exagère, il faut by-passer les messages de l’ordi, je fais des milliers de clics pour enfin pouvoir taper le message qu’il me dicte « ZA34/F1 WW triple axel, et rétablissement sur un seul pied »

  • Tout s’allume tout à coup, tout est normal

  • Il me demande d’éteindre et de redémarrer

  • Je le fais en tremblant, malgré les 5 pilules roses.

  • Je confirme le « SETUP« 

  • J’ai retrouvé mon disque dur grillé.

  • Consternation des mâles alentours qui s’y connaissaient tous… Ils ont déjà changé leur disque dur, chez eux, alors que… Je les ai sentis blessés sur ce coup là… Ils ont tous pensé s’être fait avoir…

Car la conclusion de l’affaire est que je n’éteins plus la bête, je ferme juste ma session. Mais que quand on ne s’y connait pas on peut se faire avoir par n’importe qui… Si cela m’arrivait on me dirait que mon disque dur est mort alors que c’est juste le SETUP qui qu’aurait sauté peut-être… Allez savoir !!!

Parce que là il y avait quasi ouverture de crédit pour carrément me changer l’ordi… 4 codes en fait à taper bêtement (ben voui, sous le commandement du grand chef en Martinique), et j’ai retrouvé un ordi en état de marche.

Je savais que je me faisais couillonner chez certains garagistes, maintenant, faut que je me méfie d’autres choses…

Je vous l’ai dit et répété : la vie n’est qu’un long calvaire…

Mais bon, je le laisse allumé (l’ordi, le garagiste est allumé en permanence), apparement c’est au cours de la dernière coupure que le SETUP s’est vexé…

La vie n’est qu’un long calvaire et le SETUP susceptible (une vraie belle-mère)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.