Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Le retour annuel de Maritza !

Il n’y a pas que l’automne qui revient régulièrement tous les ans, il y a Maritza également, qui nous fait son coming back de Tintagel chaque automne et vient passer quelques jours chez son amie Mrs Bibelot. C’est lors de ses visites que l’on peut mesurer ce qu’est la relativité du temps, sans l’aide de Mr E=MC2. Il devait avoir quelqu’un dans son entourage, genre Maritza, qui lui a fait tout à coup tout comprendre..

Il y a deux ans, elle était restée 2 semaines, mais Jean Poirotte épuisé et on le comprend, avait précisé gentiment à sa femme, qu’1 semaine était le maximum supportable pour lui.

L’année dernière, elle est restée 1 semaine, pour la grande fatigue de mes parents et moi. J’étais licenciée de peu et passait beaucoup de temps chez eux. Elle m’a gavée grave (mais si, souvenez-vous, ! (pour le ici, vous vous démerdez pour aller voir le part 1 la veille ou l’avant veille du “là”, parce que le lien ne veut pas se faire, c’est comme ça et pas autrement, et parfois je hais word press).

Bref la semaine s’annonçait mal. Le mercredi 15 octobre Jean Poirotte devait se faire changer son défibrillateur (une machine ressemblant à une calculatrice, j’ai vu la radio, implanté dans le creux de l’épaule (gauche, forcément, vu que le coeur est à gauche), qui lui envoie des décharges électriques dans le coeur via des électrodes implantées directement dedans (le coeur !!!!) à la première pose, en cas de départ de tachycardie ventriculaire, à ne pas confondre avec un pace maker, surtout pas, ça l’énerve et nous aussi, dont moi). Si vous ne connaissez pas la différence entre un pace maker et un défibrillateur, vous avez gogole pour vous renseigner, moi je ne ne suis pas l’encyclopédie de médecine NON PLUS !

Opération bénigne. Un défibrillateur ça coûte la peau des fesses mais on ne peut pas en changer les piles, faut changer l’appareil. Les trucs implantés dans le coeur à la première pose, on les laisse en place, c’est toujours ça de gagné. Sur le plan du déficit de la SS (LA SECU !); il est toutefois dommage que cet appareil soit prévu sans changement de piles. Car il fonctionne avec des piles. Farfaitement. Et quand les piles ont trop envoyé de décharges en cas de départ de TV servi, il faut changer l’appareil directement.

Mon père qui rentre de sa visite chez le cardio qui doit l’opérer, mérite la médaille du patient le moins curieux qu’il puisse exister. Discussion du dimanche midi :

  • On te remet le même défibrillateur ou c’est un appareil plus moderne ? je ne sais pas…
  • On touche à tes électrodes ou pas ? je ne sais pas…
  • Tu es anesthésié complètement ou pas ? je ne sais pas…

La seule question qu’il pose au médecin est “combien de temps vous allez me garder ?” et ça c’est rapport au temps pendant lequel il ne pourra pas cloper… Alors que moi je prends des notes en demandant au chirurgien comment il va me défigurer l’épaule droite ou m’expédier ad patres. Après je vais vérifier sur internet s’il m’a menti…

Ma mère qui ne l’accompagne plus, ne vaut donc pas mieux. C’est APRES qu’elle nous précise qu’on nous avait tout bien dit à l’avance, mais qu’on n’écoute pas (comme si on était comme elle quoi…).

Bref.

Donc opération le mercredi 15, opération de Jean Poirotte, sortie théorique le jeudi 16. Le vendredi 17 ce sont les 11 ans de mon neveu que l’on n’a pas vu grandir, ET l’arrivée de Maritza.

Elle ne doit pas rester longtemps, elle repart le lundi. Tout le monde conseille tout de même à Mrs Bibelot de conserver son parisien quotidien pour que Maritza fasse ses découpages, parce que pendant ce temps là, elle fiche la paix à tout le monde.

Et je ne sais pas, je zappe complètement l’arrivée de Maritza. Je m’inquiète pour mon père. J’ignore bien évidemment que l’opération a lieu sous anesthésie locale, que c’est une broutille, et que dès le lendemain matin (opéré à 17 H 30), il sort. Nous sommes donc le jeudi. Tout va bien, je suis rassurée, et je me pointe donc le vendredi 17 au soir après le boulot, pour l’appéro de la semaine parents/enfants.

Et je tombe sur Maritza. J’avais complètement oublié qu’elle devait venir, elle m’a vue, il est trop tard pour m’enfuir.

  • Alors tu as retrouvé du boulot ?
  • Oui
  • Tu es contente ?
  • Oui
  • TU ES SURE ?
  • Oui
  • Ton patron est sympa ?
  • Oui
  • TU ES SURE ?
  • Ouii
  • Tu fais combien d’heures par semaine ?
  • 37 1/2 avec un jour de récup par mois pour faire 35 H
  • TU ES SURE ?
  • Ouiii
  • Et ta soeur comment va-t-elle ? Son mari c’est Philippe hein ?
  • Non c’est Jean-Pascal
  • TU ES SURE ?
  • Ouiiiiiiii je suis certaine.
  • CE N’EST PAS PHILIPPE ? JEAN POIROTTE CE N’EST PAS PHILIPPE ?
  • Non c’est Jean-Pascal !
  • TU ES SUR ? VOUS AVEZ BIEN UN PHILIPPE DANS LA FAMILLE !
  • NON !
  • VOUS ETES CERTAINS ? MOI IL ME SEMBLE BIEN QUE VOUS AVEZ UN PHILIPPE DANS LA FAMILLE.
  • Justes regards de mon père et maman qui précisent “NON”. Non. Nous n’avons rien contre les philippe mais nous n’en avons aucun dans la famille.
  • VOUS DEVEZ VOUS TROMPER. VOUS ETES SURS QUE CE N’EST PAS PHILIPPE LE VRAI PRENOM DE JEAN-PASCAL ?
  • ….
  • Et tes filles Coraline ça va ?
  • VI
  • Tu es sûre ?
  • Certaine
  • Ca leur fait quel âge déjà ?
  • Ecoute Maritza, si tu me refais le coup de mes 50 ans de l’année dernière je vais VRAIMENT m’énerver
  • Ah mais c’est bon c’est passé maintenant. Ah 24 et 27 ans MON DIEU MAIS QUELLE HORREUR !
  • Bibelot, tu te rends compte, les filles de Coraline ont 24 et 27 ans, QUELLE HORREUR ! Jean Poirotte tu te rends compte ? QUELLE HORREUR !
  • Tu sais Maritza, je ne peux pas suivre toutes les conversations, C’EST MAUVAIS POUR L’IMPLANTATION DE MON NOUVEL APPAREIL !

Il était temps que mon frère, sa femme et sa fille arrivent… Mon père et moi avions eu le même regard vers la collection de fers à repasser à l’ancienne de Mrs Bibelot.

Un accident est si vite arrivé…

La suite au prochain épisode. Il restait le samedi, le dimanche et le lundi…

Posté le 20 octobre '08 par , dans Histoire de sorcière.
Tags :

Commentaires »

Comment par siams
2008-10-20 07:27:17

Sacrée Maritza ! Mais au fait..est-elle toujours blonde ? °°°°°à +

 
Comment par Bleck
2008-10-20 10:40:15

Oui, mais euh… La Maritza, c’est ma rivière, comme la Seine est la tienne !

Bleck

 
Comment par Gwenn
2008-10-20 10:55:34

Je ris, je ris !!!! Je me suis retrouvée par hazard ici, chez toi…
Et en te lisant je ne peux pas m’empecher de rire car j’ai l’impression de connaitre toutes ces personnes qui t’entourent si bien… Je crois que nous avons toutes et tous une Maritza dans nos familles !!! C’est tordant !!! Je t’ajoute a mes favoris pour lire toutes tes notes!

 
Comment par Louisianne
2008-10-20 13:27:24

C’était bien Maritza ? Tu es sûre ?

 
Comment par Vladyk
2008-10-20 13:52:29

Oh my god ! Déjà juste avec cette conversation j’aurais été plus raide que toi donc j’ose même pas imaginer comment j’aurais pu être durant toute une fin de semaine… je crois pas qu’elle serait ressorti indemne ^^ (parfois je sais il faut ne pas dire ce que l’on pense mais c’est tellement tentant… chapeau d’être resté si polie ! Moi je n’aurais sans doutes pas su…)

 
Comment par shalima
2008-10-20 17:42:35

J’adore Maritza (mais je ne la supporterais pas en vrai, on est d’accord ! ^_^)

 
Comment par Calpurnia
2008-10-20 18:12:57

Réponses en vrac !

siams : non en fait elle est grise… C’est moi la blonde :-(

Bleck : là ce n’est pas un long fleuve tranquille. C’est un ouragan, un thyphon, un cyclone, une tempête de sable, un tsunami. Quelque chose dans le genre donc…

Gwenn : merci, bienvenue ici et bon courage si tu veux tout lire !

Louisianne : OUI ! Mon dieu mais quelle horreur ! (et elle ne se rend pas compte qu’elle exaspère tout le monde…)

Vladyk : c’est à chacune de ses visites que nous nous rendons compte que tout le monde est d’une politesse exquise dans la famille…

shalima : pour ceux qui ne la connaissent pas, c’est un bon moment, ET OUI, JE SUIS SURE !

 
Comment par Estel
2008-10-20 20:38:47

T’es sûre ? ;-)

 
Comment par Nita
2008-10-20 23:32:46

zut, Louisianne m’a chouré mon commentaire !!! La suite, la suite

 
Comment par Dom
2008-10-21 11:32:51

Allez, c’est trop tentant…..

t’es sûûûûûûûre ????

 
Comment par Zorglub
2008-10-21 13:32:27

Rien à dire de plus que “tu es vraiment sûre?” comme beaucoup et j’attends rapidement la suite.
En voila un week end palpitant!

 
Comment par Esther
2008-10-21 17:19:15

HiHiHi, je sais que c’est très dur pour vous, mais quel délice à lire ça après coup sur ton blog!!!
N’mpêche que sans elle tu n’aurais pas ces histoires ;-) … Je suis sure qu’à chaque fin deconversation tu vois déjà ton billet sur le blog dans un coin de ta tête et ça doit te faire du bien!!!!!!

 
Comment par Calpurnia
2008-10-21 18:01:19

Réponses en vrac !

Estel : archi chure et chertaine…

Nita : pour le 22 la suite. Ce n’est pas le tout, mais je travaille pour Holàlà (pour certaines cela semble être un boulot à plein temps…)

Dom : vous allez finir par me donner des doutes :-)

Zorglub : ça y’est, j’ai des doutes…

Esther : c’est vrai qu’à un moment donné DES conversations, je prends des notes pour mon blog…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI