Les grands moments de l'hiver : quand le patron radine avec le chauffage.

femme-geleeFroid lui ? Jamais ! Il ne voit qu’une chose : la note de gaz ou d’électricité, et la température caniculaire (d’après lui) qui règne dans les locaux…

Il faut s’y faire, le patron est souvent avare (sauf en ce qui concerne SA voiture de société). Et par grand froid, le compteur électrique qui tourne façon ventilateur, ça l’horrifie.

Il bloque la température sur 17°. Pour bien montrer qu’il supporte très bien, il est en chemisette de coton léger (et moche). En dessous bien sûr il porte un damart pour homme mais ne l’avouera jamais, même sous la torture…

Le premier jour de vrai froid, tout le monde rouspétant, il remonte le thermostat sur 19. Vous vous pelez dans votre petit pull cachemire et soie. Pourtant c’est chaud normalement…

Le thermomètre continue à descendre. Vous vous résignez à jouer l’oignon, et mettez un T shirt sous vos petits pulls. Hélas vous avez de plus en plus froid, car il fait de plus en plus froid. Et que de rester statique derrière un bureau n’a jamais réchauffé personne…

Sournoisement, certains mettent le thermostat sur 20°. Le patron hurle : on veut sa mort ou quoi ? Evidemment il est au dernier étage et l’air chaud monte.

Il vous faut finalement vous résigner à mettre T shirt + pull + gilet par dessus, à défaut de pouvoir garder votre manteau qui fait mauvais genre.

Et puis un beau jour, sur les conseils toujours avisés de maman, vous allez jeter un oeil sur la collection Damart. C’est vrai qu’ils font des trucs pas mal et pas si mémé que ça…

Et c’est vrai que c’est chaud.

Un hiver rigoureux, un patron avare, rien de tel pour vous changer une femme en publicité vivante pour les sous vêtements chauds.

Pour tout de même vous venger de lui : portez des mitaines, aucun règlement du code du travail ne l’interdit…

La vie n’est qu’un long calvaire !

33 réponses sur “Les grands moments de l'hiver : quand le patron radine avec le chauffage.”

  1. Jamais connu c’est quoi le froid au travail, nous c’est plutôt l’inverse… on a toujours chaud ! En même temps je travail dans un centre d’hébergement de personne âgées et eux disent toujours avoir froid… comme quoi ça dépend de quel côté on est 😉

  2. J’ai connu ça. Ainsi que l’absence de papier toilette (on me demandait de l’acheter moi-même), voire même l’absence de toilettes pendant plusieurs mois (problèmes de plomberie) et l’on me disait d’attendre midi et 18 h pour faire pipi…. Il n’y a pas de limites au pouvoir d’un patron !!!
    bonne journée

  3. Mince, 19° statique, ce ne doit pas être agréable.
    J’ai la chance de travailler dans une aile d’un bâtiment qui n’a pas de chauffage centrale donc chaque pièce a son radiateur… electrique. Que chacun peut à sa guise régler. En général, il fait 21°C sauf dans un bureau d’une collègue très frileuse semble t-il qui doit aimer les saunas (24°C… ça fait un peu chaud). Je sens chez toi une pointe d’envie ;o)

    1. L’idéal étant effectivement d’avoir SON propre bureau et de pouvoir y vivre un peu à sa guise. Car partager un espace avec celle qui a toujours trop froid ou trop chaud, c’est pénible…
      Sinon pour l’envie, comme je n’ai toujours pas de taf, je me chauffe comme je l’entends…

  4. Froid l’hiver et chaud l’été, nos anciens bureaux n’étaient pas climatisés. Ben ouais, on est Bretagne, pas besoin ! Sauf que l’hiver il faisait 16 et l’été… 35. Sous les toits en tôle, Bretagne ou pas, ça cogne !

    1. Chez Truchon c’était pareil : canicule l’été, glacial l’hiver, jamais vu des locaux plus mal conçus.
      Et effectivement, sous les toits EN TOLE ce n’est généralement pas triste !

  5. J’ai fais un tour dans une boutique D*m*rt cet hivers… Il y a effectivement des dessous féminins particulièrement aguicheurs! Je me souviens d’une petite tenu mauve avec de la dentelle… MIAM!

  6. Moi j’avais carrement amene mon chauffage d’appoint de salle de bain, planqué sous le bureau (quand on a chaud aux pieds on a chaud partout), au risque de mettre le feu.

    Mine que rien je me suis fait pleins de coupines qui restaient des heures dans mon bureau a papoter rapport aux 5 degres de difference…

    1. Chez Truchon j’avais une collègue qui faisait cela, le rez de chaussée étant carrément glacial !
      Curieusement il ne s’est jamais aperçu de rien ! (sinon c’était limite licenciement pour faute avec lui…)

  7. Je vis à Toronto, au Canada. En hiver, les bureaus sont surchauffés (minimum de 23-24 degrés, c’est dur parce que ça donne une envie féroce de faire la sieste juste après le déjeuner) et l’été, ils mettent la clim à fond et il fait… 20 degrés à tout casser. C’est particulièrement glacial quand on porte une petite robe d’été parce qu’il fait plus de 30 dehors. Mais comme les hommes portent chemise et costume, ils ont trop chaud, les pôvres. Alors les femmes se les gèlent. Et comme ici l’électricité coûte bien moins cher ici qu’en Europe, pourquoi se soucier d’économiser, n’est-ce pas ?

    1. Il y a une contradiction entre 23/24° l’hiver et 20° l’été. Pourquoi pas toute l’année la même température ?
      En France QUAND il y a la clim, la tendance est pareille, on la met sur « trop froid ».
      Même quand on « économise »…

  8. Bah moi j’ai froid l’hiver (le chauffage coute cher je suppose) et tres froid l’ete (la clim coute rien il faut croire…). Mais bon c’est un probleme insoluble vu qu’en tant normal les natifs (americains) sont en T-shirt et les etrangers (surtout moi) ont 3 pulls; va trouver un terrain d’entente! Alors on joue a la guerre du thermostat…

    Par contre quand en plein ete la clim a fond et 18oC dans le labo, je recois un email de la direction demandant a ce que l’on eteigne le moniteur de notre ordi pour economiser de l’energie, j’ai des envies de meutre…

    1. C’est un comble d’avoir froid toute l’année !
      Et effectivement couper l’ordi pour économiser alors que la clim est à fond et qu’il fait trop froid, il y a de quoi « fondre » un câble…

  9. Et bloquer le thermostat sur 20° en mettant de la colle glue pour l’empêcher de le baisser ? Et faire une manif ?
    Pas mal le coup des mitaines : désolée je ne peux plus taper sur le clavier, avec des gants, vous savez ce que c’est !

    1. Nous avions tout essayé : du moment que lui n’avait pas froid, les autres n’étaient que des anormaux.
      Et les mitaines pour taper c’est très bien puisqu’elles ne recouvrent pas le bout des doigts…

  10. J’ai été vraiment pris de court quand j’ai vu à quel point ils avaient des dessous sexy. Oui, la marque a bien évolué! 🙂 Et si cela permet aux dames d’être plus élégantes, tant mieux pour ceux qu’elles veulent séduire. 😉

  11. Au Japon aussi, c’est 25~30 degres l’hiver et 17~20 degre l’ete dans les bureaux. Ce sont souvent des espaces d’un etage entier dans des immeubles « modernes » (meme moderne vintage datant des annees 50) dans lesquels on ne peut pas ouvrrir les fenetres, s’il y en a, et avec des airs conditionnes qui font chaud et froid pour toute la surface. Il y a des irregularites d’un bout a l’autre de la piece, on n’arrive jamais a avoir une temperature uniforme.

    Et bien sur, ce sont les lois de Murphy : Le seul collegue americain se mettra toujours a l’endroit le plus chaud, fenetre plein sud, en ete (donc, on se pele tous pour qu’il ait 20 degres et se sente bien sans suer dans son costard cravate-veston qu’il est le seul de 5000 employes a porter en juillet). En hiver, c’est la Japonaise frileuse qui se balade en mini-jupe et decollete, sans collants, peut-etre sans rien dessous, meme en janvier, et qui se place en plein courant d’air (donc on creve de chaud pour lui eviter la chair de poule).
    Bon c’est desagreable. Je me changeais en arrivant, je mettais des tenues d’hiver en ete, et d’ete en hiver. Mais meme, ca renforce encore le contraste avec l’exterieur, on attrape la creve toutes les 5 minutes.

    Personnellement, 17 degres en hiver ca me. Pour moi, je ne chauffe que si ca descend en-dessous de 15 le jour et en dessous de 10 pour dormir. Je m’habille en consequence, les nouveaux sous-vetements de sport (aussi performant et moins chers que damart) et les laines polaires c’est tres performant.
    Pour les visiteurs, je mets 19~20 degres en hiver (et la clim a 28 degres mais pas plus fais en ete). Ce sont les recommendations officielles, ca me parait etre un bon compromis.

    1. Je trouve complètement dingue d’imposer plus froid dans les bureaux l’été que l’hiver !
      Tant qu’à faire, autant uniformiser une température correcte pour toute l’année, et permettre également d’ouvrir les fenêtres pour profiter de l’extérieur…
      J’ai connu UNE fois dans ma vie, la clim, pendant l’été caniculaire de 1976 : 35° à 40° dehors, 20° dans les bureaux.
      Ce n’est pas parce que c’est une climatisation qu’elle doit être réglée au plus bas !
      Tout le monde rouspétait et demandait à être à 24 ou 25 tout à fait acceptable.
      Moralité : chaud/froid : tout le monde malade !
      Mais ON en avait décidé autrement !

  12. l’hiver ça va, les locaux où je bosse sont bien chauffés, par contre en été dès qu’il y a un rayon de soleil on se liquéfie : pas de clim, façade vitrée exposée sud et des fenêtres qu’on ne peut pas ouvrir, des oscillo-battantes bloquées en exclusivement en oscillo pas bien large des fois qu’il nous prendrait l’envie de nous jeter par la fenêtre …

    1. Tu viens de me décrire typiquement les locaux de chez Truchon. L’été nous pouvions avoir jusqu’à 43° au 2ème étage…
      Pour les fenêtres, ce doit être l’idée de base : éviter que les gens de se suicident à leur travail…

  13. Que de délicieux souvenirs…
    Je travaillais l’hiver en manteau et gants, pas plus de 17 degrés, ma patronne était très (trop) écolo (radine). Le pire était lorsque je me rendais à des réunions chez des clients : ils avaient des bureaux normalement chauffés, et avec mes triples couches de laine, je frôlais le malaise à chaque choc thermique ! Et on me demandais de porter des robes et autres ‘jolies » tenues pour les rendez-vous importants, hahaha !

    L’été idem, sous les toits et la grande verrière, j’avais le plaisir de suer sous les 32 degrés quotidiens…
    Heureusement, ce sont des souvenirs aujourd’hui !

  14. pas trop de soucis à mon travail quand je suis dans mon bureau, mais quand je vais à l’accueil (je bosse dans une banque, erk) je mets les triples couches et le Dam*rt assorti à la tenue (convenable) parce que c’est une porte coulissante qui s’ouvre à chaque passage de personne y compris celles qui ne rentrent pas à l’intérieur (mais pourquoi les gens rasent t’-ils les murs) ? soupir …

      1. rien du tout, on est obligé de laisser cette porte en « libre accès » et nous sommes dans une rue très passagère proche de la gare, donc on mets la clim à fond en cas de grand froid et dans ce cas on a « juste » le bruit du méga reacteur d’avion dans les oreilles à suppporter (lève les yeux au ciel)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *