Self défense…

self-defense-copierNous sommes bien peu de choses ma brave dame,  mais ce bien peu de choses, nous y tenons.

A savoir que ce dimanche de Pâques (paix sur terre aux hommes de bonne volonté), ma soeur qui devait aller voir un copain le soir et sachant, se connaissant et le connaissant, qu’elle allait rentrer tard, s’est préoccupée de savoir ce qu’elle pourrait poser sur son siège passager pour assurer sa sécurité en cas d’agression. Entre Colombes et Rambouillet on ne peut être certain de rien… (malheureusement authentique)

  • Ma mère lui a immédiatement apporté une canne épée de son arrière grand père à elle (c’est vous dire l’âge de la relique). Ma soeur a pu l’ouvrir après 3 tentatives vaines, mais le processus remis en route fonctionnait très bien (surtout après graissage par Jean Poirotte) (si ma nièce n’a pas dégommé le chat avec la canne épée c’est parce que ce chat a 7 vies et ses parents 7 noeils qui regardent de tous les côtés).
  • Ma soeur a dit « je prends », mais c’est bien beau, une canne épée, si le mec m’agresse après m’avoir pété ma vitre, je n’aurais pas le temps, pas le temps…
  • Mon père l’a emmenée dans la cour et sa voiture pour lui montrer la manoeuvre à effectuer quand un intrus introduit son bras dans l’habitacle. Manoeuvre destinée à péter le bras de l’intrus et lui ruiner le coude à jamais (bien fait pour lui). J’ai déjà bénéficié de la leçon et jamais eu l’occasion de la mettre à exécution et tant mieux… Cela doit porter chance !
  • Mon frère à l’abri de tous soupçons et ne craignant aucune agression lui, parce qu’il en a vu d’autres (ah bon ?) a dit qu’un coup d’enclume sur la tête était un remède miracle pour guérir un voyou de son envie de voyouter. Il faut vous dire que mon frère est un maréchal ferrant repenti, mais qu’il en garde des séquelles. Et puis tout le monde sait qu’une enclume ça se manie comme ça, d’un doigt.
  • Ma soeur a décliné mais a pensé qu’un coup de fer à repasser pourrait faire l’affaire : Zoyeux Noël Félix et PAF !
  • Ou bien que mon idée de marteau n’était pas mauvaise.
  • N’étant pas armée dans ma voiture, mais ayant ma croix (à dévisser les saletés de boulons de la saloperie de roue qui aurait connement crevé) à porté de main tout de même restons lucides, j’ai suggéré à ma soeur de mettre la sienne sur son siège passager. Ca peut faire matraque à mort.
  • Mon père a déclaré que la croix à porter c’était le vendredi qui venait de passer et maman m’a précisé pourquoi c’était drôle.
  • Papa lui a précisé que j’avais certainement compris.
  • Du coup, vexée, elle lui a déclaré qu’elle mangerait le baba au rhum
  • Ma soeur a décliné l’enclume, retenu la croix et le marteau (nouveau concept)
  • Sinon, il y avait le Bowie de papa à l’étage. C’est un couteau de chasse, non illégal. Avec lui, vous égorgez un malfrat sans qu’il n’ait le temps de dire merde (d’habitude c’est « ouf », ici, c’est « merde »).
  • Quand ma soeur a vu la lame et son père se couper avec pour lui montrer qu’elle était aiguisée comme un rasoir, elle a dit « non merci ». Ce n’est pas à l’agresseur qu’elle pensait, mais à elle. On a vite fait de se blesser avec un truc comme ça, comme le prouvait son père en cherchant des pansements en brâmant comme s’il n’avait pas subi un triple pontage et tout le bataclan…
  • Ma belle soeur lui a suggéré le coup du destop à envoyer dans les noeils des salauds d’agresseurs. Excellente idée qui m’a rappelé une amie à moi qui se déplaçait dans le métro avec un pistolet à eau rempli de vinaigre et a visé deux fois les yeux… Avec le destop on peut se faire agresser juridiquement pour tentative de mutilation volontaire, pas avec le vinaigre…
  • Ma soeur a été désolée, mais elle n’a pas de pistolet à eau (carence à laquelle il faut remédier dare dare, y compris pour moi…)
  • Du coup mon père est allée lui chercher un pistolet d’alarme, réplique parfaite d’un je ne sais plus quel calibre, qu’on dirait un vrai et qui fait « pan » en lâchant de l’air comprimé.
  • Mon frère a objecté qu’on voyait bien que ce n’était pas un vrai pistolet
  • Des débats ont débuté sur la capacité d’un loubard shooté, à reconnaître un vrai pistolet d’un faux à 2 H du matin, sur les quais de la Seine.
  • Maman a apporté le dessert et pris le baba au rhum
  • Ma soeur a parlé là de son pot d’échappement qui menace de s’écrouler…
  • Je VOUS EPARGNE LA SUITE !

De ce que je sais, ma frangine partira avec du destop, un marteau, une croix, un fer à repasser, une canne épée, le pistolet d’alarme à rendre à papa dès le retour, et son couteau à ouvrir les huitres paraît-il redoutable (pour elle).

Si les gendarmes nous appellent pour aller la récupérer au poste, nous saurons pourquoi…

Les repas de famille sont grandioses et la vie n’est qu’un long calvaire…

18 réponses sur “Self défense…”

  1. ma famille paternelle habite près de Rambouillet, il ne me semble pas qu’ils aient transformé leur voiture en armurerie !
    moi j’avais toujours une bombe anti agression dans la voiture….jusqu’au jour où à l’hôpital on a admis un jeune homme qui avait voulu se défendre avec une bombe , ses agresseurs l’ont chopé, pris la bombe et l’ont vide dans la bouche du pauvre type ! bilan : des brûlures au niveau du pharynx et de l’oesophage , des mois d’hospitalisation en vue, des tas d’opérations et je ne sais pas si aujourd’hui il peut se nourir autrement que par une sonde !
    je me suis débarrassée vite fait de la bombe que j’ai remplacée par une bombe de laque . Dans les yeux ça fait mal aussi, mais il faut réussir à viser les yeux …
    le vinaigre doit être bien ausssi, mais même problème, il faut pouvoir viser les yeux …

  2. Bon sang mais c’est bien sûr! Le pistolet à « eau » anti-agression: encore une autre utilisation du vinaigre, j’adopte! (Monomaniaque, moi? Noooonn…)

    1. L’idéal c’est le pistolet à eau qui ressemble à un vrai pistolet.
      Et puis, jus de citron ou vinaigre, on leur rendra service, il paraît que cela fait briller les yeux…

  3. La fourchette n’est pas mal non plus. Deux doigts raidis dans les yeux font très, très mal. L’inconvénient est que ça ne marche pas sur les binoclards.

    Je ne conseille pas la fourchette à gigot, à deux dents, trop compliquée et potentiellement mortelle.

    Sinon, la méthode Trotsky, le pic à glace.

  4. Ton papa, il fait des cours pour apprendre la manoeuvre qui tue (le coude de l’agresseur)? Ca m’interesse! 😉
    (faites pas gaffe aux f^otes, je tape sur un p$#%@ de clavier qwerty…)

    1. Papa a été judoka et a reçu il y a longtemps des leçons d’un ancien garde du corps de de Gaule. Donc, il connait pas mal de trucs…
      Sa carrure l’a empêché d’avoir affaire à des petits malfrats malfaisants, donc, il a un peu oublié certains trucs.
      Pour la personne qui introduit son bras dans l’habitacle, tu attrape le bras, tu le tord, et tu frappe le plus violemment possible sur l’arrête la plus proche de la fenêtre. Ca calme.
      Nous avons une voisine qui a attrapé le bras pour le mordre jusqu’au sang : ça marche bien aussi…

  5. Mes filles ont des « bombes », elles n’ont pas eu à s’en servir, l’idéal serait de l’avoir dans la poche, et pas au fond du sac à main ! J’ai un tazer que je trimballe rarement, je n’ai pas jamais eu à m’en servir, tant mieux !

  6. Tss tss on se fatigue à donner des trucs utiles et puis trois ans plus tard c’est oublié… (la vie, calvaire, tout ça 😀 )

    Un sifflet !!! Un bon vieux sifflet à roulette (de chef de gare ? oui hum ou de goal ça marche aussi) et trllllllllliiiiiilllllllll paf dans les oreilles !!! (en prime, on m’a toujours dit que le cri du sifflet rameutait les forces de l’ordre présentes dans le coin… à confirmer pour le coup).

  7. Mon ex-mari habite près de rambouillet, ça ne me semble pas si craignos ! Ceci dit on nous raconte tellement d’aneries à la télé qu’on finit par devenir parano ! Vous pourriez peut être acheter un char d’assaut à ta soeur ? lol

    1. Je viens de me relire et j’ai bien précisé « entre Rambouillet et Colombes ». Ce qui fait une grande portion craignos…
      Je connais le trajet…
      Alors arrêtez de parler de parano et lisez comme il faut. Tout le monde me parle de Rambouillet mais pas du reste.
      Pas de bol, ça tombe sur toi !!! J’en suis désolée pour toi…

  8. Quand on est étudiante, c’est un vrai problème (l’enclume dans le sac à dos, c’est quand même pas une solution et on peut pas la poser dans la voiture puisqu’on en a pas). J’évite les sorties à Paris du coup (faut bien rentrer) et toutes sorties trop tard en fait.

    Parce que même quand on habite un coin soit disant sûr, il peut arriver des choses. Une amie s’est fait suivre par un type louche à Versailles (pas le coin « craignos » a priori) et elle a beaucoup de chance qu’une pizzeria soit encore ouverte.

    J’avais déjà pensé au sifflet et au pistolet vinaigre/citron), mais reste à savoir si au moment venu on réagit assez vite et bien. Aah à quand une solution miracle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.