Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Les conseils…

L’absence d’illustration est due uniquement à la mauvaise volonté de wordpress et non pas à la mienne !!! (F…)

(une heure à essayer de mettre l’image de mon choix, sauf le respect que je vous dois, ça suffit !)

Les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui y croient (ces innocents)

Les conseils c’est totalement le contraire : cela n’engage que celui qui les donne.

Il faut en effet avoir un peu beaucoup d’expérience pour écouter les conseils des autres, et encore pas toujours, parce que certains sont rois pour vous conseiller dans des domaines qu’ils ne connaissent absolument pas…

En avançant en âge, on fini par savoir quels conseils sont bons à prendre, et même à en quémander dans certains cas.

Mais comme on ne nait pas avec l’expérience (la sienne et celle des autres) infuse, il y a une période où les conseils des autres,  et bien les autres, leurs conseils, ils peuvent s’asseoir dessus (ou fermer leur gueule, c’est mieux).

Surtout quand le conseilleur et non le payeur, est de la génération d’avant. Jusqu’à un âge assez avancé, la génération d’avant voire pire, celle encore d’avant, ne représente qu’un amas de vieux croûtons qui ne connaissent rien à la vie !

Alors qu’en fait ils savent mieux que nous ce qu’est la vie globalement, même s’ils n’avaient pas internet et tout le bataclan, dans leur jeune temps. Ils ont vécu, ils ont vu vivre, ils savent à peu près ce qui depuis que le monde est monde, est éternel chez les humains.

En gros c’est romanesque :

  • L’amour
  • Le sexe
  • L’argent

Je ne remercierai jamais assez mon grand-père maternel, divorcé après des coups durs que lui avait assénés Mrs Morgan, qui m’avait conseillée, un jour où justement j’estimais avoir besoin d’un avis éclairé : le sien, puisque je vivais ce qu’il avait vécu. C’est la première fois de ma vie que j’ai suivi un conseil.

En donner est très compliqué :

  • On vous le demande
  • On ne le vous demande pas
  • Vous avez un avis à votre sens éclairé à donner

On vous le demande :

  • Faites très attention à ce qu’on vous demande. C’est un vague conseil ? C’est très important ? Vous avez connu ou vécu des cas similaires ? Vous avez une conclusion à donner ? Votre conseil sera-t-il bon ?
  • Partez du principe que de toutes manières toute personne de moins de 40 ans ne suivra pas votre conseil, et acceptez ou non de le donner.
  • Avec certaines personnes contrariantes de nature, donnez le conseil inverse pour avoir une chance qu’en faisant le contraire de ce que vous avez dit, la tête de mule d’en face fera le bon truc
  • Si la personne de moins de 40 ans suit votre conseil (cas aussi rare que la variole de nos jours), et que cela se termine mal, ce sera de votre faute.
  • Si la personne de moins de 40 ans ne suit pas votre conseil, ce sera aussi de votre faute, parce que vous n’avez pas assez assorti ce conseil d’exemples, et que vous n’avez pas assez insisté.

On ne vous le demande pas :

  • Vous le donnez quand même et vous vous faites envoyer paître. Du coup, quand votre conseil après coup semblera avoir été bon, mais qu’on regrette de ne pas l’avoir suivi, vous aurez deux choix :
    Dire : “je t’avais prévenu”, ce qui est toujours risqué et ne changera rien au problème, donc on la boucle.
    La boucler tout de suite, exaspéré par tant de mauvaise foi, et ruminer pendant 6 mois le “je t’avais prévenu” qui vous est resté coincé dans les cordes vocales
  • Vous ne donnez pas le conseil qui vous vient spontanément à l’esprit, et quand les choses se gâtent, vous culpabilisez. Pour vous consoler, vous direz “si j’avais su je t’aurais prévenu”.
    Du coup ce sera de votre faute.

Vous avez un avis à votre sens éclairé à donner :

  • Vous avez vécu la même chose
  • Votre meilleure amie a vécu la même chose
  • Vous connaissez plein de gens qui ont vécu  la même chose
  • Vous pouvez donc citer ce qui a marché ou pas.

BOUCLEZ-LA !

Un conseil que l’on vous demande, se donne par écrit, celui le recevant devant vous signer une décharge datée et dûment annotée. Vous rangerez la décharge dans un tiroir secret, pour pouvoir la ressortir le jour où l’on voudra vous reprocher votre conseil.

Ce jour là, vous aurez le droit d’obliger l’autre à bouffer le papier.

Il est à noter que quand vous avez donné un conseil qui :

  • A été suivi
  • A fait ses preuves
  • A donné le résultat escompté

Personne ne vous remerciera jamais…

Car la vie n’est qu’un long calvaire !

Posté le 10 décembre '11 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags : , ,

12 commentaires »

Comment par Zette
2011-12-10 17:25:25

C’est typiquement de chez nous (enfin, syfo c’est partout pareil ailleurs mais j’y suis jamais allée, ailleurs)
Y a que quand ça va pas qu’on le dit.
Si tout va bien, RAS, on va pas EN PLUS se casser le tronc à dire “merci ça va bien”

Comment par Calpurnia
2011-12-13 13:31:36

Oui, c’est typique.
Sauf quand au bout du compte si cela ne va pas, c’est DE TA FAUTE !

 
 
Comment par Vladyk
2011-12-10 21:02:05

Y’a pas que les gens de plus de 40 ans qui suivent les conseils hein ! C’est plus une question de vécu et de maturité je crois…

Après je suis bien d’accord, c’est plus facile se plaindre d’un “mauvais” conseil, car il n’a pas fonctionné comme prévu que de dire merci… Là encore, la maturité, la sagesse et le savoir vivre peuvent grandement changer la donne !

Tu as un conseil à nous donner ? ^^

Comment par Calpurnia
2011-12-13 13:32:09

Oui c’est vraiment une question de maturité, de feeling…
Donc, si tu veux mon avis… :-)

 
 
Comment par Louisianne
2011-12-11 11:07:31

Bien vu ! J’ai constaté que lorsqu’on te donne plusieurs conseils, il y a en quelquefois un qui te convient ! Pourquoi ? Parce qu’il correspond à ta personnalité ! Tu l’aurais trouvé toute seule finalement !

Comment par Calpurnia
2011-12-13 13:32:57

Le pire, c’est le BON conseil, qui n’est pas écouté, et puis après tu te tortores la complainte du “si j’avais su”…

 
 
Comment par Saskia
2011-12-11 15:23:19

Et ton grand-père, il t’avait dit quoi en fait ?
Je suis sûre que ça peut servir à une de tes lectrices (ou lecteur) …

Comment par Calpurnia
2011-12-13 13:34:12

Albert semblait se repentir de m’avoir quittée. Et mon grand-père m’a dit “quand c’est fini, c’est fini, les rabibochages ne donnent jamais rien de bien”.
Je l’ai écouté…
Et je z’avais raison (d’abord…) :-)

 
 
Comment par Louisianne
2011-12-13 16:51:07

Totalement d’accord avec ton grand-père ! J’ai toujours eu du mal à croire à ces couples qui se rabibochent ! Je doute qu’ils soient heureux !

Comment par Calpurnia
2011-12-14 16:51:31

Très souvent d’ailleurs, cela se solde par une nouvelle séparation…
Il y a des trucs qu’on ne peut pas effacer…

 
 
Comment par Alessandra
2011-12-18 22:59:37

Génial, le grand-père. Et toi aussi, d’ailleurs (: Ta théorie sur les “moins de 40 ans” m’a fait bien rigoler. Au passage, j’ai 24 ans et je voudrais un conseil…non, je plaisante (:
J’adore ton blog, et en plus ça m’aide dans le français écrit (mais si, c’est vrai).
Bisous♥

Comment par Calpurnia
2011-12-19 15:10:33

Rien à rajouter, sauf un grand MERCI !

 
 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI